Classe Kagerō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Classe Kagerō
Image illustrative de l'article Classe Kagerō
Le Yukikaze en 1939
Caractéristiques techniques
Type Destroyer
Longueur 118,3 m
Maître-bau 10,8 m
Tirant d'eau 3,76 m
Déplacement 2 032 t (standard)
Port en lourd 2 540 t (pleine charge)
Propulsion 2 turbine à gaz Kampon
3 chaudières Kampon
Puissance 52000 ch
Vitesse 35.5 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement
Rayon d’action 5 700 miles nautiques à 10 nœuds (500 tonnes de fuel)
Autres caractéristiques
Électronique 1 sonar
Équipage 239
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Naval Jack of the Republic of China.svg Marine de la République de Chine
Commanditaire Japon
Période de
construction
1937 - 1939
Période de service 1939-1947
Navires construits 19
Navires prévus 22
Navires perdus 18
Navires démolis 1
Précédent Classe Asashio Classe Yūgumo Suivant

La classe Kagerō (陽炎型駆逐艦,, Kagerō-gata Kuchikukan?) est une classe de 19 destroyers de 1e classe de la Marine impériale japonaise mise en service durnt la Seconde Guerre mondiale. Elle avait aussi le nom de Destroyer Type-A (甲型駆逐艦,, Kō-gata Kuchikukan?) selon leur nom de plan.

Conception[modifier | modifier le code]

La classe Kagerō est armé, comme la classe précédente Asashio, de trois tourelles à double canon de 127 mm et de deux lanceurs quadruples de torpilles de 610 mm dites Long Lance.
Au moment de leur lancement, ces destroyers ont été parmi les plus meurtriers, principalement en raison de l'excellente portée et la létalité de sa torpille "Long Lance». Seule l'absence de radar a entravé quelque peu leur efficacité.

Comme avec la plupart desdestroyers d'avant la Seconde Guerre mondiale, la classe Kagerō a été également déficiente en lutte anti-sous-marine et lutte anti-aérienne. Au cours de la Guerre du Pacifique, ces lacunes ont été comblées en retirant une tourelle pour être remplacé jusqu'à 28 support de canon automatique AT/AA de 25 mm et en augmentant la capacité jusqu'à 36 charges de profondeur les lanceurs de grenade anti-sous-marine. Quatre mitrailleuses Hotchkiss de 13.2 mm furent installées, en fin de guerre, sur les navires survivants.

Service[modifier | modifier le code]

Les navires de la classe Kagerō ont tous combattu pendant la Guerre du Pacifique et seul le Yukikaze a survécu et a été donné à la République de Chine de Taïwan.

Six navires ont été coulé par des attaques aériennes, cinq par attaque sous-marine, cinq sur des combats de surface et un sur une mine marine.

Les unités[modifier | modifier le code]

  • Kagerō (1939)
  • Shiranuhi (1939)
  • Kuroshio (1940)
  • Oyashio (1940)
  • Hayashio (1940)
  • Natsushio (1940)
  • Hatsukaze (1940)
  • Yukikaze (1940-1945) transfert à la République de Chine en 1947
  • Amatsukaze (1940)
  • Tokitsukaze (1940)
  • Urakaze (1940)
  • Isokaze (1940)
  • Hamakaze (1941)
  • Tanikaze (1941)
  • Nowaki (1941)
  • Arashi (1941)
  • Hagikaze (1941)
  • Maikaze (1941)
  • Akigumo (1941)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]