Classe Ning Hai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Ning Hai
Image illustrative de l'article Classe Ning Hai
Le Ning Hai en 1932.
Caractéristiques techniques
Type croiseur léger
Longueur 109,73 m
Maître-bau 11,89 m
Tirant d'eau 3,96 m
Déplacement 2 500 tonnes
Propulsion 3 machines à vapeur (5 chaudières)
Puissance 10 500 cv
Vitesse 21-23 nœuds maxi
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture = 25 mm
pont = 19 mm
tourelle = 25 mm
kiosque = 75 mm
Armement Commun :
(3X2) x 140 mm
4 tubes lance-torpilles (533 mm)
9 mines
Ning Hai:
6 x 76 mm
quelquesVickers Pom-pom x 40 mm
10 mitrailleuses
Ping Hai:
3 x76 mm
4 x 57 mm
4 mitrailleuses
Aéronefs 2 Hydravions sur catapulte (Ning Hai)
Rayon d’action 5 000 miles à 10 nœuds
(600 tonnes de charbon et 110 de mazout)
Autres caractéristiques
Équipage 361 hommes
Histoire
Constructeurs Harima Dock Co. Ltd Drapeau du Japon Japon
Arsenal Jiangnan Shanghai
A servi dans Pavillon de la marine de la République de Chine Marine de la République de Chine
Pavillon de la marine impériale japonaise Marine impériale japonaise
Commanditaire Drapeau de la République de Chine République de Chine
Drapeau du Japon Japon
Période de
construction
1931-1937
Période de service 1933-1944
Navires construits 2
Navires prévus 2
Navires perdus 2
Précédent Type D

La classe Ning Hai était une classe de deux croiseurs légers construite conjointement au chantier naval Harima Dock Co. Ltd de Tokyo au Japon et à l'Arsenal Kiangnan de Shanghai en Chine pour la marine de la République de Chine alors au service de la république de Chine (1912-1949).

Les deux croiseurs furent coulés par des avions japonais sur le Yangzi Jiang, près de Nankin le 23 septembre 1937, au début de la guerre sino-japonaise.

Conception[modifier | modifier le code]

Le premier navire de la classe le Ning Hai fut construit au Japon, et le second en Chine avec l'aide japonaise.
Le Ning Hai fut rapidement livré en 1932. Il fut le navire amiral de la flotte de la république chinoise jusqu'à la livraison de son sister-ship.
La réalisation du Ping Hai fut ralentie à cause des tensions sino-japonaises après l' incident de Mukden. Il ne fut livré qu'en 1937. Celui-ci ne reçut pas d'installation pour les 2 hydravions de reconnaissance et son armement fut légèrement différent.

Service au sein de la marine impériale japonaise[modifier | modifier le code]

Ils furent renfloués par les Japonais en 1938. Ils devaient être livrés au Gouvernement national réorganisé de la République de Chine de Wang Jingwei à Nankin mais le Japon les garda et les remorqua à Sasebo. Ils servirent d'abord de ponton-caserne et devinrent des navires d'escorte sous les noms de Ioshima (Ning Hai) et Yasoshima (Ping Hai) en 1944.

À la fin de la guerre du Pacifique les deux navires, reclassés croiseurs de 2e classe, prirent part aux dernières opérations navales japonaises.

Ioshima :
Il fut lancé le 28 juin 1944. Il avait reçu des radars et son armement initial avait été changé en 2 canons de 127 mm et 5 triples canons antiaériens de 25 mm.
Il a été coulé par le sous-marin américain USS Shad (SS-235) le 19 septembre 1944.

Yasoshima :
Il fut lancé le 10 juin 1944 avec les mêmes transformations que le Ioshima. Il participa à la bataille du golfe de Leyte.
Il fut coulé par des avions du porte-avions américain USS Ticonderoga (CV-14) le 25 novembre 1944 en même temps que le croiseur lourd Kumano.

Les unités de la classe[modifier | modifier le code]

Nom Quille Lancement Armement Chantier naval Fin de carrière Photo
Ioshima
ex-Ning Hai
20 février 1931 10 octobre 1931 1er septembre 1932 Harima Dock Co. Ltd
Drapeau du Japon Japon
coulé le 23 septembre 1937
renfloué par le Japon
coulé le 19 septembre 1944
Chinese cruiser NING-HAI in 1932.jpg
Yasoshima
ex-Ping Hai
28 juin 1931 28 septembre 1935 18 juin 1936 Arsenal de Kiangan
à Shanghai
Flag of the Republic of China.svg
coulé le 23 septembre 1937
renfloué par le Japon
coulé le 25 novembre 1944
Chinese cruiser PING-HAI in 1936.jpg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Roger Chesneau Conway's All The Worlds Fighting Ships 1922-1946 (1980- p412) (ISBN 0-87021-930-8)
  • Richard N.J. Wright The Chinese Steam Navy (Chatham Publishing-2000-p156)(ISBN 1-86176-144-9)

Sources[modifier | modifier le code]