Classe Matsu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Matsu (homonymie).
Classe Matsu
Image illustrative de l'article Classe Matsu
Caractéristiques techniques
Type Destroyer
Longueur 100 m
Maître-bau 9,35 m
Tirant d'eau 3,3 m
Déplacement 1 260 t (standard)
Port en lourd 1 530 t (pleine charge)
Propulsion 2 turbine à gaz Kampon
2 chaudières Kampon
Puissance 19000 ch
Vitesse 27.8 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement
Rayon d’action 3 500 miles nautiques à 18 nœuds
Autres caractéristiques
Électronique 1 sonar, 1 hydrophone
1 radar de surface
Équipage 211
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Naval Jack of the Republic of China.svg Marine de la République de Chine
Naval Ensign of the Soviet Union.svg Marine soviétique
Commanditaire Japon
Période de
construction
1943 - 1945
Période de service 1944-1971
Navires construits 18
Précédent Classe Akizuki Classe Tachibana Suivant

La classe Matsu (松型駆逐艦, Matsu-gata kuchikukan?) est une classe de destroyers de 1e classe de la Marine impériale japonaise mise en service durant la Seconde Guerre mondiale. Elle était aussi qualifiée de Destroyer Type-D (丁型駆逐艦, Tei-gata kuchikukan?) selon leur nom de plan.

Conception[modifier | modifier le code]

La classe Matsu a été construite à la fin de la guerre avec une conception de rentabilité par un coût financier moindre et de rapidité d'exécution. Les destroyers étaient plus légers que les précédents, avec un armement différent pour une amélioration de la lutte anti-aérienne avec une détection radar et un amoindrissement de la lutte anti-sous-marine
La grande vitesse n'étant plus nécessaire pour assurer des missions d'escorte, le modèle pris pour la machinerie fut celui des torpilleurs de Classe Ōtori. Une simplification de la construction fut réalisée pour obtenir une production de masse, mais gardant le concept de double-coque avec un pont supérieur en acier et une poupe classique.

Service[modifier | modifier le code]

Les unités[modifier | modifier le code]

  • Matsu - coulé le 4 août 1944
  • Take - transféré à la Royal Navy en 1947 (détruit)
  • Ume - coulé le 31 janvier 1945
  • Momo - coulé le 15 décembre 1944
  • Kuwa - coulé le 3 décembre 1944
  • Kiri - transféré à l'Union soviétique en 1947 (détruit en 1969)
  • Sugi - transféré à la République de Chine en 1947 (détruit en 1951)
  • Maki - transféré à la Royal Navy en 1947 (détruit)
  • Momi - coulé le 5 janvier 1945
  • Kashi - transféré à l'US Navy en 1947 (détruit en 1948)
  • Kaya - transféré à l'Union soviétique en 1947 (détruit en 1959)
  • Nara - détruit en 1948
  • Sakura - coulé le 11 juillet 1945
  • Yanagi - coulé le 9 août 1945
  • Tsubaki - détruit en 1948
  • Hinoki - coulé le 7 janvier 1945
  • Kaede - transféré à la République de Chine en 1947 (détruit en 1962)
  • Keyaki - transféré à l'US Navy en 1947 (détruit)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]