Classe Yamato

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Yamato
Image illustrative de l'article Classe Yamato
Schéma du Yamato
Caractéristiques techniques
Type Cuirassé
Longueur 263,2 m
Maître-bau 38,9 m
Tirant d'eau 10,9 m
Déplacement 63 200 tonnes
Port en lourd 72 810 tonnes
Propulsion 4 turbines à vapeur (12 chaudières)
Puissance 150 000 cv

167 310 cv aux essai (1942) 45 000 cv en marche arrère

Vitesse 27 nœuds maxi
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture = 410 mm
pont = 200-230 mm
kiosque = 300-500 mm
tourelle = 193-650 mm
barbette = 50-546 mm
Armement initial :
(3x3) x 460 mm
(4x3) x 155 mm
(6x2) x 127 mm
(8x3) x 25 mm
(2x2)mitrailleuses x 13,2 mm
Aéronefs 7 hydravions, 2 catapultes, 1 grue
Rayon d’action 7 200 miles à 16 nœuds (6 300 tonnes de mazout)
Autres caractéristiques
Électronique radar
Équipage 2.767
Histoire
Constructeurs Arsenal naval de Kure YokosukaNagasaki Drapeau du Japon Japon
A servi dans Pavillon de la marine impériale japonaise Marine impériale japonaise
Commanditaire Marine impériale japonaise
Période de
construction
1937-1942
Période de service 1941-1945
Navires construits 3
Navires prévus 5
Navires annulés 2
Navires perdus 3
Précédent Classe Nagato Projet A-150 Suivant

La classe Yamato est la dernière classe de cuirassés de 1e classe de la Marine impériale japonaise ayant servi durant la Seconde Guerre mondiale.

Conception[modifier | modifier le code]

Le début de la conception du Yamato remonte à 1934 ; les plans finaux, après modifications, furent acceptés en mars 1937, pour un cuirassé de 68 000 tonnes. Après la sortie du Japon du Traité de Washington en 1934, et le retrait de la conférence de désarmement naval en 1936, la connaissance par les puissances occidentales de cette nouvelle classe de cuirassés aurait probablement été considérée comme une provocation. C'est pourquoi cette classe de navire fut construite dans le plus grand secret. Ainsi, les canons furent officiellement appelés « canons de 406 mm », et les autorités civiles ne furent pas informées de leur mise en service. Le budget de construction fut divisé et réparti sur de nombreux projets, de façon à ne pas donner l'éveil.

Le Yamato était conçu pour surclasser tout navire susceptible d'être construit par les États-Unis d'Amérique. Le choix du calibre de 460 mm pour l'armement principal (plutôt que le 406 mm) était motivé par la largeur du canal de Panama, car il aurait été impossible pour la marine américaine de construire un navire portant un calibre équivalent sans de graves restrictions dans l'arrangement ou le blindage du navire (plus le blindage est lourd, plus la coque est volumineuse, et plus grand est le calibre de l'armement principal, plus longue est la portée).

Initialement elle devait comporter cinq navires. La construction du Yamato commença le 4 novembre 1937 aux chantiers navals de Kure (préfecture de Hiroshima) dans un bassin spécialement conçu. En 1938, c'est au tour du Musashi d’être construit et il fut lancé en 1940. Le troisième de la série, le Shinano, fut transformé en porte-avions en cours de construction et la construction du quatrième, jamais baptisé et connu seulement comme le « navire de guerre numéro 111 » fut annulée alors que le bâtiment n'était construit qu'à un tiers. Le cinquième cuirassé prévu ne sera jamais construit. Les plans pour le type « Super-Yamato », armé de canons de 508 mm, qui devait succéder au Yamato et maintenir l'avance des cuirassés japonais sur leurs rivaux américains, furent abandonnés.

Classe Yamato[modifier | modifier le code]

classe Yamato
Nom chantier naval mise en chantier Lancement mise en service fin Photo
Yamato Chantiers de Kure 4 novembre 1937 8 août 1940 16 décembre 1941 coulé le 7 avril 1945 Yamatotrials-retouched.jpg
Musashi Chantiers de Nagasaki 29 mars 1938 1er novembre 1940 5 août 1942 coulé le 24 octobre 1944 Japanese battleship Musashi cropped.jpg
Shinano Chantiers de Yokosuka 4 mai 1940 8 octobre 1944 19 novembre 1944 coulé le 29 novembre 1944

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Whitley M.J. : Battleships of World War Two (1998) (ISBN 1 55750 184 X)
  • Bernard Ireland : Jan's Battleships of the 20th Century (1996 - Harper Collins Publishers) (ISBN 0 00 470997 7)