Classe Akatsuki (1931)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur les redirections Pour les autres classes de navires du même nom, voir Classe Akatsuki.
Classe Akatsuki
Image illustrative de l'article Classe Akatsuki (1931)
Photographie du destroyer Ikazuchi de classe Akatsuki.
Caractéristiques techniques
Type Destroyer
Longueur 118,4 m
Maître-bau 10,4 m
Tirant d'eau 3,2 m
Déplacement 2 050 t (standard)
Port en lourd 2 400 t (pleine charge)
Propulsion 2 turbines à gaz Kampon
3 chaudières Kampon
Puissance 50000 ch
Vitesse 38 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement Origine :
Rayon d’action 5 000 miles nautiques à 14 nœuds
Autres caractéristiques
Équipage 233
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Naval Ensign of the Soviet Union.svg Marine soviétique
Commanditaire Japon
Période de
construction
1930 - 1933
Période de service 1932-1944
Navires construits 4
Navires prévus 4
Navires perdus 3
Navires démolis 1
Précédent Classe Fubuki Classe Hatsuharu Suivant

La classe Akatsuki (暁型駆逐艦, Akatsuki-gata kuchikukan?) est une série de 4 destroyers de 1e classe de la Marine impériale japonaise construite après la Première Guerre mondiale.
Presque identique en apparence à la classe Fubuki précédente, elle est considérée comme une sous-classe par de nombreux auteurs, en partie parce que la Marine impériale japonaise a apporté des améliorations en secret, et n'a pas désigné officiellement ces quatre destroyers comme une catégorie distincte.

Cette classe de destroyer ne doit pas être confondue avec la classe Akatsuki, lancée en 1901 et ayant participé de la guerre russo-japonaise (1904-05).

Contexte[modifier | modifier le code]

Après un certain nombre d'années d'expérience opérationnelle avec la classe Fubuki, l' État-major de la marine impériale japonaise a émis des exigences pour quatre derniers destroyers. Ce type Akatsuki doit mener à un type spécial de destroyers pouvant atteindre une vitesse maximale de 39 noeuds, avec un rayon d'action de 5.000 miles nautiques à 14 noeuds (26 km / h), et armés de nouvelles torpilles de type 8. Ces destroyers étaient destinées à naviguer avec une nouvelle série de croiseurs rapides et puissants également à l'étude dans le cadre d'un programme destiné à donner à la marine impériale japonaise un avantage qualitatif avec les navires les plus modernes du monde. Les nouveaux navires ont été construits de 1931 à 1933.

Conception[modifier | modifier le code]

Les navires de type Akatsuki n'avaient plus que trois grosses chaudières, au lieu des quatre de début de série, en raison des améliorations dans la conception et l'efficacité des nouvelles chaudières. Les autres améliorations sont le bouclier sur les lanceurs de torpilles qui permettent aux tubes de lancement de torpilles d' être rechargés dans l'action.

Cependant, l'Akatsuki classe a partagé un certain nombre de problèmes inhérents à la conception de la classe Fubuki. La trop grande quantité d'armement combinée à un déplacement de la coque trop petit a créée des problèmes de stabilité par gros temps. Après l' incident du Tomozuru ( de classe Chidori), la conception de base de nombreux navires de guerre japonais a été remise en question et des ballast ont dû être ajouté. En conséquence, tous les navires ont subi une refonte en 1935-1937. Cela a augmenté le déplacement de 2050 tonnes tonnes standard et plus de 2400 tonnes à pleine charge. La modification a réduit légèrement la vitesse supérieure.

Armement[modifier | modifier le code]

L'artillerie principale est composée de six canons de 127 mm type 3 de calibre naval de50. Les canons sont montés en paire dans une tourelle blindée et motorisée. Les obus arrivant directement en tourelle, une plus grande cadence de tir est obtenu, donnant un avantage sur les autres destroyers contemporaines, où des munitions sont généralement chargées manuellement. Les supports permettent une élévation séparée à 75° pour une utilisation en lutte anti-aérienne.
Les tubes lances-torpilles ont été remplacé Ils ont été plus tard remplacé ppour recevoir la fameuse torpille type 93 "longue lance", la plus perfectionnée et la plus efficace des torpilles automotrices pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les unités[modifier | modifier le code]

Nom Chantier naval Quille Lancement Service Fin de carrière
Akatsuki Arsenal naval de Sasebo 17 février 1930 7 mai 1932 30 novembre 1932 détruit le 13 novembre 1942
Inazuma Chantiers navals Fujinagata 7 mars 1930 25 février 1932 15 novembre 1932 coulé le 14 mai 1944
Ikazuki Compagnie des docks d'Uraga 7 mars 1930 22 octobre 1931 15 août 1932 détruit le 13 avril 1944
Hibiki Arsenal naval de Maizuru 21 février 1930 16 juin 1932 31 mars 1933 Transfert Russie le 5 juillet 1947
détruit en 1953

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]