Dongbei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Dongbei, avec les provinces du Liaoning, du Heilongjiang et du Jilin

Le Dongbei (en mandarin « Nord-Est ») est une appellation géographique regroupant les provinces chinoises du Liaoning, du Heilongjiang et du Jilin. Sa ville la plus importante est Harbin.

Géographie et culture[modifier | modifier le code]

Le Dongbei est une des régions les plus froides de Chine ; ses habitants sont réputés pour être physiquement plus grands que la moyenne des Chinois. De nombreuses habitudes culturelles des habitants du Dongbei, présentent des similitudes avec leurs voisins coréens et japonais, en particulier à cause des conditions climatiques et des repères culturels proches.

C'est dans le Dongbei que se trouve la plus forte concentration de Russes, une des minorités officiellement reconnues par le gouvernement.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Dongbei a été influencé par la culture mandchoue qui a renversé la dynastie Ming avant de fonder la dernière dynastie chinoise, celle des Qing. Situées entre la Russie et la Mongolie-Intérieure, les trois provinces ont une ouverture sur le littoral et ont un certaine homogénéité culturelle.

La zone d'occupation des Japonais durant la guerre contre la Chine, dans le Dongbei actuel, s'appelait Manzhouguo, en référence à la dynastie mandchoue.

Le Dongbei, riche de gisements carbonifères, a été industrialisé sous l'occupation japonaise, et un temps sous la surveillance soviétique. C'était un des grands centres industriels chinois qui a été par la suite touchée de plein fouet par la modernisation de l'économie et les privatisations : le taux de chômage y est élevé et de nombreux sites industriels sont très pollués. Ce qui a entraîné une immigration vers la France d´une certaine population féminine souvent bien éduquée dans les années 90 et actuellement localisée à Belleville sur Paris. Cependant, un certain renouveau économique, lié à la proximité de la Corée du Sud et du Japon, existe dans certaines villes (forte croissance de Dalian, festival commercial annuel coréen à Shenyang) depuis la fin des années 1990. Par ailleurs, le Heilongjiang au Nord, profite lui aussi de la proximité immédiate de l'immense Extrême-Orient russe (District fédéral extrême-oriental), avec lequel les échanges de toutes natures sont en plein essor depuis plusieurs années.

Culture[modifier | modifier le code]

La langue parlée est essentiellement le mandarin du nord-est.

La cuisine du Dongbei est variée du fait des influences chinoise, coréenne et mongole. Les restaurants, variés et nombreux dans les villes, sont des lieux sociaux de première importance. On peut y manger notamment de succulents plats à base de viande ou poisson frais grillés.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • dongbei.sinofrance.org (fr)(zh) Site communautaire franco-chinois sur le Dongbei et la francophonie avec de nombreuses photos et articles.