Alcool de riz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hangul, Hanja.png Cette page contient des caractères coréens. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Des bouteilles d'alcool de riz

L'alcool de riz est une expression assez vague qui se rapporte à toute boisson alcoolisée à base de riz, fabriquée et consommée principalement en Asie. On peut distinguer différents alcools de riz selon le type de fabrication (fermentation simple ou suivie d'une distillation) et le pays d'origine : principalement Japon, Chine ou Corée. On trouve également des alcools de riz au Tibet et au Népal (raksi), et au Viêt Nam (rượu cần).

Par fermentation[modifier | modifier le code]

  • le saké japonais (14 à 17°), plus proche dans sa fabrication de la bière que du vin, que l'on appelle au Japon nihonshu (日本酒?, littéralement « alcool japonais »), « sake » (?) voulant simplement dire « alcool », avec ses variantes (amazake, doburoku, miki, shirozake, toso).

Par distillation[modifier | modifier le code]

  • le baijiu (白酒 lit. « alcool blanc ») chinois (38 à 65°), à base de riz ou de sorgho, voire de blé, d'orge ou de millet, dont une variété aromatisée à l'extrait de rose, le meiguilujiu ou mei kwei lu chew (玫瑰露酒) est fréquemment servie dans les restaurants chinois en tant que digestif.
  • le soju (소주) coréen (20 à 45°), fait à partir de riz, d'orge, de blé, de pomme de terre, de patate douce ou de tapioca, proche du shōchū.

Par macération[modifier | modifier le code]

  • L'umeshu (梅酒?, lit. « alcool de prune »), une boisson alcoolisée japonaise obtenue après une macération de quelques mois de prunes (, ume?) de l'abricotier du Japon, généralement dans de l'alcool de riz (saké ou shōchū).

Voir aussi[modifier | modifier le code]