Terrence Howard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Terrence Howard
Description de cette image, également commentée ci-après
Terrence Howard au Festival de Monte-Carlo 2015.
Nom de naissance Terrence Dashon Howard
Naissance (50 ans)
Chicago, Illinois (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Chanteur
Producteur
Films notables Big Mamma
Mission Évasion
Ray
Iron Man
Le Majordome
Séries notables Los Angeles, police judiciaire
Empire

Terrence Howard est un acteur, chanteur et producteur américain, né le à Chicago (Illinois).

Dans les années 1990, il commence sa carrière par divers rôles secondaires au cinéma : Génération sacrifiée (1995), Professeur Holland (1995), Johns (1996), Double Frappe (1997), Un coup d'enfer (1999), Le Mariage de l'année (1999) et Big Mama (2000) et à la télévision avec notamment la série inédite en France, Sparks (1996-1998).

Ce sont finalement les films Collision (2004), Hustle and Flow (2005), Quatre frères (2005) et Réussir ou mourir (2005) qui le révèle auprès du grand public dans les années 2000. Il est alors nommé pour l'Oscar du meilleur acteur et le Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique. Dès lors, l'acteur va poursuivre cette percée et mener une carrière prolifique sur grand écran : The Hunting Party (2007), À vif (2007), August Rush (2007), Awake (2007), Iron Man (2008), Fighting (2009) etc.

La décennie suivante, il s'installe sur le petit écran grâce au succès de la série musicale, Empire (2015-) qui lui vaut de remporter le BET Awards et l'Image Awards du meilleur acteur dans une série télévisée dramatique. Parallèlement, il poursuit sa carrière au cinéma, alternant premiers et rôles secondaires : Red Tails (2012), Sous surveillance (2012), Dead Man Down (2013), Le Majordome (2013), Prisoners (2013), Le Mariage de l'année, 10 ans après (2013), Sabotage (2014), Lullaby (2014), St. Vincent (2014), En cavale (2016).

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif de Chicago, il grandit à Cleveland[1], il est le fils d'Anita Jeanine Williams (née Hawkins) et de Tyrone Howard[2]. A l'âge de 3 ans, il assiste à une violente bagarre et voit son père poignarder un homme. La légitime défense est retenue, Tyrone Howard purgera un peine d'onze mois pour homicide involontaire[2].

Terrence Howard trouve sa vocation d'artiste en passant beaucoup de temps avec sa grand-mère : la comédienne de théâtre Minnie Gentry[3]. Dans un premier temps, il poursuit cependant des études dans le domaine de la science et de la chimie en étant inscrit à l'Institut Pratt à Brooklyn[2].

Il est finalement découvert par un directeur de casting dans les rues de New York[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts, seconds rôles et révélation[modifier | modifier le code]

En 2005.

À 15 ans, il apparaît pour la première fois à la télévision dans la célèbre série Cosby Show, puis rapidement dans des séries policières comme New York Police Blues ou New York District (1990), et dans de nombreux téléfilms[1] notamment dans King Of The World dans lequel il interprète le jeune Cassius Clay, ou encore dans The Jackson Five : An American Dream[3].

Terrence Howard joue pour la première fois au cinéma dans Who's the man ? de Ted Demme en 1993, mais il ne s'attaque véritablement au grand écran que deux ans plus tard en jouant dans Professeur Holland (1995) avec Richard Dreyfuss[3].

Entre 1996 et 1998, il commence à se faire connaître, auprès d'un plus large public, par la sitcom Sparks, du réseau United Paramount Network[2].

Il enchaîne alors des films aussi divers que Dead presidents (1995) avec Chris Tucker, Big Mamma (2000) face à Martin Lawrence, Glitter (2001) aux côtés de Mariah Carey, Angel Eyes (2001) avec Jennifer Lopez, Mission Évasion (Hart's War, 2001) avec Bruce Willis ou encore Biker Boyz (2003) avec Laurence Fishburne[3].

C'est en 2000 qu'il reçoit ses premières récompenses et citations lors de cérémonies de remises de prix, suite à sa participation à la comédie afro-américaine Le Mariage de l'année[4].

En 2002, il apparaît dans le clip vidéo Foolish de la chanteuse Ashanti[2]. Trois ans plus tard, il renouvelle cette expérience aux côtés de Mary J. Blige pour le titre Be Without You[5].

En 2004, il est remarqué pour sa prestation dans le drame Collision de Paul Haggis, avec Sandra Bullock et Don Cheadle, qui reçoit le prix du Meilleur ensemble d'acteurs aux Screen Actors Guild Awards 2006. Il rencontra durant cette période sa femme Zeina, avec qui il eut deux enfants.

Howard, lors de la visite d'une base aérienne, en mai 2007, afin de préparer son rôle pour Iron Man.

Musicien et parolier reconnu, Terrence Howard est également cité au Screen Actors Guild Award grâce à sa participation au biopic Ray en 2005, puis à l'Oscar du Meilleur acteur en 2006 pour son rôle remarqué dans le drame Hustle & flow de Craig Brewer. La même année, il partage l'affiche du téléfilm Their eyes were watching avec Halle Berry, et côtoie Mark Wahlberg dans Quatre frères avant de se retrouver aux côtés du rappeur 50 Cent dans Réussir ou mourir[3].

En 2006, il est membre du jury lors du Festival du film de Sundance. La même année, il est pressentie afin d'incarner Curtis Taylor Jr. pour la comédie musicale Dreamgirls mais le rôle est finalement attribué à Jamie Foxx[2].

En 2008, il fait partie du casting d’Iron Man de Jon Favreau, interprétant le rôle du Colonel Rhodes. Il n’apparaîtra pourtant pas dans la suite, Don Cheadle héritant du rôle[6]. La même année, il joue dans la pièce Cat on a Hot Tin Rook de Tennessee Williams avec Anika Noni Rose, Phylicia Rashād et James Earl Jones, adaptée pour Broadway[5].

Empire et renommée[modifier | modifier le code]

Il est ensuite à l'affiche de productions globalement méconnues en France comme Fighting de Dito Montiel (2009), il incarne Nelson Mandela dans l'indépendant Winnie (2012), il joue aussi dans le film de Matthew Chapman, Au bord du gouffre (2011), le film de guerre Red Tails (2012) dont il partage l'affiche aux côtés de Cuba Gooding Jr.[3].

Cette décennie est aussi marquée par un retour progressif vers le petit écran lorsqu'il est à l'affiche de l'éphémère série policière, Los Angeles, police judiciaire. Créé par Dick Wolf, il s'agit d'un spin-off de New York, police judiciaire en 22 épisodes.

En 2013, il est à l'affiche de productions attendues[3] : Il interprète Howard, dans l'acclamé film historique de Lee Daniels, Le Majordome. Il est aussi un redoutable mafieux dans le film d'action Dead Man Down et il tourne pour Robert Redford dans le thriller Sous surveillance. En revanche, il se joint, également, à la prestigieuse distribution du film à sketchs, My Movie Project, très mal reçu par la critique[7] et qui, à la suite d'un bouche à oreille négatif, est un flop au box office[8].

Entre-temps, il renoue avec le succès lorsqu'il retrouve Taye Diggs, Sanaa Lathan, Nia Long, Morris Chestnut et Regina Hall avec le film afro-américain de Malcolm D. Lee, Le Mariage de l'année, 10 ans après, suite du film Le Mariage de l'année, sorti en 1999.

En 2014, il seconde Arnold Schwarzenegger dans Sabotage. Il est aussi un second rôle de la comédie dramatique St. Vincent portée par Bill Murray, Melissa McCarthy et Naomi Watts et il donne la réplique à Amy Adams et Garrett Hedlund dans le drame Lullaby.

En 2015, il apparaît avec Madonna dans son clip Ghosttown[5]. Mais cette année-là est surtout marquée par son retour sur le petit écran. D'abord il participe à quelques épisodes de la série de science-fiction Wayward Pines avant de décrocher un rôle au premier plan qui va l'installer, à nouveau, à la télévision.

En effet, il mène la série télévisée Empire. Il s'agit d'un drame musical, qui raconte l'histoire d'une famille dans le milieu de l'industrie du hip hop[9]. Terrence incarne Lucious Lyon, face à son ancienne coéquipiere de Hustle & Flow, Taraji P. Henson. La série fait ses débuts à l'antenne, en 2015, elle reçoit une pluie de critiques positives[10] et le succès commercial est important[11]. La série est numéro un sur les 18-49 ans, cible très prisée des diffuseurs [12], elle est regardée par près de 75 % des femmes afro américaines[11]. La musique est produite par le rappeur, chanteur et producteur à succès Timbaland et de nombreuses guest viennent renforcer les rangs de son casting et ainsi accroître sa visibilité[13].

En 2016, il rejoint la large distribution du film d'action de Peter Billingsley, En cavale, aux côtés de Vince Vaughn, Hailee Steinfeld, Jon Favreau, Bill Paxton et Jonathan Banks.

En 2019, la FOX annonce le renouvellement d'Empire pour une sixième et dernière saison, malgré de très bonnes audiences, la série étant le second programme le plus regardé du réseau[14]. Cette année-là, l'acteur décroche sa propre étoile sur le célèbre Walk of Fame (Hollywood)[15].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Entre 1989 et 2003[1], il a été marié à son amour de jeunesse Lori McCommas. Ensemble ils ont trois enfants : deux filles Aubrey (née en 1993) et Heaven (née en 1997) et un garçon, Hunter (né en 1995).

Il a été marié ensuite brièvement à Michelle Ghent entre 2010 et 2011[1]. Leur séparation fera d'ailleurs les beaux jours de la presse people[16].

En 2013, il épouse en troisièmes noces Mira Pak. Le couple a deux garçons : Qirin Love (né en mai 2015)[17] et Hero (né durant l'été 2016).

Par sa grande fille Aubrey, l'acteur a 2 petits-enfants : Hazel, née le 26 décembre 2012 & Adrian, né début février 2015.

C'est un ami de Morris Chestnut et de Jamie Foxx[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Clip vidéos[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Note : Cette section récapitule les principales récompenses et nominations obtenues par Terrence Howard. Pour une liste plus complète, se référer au site IMDb[4].

  • Depuis le 24 septembre 2019, l'acteur possède son étoile sur le célèbre Walk of Fame[15].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Serge Faliu[18] est la voix française régulière de Terrence Howard. Lucien Jean-Baptiste[19] et Daniel Lobé[19],[20] l'ont également doublé respectivement à huit et quatre reprises.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Terrence Howard Acteur, Interprète | Premiere.fr », sur premiere.fr (consulté le 13 décembre 2019)
  2. a b c d e f g et h (en) Joy Jordan, « Terrence Howard Biography », sur imdb.com (consulté le 13 décembre 2019)
  3. a b c d e f et g Thomas Sevin, « Terrence Howard : Sa biographie - AlloCiné », sur allocine.fr (consulté le 13 décembre 2019)
  4. a et b (en) « Terrence Howard Awards », sur IMDb
  5. a b et c (en) « Terrence Howard Other Works », sur imdb.com (consulté le 13 décembre 2019)
  6. (en) Comment Terrence Howard perdit son armure
  7. (en) « Review Movie 43 », sur rotten tomatoes
  8. « Box Office : My Movie Project », sur JP's Box-Office
  9. (en) « Taraji P. Henson Nabs Female Lead in Fox's Lee Daniels Hip-Hop Drama 'Empire' », sur hollywoodreporter.com,
  10. « Empire : Zoom sur la série qui cartonne aux USA », sur purebreak.com,
  11. a et b « 5 leçons à retenir du succès d'Empire », sur telerama.fr,
  12. « Empire le succès historique de la série phénomène se poursuit », sur ozap.com,
  13. (en) « All Empire's Celebrity Guest Stars, Ranked by Real-Life Street Creed », sur tvguide.com
  14. Jean-Maxime Renault, « Empire annulée : la saison 6 de la série musicale sera la dernière », sur allocine.fr, (consulté le 13 décembre 2019)
  15. a et b (en) Sanestina Hunter, « “Empire” Actor Terrence Howard Receives Star », sur canyon-news.com, (consulté le 13 décembre 2019)
  16. Thomas Montet, « Terrence Howard (Empire) : Suicide, drogues, plan à trois... Son ex dit tout ! », sur purepeople.com, (consulté le 13 décembre 2019)
  17. « Terrence Howard Welcomes Son Qirin Love », sur PEOPLE.com (consulté le 13 août 2016)
  18. a b c d e et f « Comédiens ayant doublé Terrence Howard en France » sur RS Doublage, consulté le 21 février 2013, m-à-j le 2 octobre 2017.
  19. a b c d e f g et h « Comédiens ayant doublé Terrence Howard en France » sur Doublagissimo, consulté le 10 mai 2014.
  20. a b c d e et f Carton du doublage français sur le DVD zone 2.
  21. [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]