Sanaa Lathan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sanaa Lathan
Description de cette image, également commentée ci-après

Sanaa Lathan au San Diego Comic-Con International en juillet 2011

Nom de naissance Sanaa McCoy Lathan
Naissance (46 ans)
New York, Drapeau de l'État de New York New York
Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Films notables

Alien vs. Predator Contagion L'homme parfait

Insaisissables 2
Séries notables Nip/Tuck

Sanaa McCoy Lathan, née le à New York, est une actrice américaine.

Elle est principalement connue pour avoir joué dans les productions américaines : Alien vs Predator (2004), Contagion (2011), L'homme parfait (2015) et Insaisissables 2 (2016). A la télévision, elle incarne un personnage récurrent dans la quatrième saison de la série Nip/Tuck (2006) et occupe le rôle principal de la mini série Shots Fired (2017).

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Sanaa Lathan (dont le prénom Sanaa (prononcer sa - na), signifie « brillant » en arabe ou « travail d'art » ou « beauté » en langue swahili.) est la fille du réalisateur et producteur Stan Lathan et de l'actrice et danseuse de Broadway Eleanor McCoy. Elle est la seconde de cinq enfants (un frère aîné et trois jeunes sœurs). Elle a été exposée au monde du divertissement et des célébrités, depuis son enfance, ce qui a eu un impact profond sur sa vie. Durant sa jeunesse, elle pratique l'athlétisme, la gymnastique, la danse et est passionnée par les arts [1].

Après le divorce de ses parents, alors qu'elle était encore enfant, elle partage son temps entre New York où demeure sa mère et Beverly Hills où son père s'est installé.

Pendant ses études d'anglais à l'université de Californie à Berkeley près de San Francisco, elle suit des cours de théâtre. A la suite de l'obtention de son diplôme d'anglais et encouragée par son père, elle s'inscrit à l'université de Yale et obtient une maîtrise de théâtre[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Les années 1990 : Les débuts[modifier | modifier le code]

Suite à sa formation et après avoir joué dans un certain nombre de pièces de Shakespeare, Sanaa gagne en popularité en se produisant dans des spectacles destinés à être présentés sur la scène de Broadway. Toujours soutenue par ses parents, elle décide de s'installer à Los Angeles pour entamer sa carrière d'actrice[1]. Elle décroche très rapidement des rôles à la télévision dans les séries : In the house, La vie de famille et l'un des shows afro-américain les plus populaires de l'époque : Moesha[2].

Toujours pour la télévision, elle joue en 1998 dans un épisode de la série New York Police Blues, avant de décrocher son premier grand rôle au cinéma dans Blade de Stephen Norrington avec Wesley Snipes. Cette premier incursion au cinéma est synonyme de succès[3] et l'actrice apparaît, l'année d'après, dans la comédie romantique Le mariage de l'année. Aux côtés des acteurs Taye Diggs et Nia Long, elle signe un nouveau succès, là encore le film est plébiscité par le public[4] et la critique spécialisée[5]. L'actrice est nommée pour la première fois lors des NAACP Image Awards.

Elle renouvellera ce temps engouement[6],[7], 14 ans plus tard, dans la suite Le mariage de l'année, 10 ans après, toujours sous la direction de Malcolm Lee.

Les années 2000 : Révélation commerciale et critique[modifier | modifier le code]

Sanaa Lathan au Comic Con de San Diego en 2009.

Après quelques seconds rôles et apparitions, notamment une participation à la série télévisée LateLine (inédite en France), elle tourne en 2000, le film Love and basketball, aux côtés de l'acteur Omar Epps. Le film est un succès critique[8], le duo d'acteurs est salué[9] et Sanna remporte le titre de la meilleure actrice aux cérémonies des BET Awards, des Black Reel Awards et aux NAACP Image Awards. La même année, elle intègre la pièce de théâtre Les Monologues du vagin avec les actrices Teri Garr et Julianna Margulies[10].

En 2001, elle est au casting du téléfilm Disappearing Acts. Basé sur un roman de Terry McMillan et diffusée sur le réseau HBO, sa prestation lui permet de décrocher l'Essence Award de la meilleure actrice[11].

En 2002, Lathan intègre le casting de la comédie romantique Brown Sugar aux côtés de Queen Latifah et elle retrouve Taye Diggs. Le film et l'actrice sont tous deux nommés lors de la cérémonie des NAACP. En 2003, elle renouvelle son succès aux côtés de Denzel Washington, dans le thriller de Carl Franklin, Out of time et sa prestation est à nouveau saluée par les professionnels.

En 2004, elle incarne l'héroïne du blockbuster Alien vs. Predator de Paul W. S. Anderson, ce qui lui permet d'accéder à une notoriété plus importante grâce au succès commercial rencontré au box office[12]. Cette même année, elle retourne sur les planches de Broadway et joue dans la pièce A Raisin in the Sun avec le rappeur Sean Combs et l'actrice et chanteuse Audra McDonald. Sanaa reçoit une nomination pour le Tony Awards (l'équivalent des Oscars pour le théâtre) de la meilleure performance pour son rôle de Beneatha. Un personnage qu'elle retrouvera, en 2008, pour les besoins d'un téléfilm de la chaîne ABC, acclamé également par la critique[13].

En 2006, elle obtient un rôle majeur dans la quatrième saison de la série récompensée aux Emmy Award et aux Golden Globe Award, Nip/Tuck. Face à Julian McMahon et Dylan Walsh, elle incarne Michelle Landau, petite amie de Christian, impliquée malgré elle dans un trafic d'organes. Prestation à nouveau saluée par la critique et les professionnels, elle obtient une énième nomination aux NAACP pour le titre de meilleure actrice dans une série. La saison 4 réunit une moyenne de 3.9 millions de téléspectateurs avec une excellente audience pour le premier épisode s’élevant à 4.8 millions[14].

Sanaa Lathan, au Tribeca Film Festival pour l'avant première du film Wonderful World, en 2009.

Elle enchaîne avec la comédie romantique Something New avec Simon Baker. Première déconvenue pour l'actrice car malgré de bonnes critiques[15], le film ne rencontre pas le succès escompté[16]. Puis, durant l'année 2008 elle joue dans le film de Tyler Perry, The Family That Preys qui traite d'un amour interracial avec Kathy Bates et Alfre Woodard.

En 2009, elle est à l'affiche de deux longs métrages dramatiques : Points de rupture avec Jessica Biel et Forest Whitaker ainsi que Wonderful World porté par Matthew Broderick qu'elle seconde en tant que premier rôle féminin.

De 2009 à 2013, l'actrice double le personnage de Donna Tubbs dans la série télévisée d'animation The Cleveland Show, il s'agit d'un spin off de la série Les Griffin, dans lequel Sanaa prête également sa voix.

Les années 2010 : Confirmation, alternance cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

Sanaa Lathan au Comic Con de San Diego, en 2010.

En 2011, elle rejoint la distribution du téléfilm comique Tilda aux côtés des actrices Diane Keaton et Ellen Page. À la fin de l'année, Sanaa Lathan est à l'affiche de Contagion, un film de Steven Soderbergh qui regroupe une pléiade d'acteurs prestigieux tels que Laurence Fishburne, Kate Winslet, Jude Law, Gwyneth Paltrow et Marion Cotillard. Le film signe un excellent démarrage au box office[17] et termine sa course avec plus de 135 millions de dollars de recette dans le monde[18]. La même année, Sanaa fait son retour sur le petit écran en rejoignant la seconde et dernière saison[19] de la série dramatique Boss.

On la retrouve en 2014, aux côtés de l'acteur oscarisé Forest Whitaker pour les besoins du thriller psychologique Repentance. Elle joue les guest dans la série télévisée crée et interprétée par le comédien Kevin Hart, Real Husdbands of Hollywood. En 2015, elle partage la vedette du thriller sulfureux L'homme parfait aux côtés de Michael Ealy. Pour son rôle de femme harcelée et menacée, elle décroche le NAACP Award de la meilleure actrice. C'est la huitième fois que l'actrice se retrouve nommée à cette cérémonie, qui récompense le cinéma, la télévision, la musique et la littérature de la communauté afro-américaine, et la deuxième fois qu'elle en ressort lauréate.

En 2016, pour la maison de production Lionsgate, l'actrice s'envole à Londres pour Insaisissables 2. Ce deuxième volet doté d'un budget de 90 millions de dollars est un énorme carton et rapportera près de 330 millions de dollars au box office mondial[20], renouvelant ainsi le succès du premier film au box-office[21].

Pour 2017, elle devient héroïne de la mini série pour la Fox Shots Fired. Avec Helen Hunt, Richard Dreyfuss et Stephen Moyer. Diffusée juste avant le show à succès Empire, l'intrigue se concentre sur une experte enquêtrice[22] face aux conséquences d'une fusillade d'origine raciale dans une petite ville de la Caroline du nord[23]. Une incursion télévisuelle en tant que tête d'affiche couronnée de succès puisque son interprétation est saluée par la critique, l'actrice reçoit une nomination lors des Black Reel Awards 2017. Côté cinéma, elle rejoint la distribution du thriller d'action American Assassin, avec entre autres, Dylan O'Brien, popularisé par la saga Le Labyrinthe ainsi que Michael Keaton et Taylor Kitsch[24]. En août 2017, l'actrice est choisie pour incarner le rôle principal du film Nappily Ever After, pour la plateforme Netflix. Cette production est une adaptation du best-seller du même nom, dirigée par Haifaa al-Mansour, acclamée pour son film Wadjda[25].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sanaa Lathan au Comic Con de San Diego, en 2011.

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[26].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Sanaa Lathan - Biography IMDB », sur imdb.com
  2. (en) ABC News, « A Brand New Brandy », sur abcnews.go.com
  3. « BOX Office Blade 1998 », sur jpbox-office.com
  4. (en) « BOX Office The Best Man », sur boxofficemojo.com
  5. (en) « Review The Best Man », sur rottentomatoes.com
  6. (en) « Review The Best Man Holiday », sur rottentomatoes.com
  7. (en) « BOX Office The Best Man Holiday », sur boxofficemojo.com
  8. (en) « Review Love and basketball », sur rottentomatoes.com
  9. (en) Roger Moore, « Sanaa Lathan's Got Game With Role In Basketball Film », sur articles.orlandosentinel.com,
  10. (en) Broadway.com Staff, « Sanaa Lathan Joins Jones and Rashad in West End Cat on a Hot Tin Roof », sur www.broadway.com,
  11. (en) « Sanaa Lathan - Bio », sur www.empireonline.com
  12. « BOX Office Alien Vs. Predator », sur jpbox-office.com
  13. (en) Vanessa Juarez, « Raisin in the Sun roundtable », sur ew.com,
  14. « "Nip/Tuck" : le meilleur du pire du trash ! », sur allocine.fr,
  15. (en) « Review Something New », sur rottentomatoes.com
  16. « BOX Office Something New », sur jpbox-office.com
  17. « Box-office US: Le film "Contagion" en tête », sur www.jeanmarcmorandini.com,
  18. (en) « BOX Office Contagion », sur boxofficemojo.com
  19. (en) « Starz Cancels "Boss" After Two Seasons », sur www.thefutoncritic.com,
  20. « BOX Office Now You See Me 2 », sur jpbox-office.com
  21. (en) « BOX Office Mojo Now You See Me », sur boxofficemojo.com
  22. Fabien, « FOX annonce des dates pour Gotham, Shots Fired, Lucifer, Making History, Brooklyn Nine-Nine et plus au printemps », sur critictoo.com,
  23. « "Prison Break" de retour en avril à la télévision américaine », sur larep.fr,
  24. (en) Jessica McKinney, « Sanaa Lathan Doesn’t Crack A Smile As CIA Director In ‘American Assassin’ Trailer », sur http://www.vibe.com/,
  25. (en) Justin Kroll, « Sanaa Lathan to Star in Netflix Adaptation of ‘Nappily Ever After’ », sur Variety,
  26. (en) « Sanaa Lathan - Awards - IMDb », sur http://www.imdb.com/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]