Philip K. Dick's Electric Dreams

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Philip K. Dick's
Electric Dreams

Type de série série télévisée, anthologie
Titre original Philip K. Dick's Electric Dreams
Autres titres
francophones
Rêves électriques de Philip K. Dick (Québec)
Genre science-fiction, fantastique
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Channel 4
Amazon Video
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 10
Durée 52 minutes
Diff. originale – en production

Philip K. Dick's Electric Dreams, ou Rêves électriques de Philip K. Dick au Québec, est une série télévisée d'anthologie en coproduction anglo-américaine produite notamment par Bryan Cranston, s'inspirant de l'œuvre de Philip K. Dick, auteur américain de romans de science-fiction, produite par Sony Pictures Television, et diffusée depuis le sur Channel 4 au Royaume-Uni, depuis le sur Space[1] au Canada, et depuis le [2] sur Amazon Video aux États-Unis.

En France et en Belgique, la série est disponible depuis le sur Amazon Video[réf. souhaitée], et au Québec depuis le sur le service Club Illico[3]. Elle reste inédite en Suisse.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Chaque épisode raconte une histoire différente inspirée de l’œuvre de Philip K. Dick.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Épisodes et distribution[modifier | modifier le code]

Sur Channel 4[4] (du 17 sep. 2017 au 19 mars 2018) :

  1. Épisode 1 (The Hood Maker)
  2. Épisode 2 (Impossible Planet)
  3. Épisode 3 (The Commuter)
  4. Épisode 4 (Crazy Diamond)
  5. Épisode 5 (Real Life)
  6. Épisode 6 (Human Is)
  7. Épisode 7 (The Father-thing)
  8. Épisode 8 (Autofac)
  9. Épisode 9 (Safe and Sound)
  10. Épisode 10 (Kill All Others)

Sur Amazon Video[5] le 11 janvier 2018 :

  1. Épisode 1 (Real Life)
  2. Épisode 2 (Autofac)
  3. Épisode 3 (Human Is)
  4. Épisode 4 (Crazy Diamond)
  5. Épisode 5 (The Hood Maker)
  6. Épisode 6 (Safe and Sound)
  7. Épisode 7 (The Father-thing)
  8. Épisode 8 (Impossible Planet)
  9. Épisode 9 (The Commuter)
  10. Épisode 10 (Kill All Others)

Épisode 1[modifier | modifier le code]

Titre original
The Hood Maker[6]
Numéro de production
1
Réalisation
Scénario
Matthew Graham
Invités
Résumé détaillé
Un régime répressif utilise les pouvoirs télépathiques de mutants, les Teeps, pour éliminer ses opposants politiques. L'apparition d'une cagoule capable de bloquer la lectures des pensées par les Teeps va provoquer des craintes au sein du régime et chez les Teeps. La chasse au créateur de cette cagoule est alors lancée.
Commentaires
Basé sur la nouvelle The Hood Maker publiée en 1955.

Épisode 2[modifier | modifier le code]

Titre original
Impossible Planet[7]
Numéro de production
2
Réalisation
David Farr
Scénario
David Farr
Invités
Résumé détaillé
Deux employés désenchantés du tourisme spatial accèdent à la demande d'une riche dame âgée, organiser un voyage vers une planète disparue, la Terre. Alors qu'ils se dirigent vers une autre planète qu'il font passer pour la Terre auprès de la vieille dame, les remords rongent l'un des employés.
Commentaires
Basé sur la nouvelle Impossible Planet.

Épisode 3[modifier | modifier le code]

Titre original
The Commuter[8]
Numéro de production
3
Réalisation
Tom Harper
Scénario
Invités
Résumé détaillé
L'employé d'une gare découvre que des passagers prennent le train pour une ville qui ne devrait pas exister.
Commentaires
Basé sur la nouvelle The Commuter publiée en 1953.

Épisode 4[modifier | modifier le code]

Titre original
Crazy Diamond[9]
Numéro de production
4
Réalisation
Marc Munden
Scénario
Invités
Commentaires
D'après la nouvelle Sales Pitch publié en 1954.

Épisode 5[modifier | modifier le code]

Titre original
Real Life[10]
Numéro de production
5
Réalisation
Scénario
Invités
Résumé détaillé

Cela fait un an que le massacre a eu lieu, et Sarah est toujours traumatisée. Sa petite amie Katie lui propose de "partir en vacances" pour se détendre en dormant, grâce à une puce électronique à implanter dans le cerveau. Elle se réveille dans la peau de George, en deuil depuis un an après le meurtre de sa femme Katie, qui utilise un casque spécial pour rêver qu'il est dans la peau d'une autre, une dénommée Sarah. Sarah commence peu à peu à douter : et si elle était George, qui s'inventait Sarah? Et si Sarah était en train de rêver George ?

Citation clé de l'épisode : « Nous imaginons tous que nous sommes des pécheurs, et que nous devons être punis pour nos péchés, même s'ils n'existent pas ».
Commentaires
D'après la nouvelle Exhibit Piece publiée en 1954.

Épisode 6[modifier | modifier le code]

Titre original
Numéro de production
6
Réalisation
Francesca Gregorini
Scénario
Jessica Mecklenburg
Invités
Commentaires
D'après la nouvelle Human Is publiée en 1955.

Épisode 7[modifier | modifier le code]

Titre original
Kill All Others[11]
Numéro de production
7
Réalisation
Scénario
Dee Rees
Invités

Épisode 8[modifier | modifier le code]

Titre original
Numéro de production
8
Réalisation
Scénario
Travis Beacham
Invités
Commentaires
D'après la nouvelle Autofac publiée en 1955

Épisode 9[modifier | modifier le code]

Titre original
Safe and Sound
Numéro de production
9
Réalisation
Scénario
Kalen Egan et Travis Sentell
Invités
Commentaires
Basé sur la nouvelle Foster, You're Dead! de 1955.

Épisode 10[modifier | modifier le code]

Titre original
Numéro de production
10
Réalisation
Scénario
Michael Dinner
Invités
Commentaires
Basé sur la nouvelle The Father-thing publié en 1954.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]