Ru de Rungis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ru de Rungis
Illustration
Le ru de Rungis dans la colline Cacao.
Carte.
Ru de Rungis et ru des glaises en 1950.
Caractéristiques
Longueur 5,7 km (1,6 km à l'air libre)
Bassin collecteur la Seine
Débit moyen 0,5 m3/s
Nombre de Strahler 1
Organisme gestionnaire Syndicat intercommunal pour l'assainissement de la vallée de la Bièvre
Régime pluvial océanique
Cours
Source à Rungis
· Localisation Colline Cacao
· Altitude 70 m
· Coordonnées 48° 44′ 44″ N, 48° 44′ 44″ E
Confluence la Bièvre
· Localisation à Fresnes
· Altitude 50 m
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche ru des glaises à Wissous
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Val-de-Marne, Essonne, Hauts-de-Seine
Régions traversées Île-de-France
Principales localités Rungis, Wissous et Fresnes

Le Ru de Rungis est un ruisseau des départements du Val-de-Marne, de l’Essonne et des Hauts-de-Seine en région Île-de-France qui prend sa source à Rungis et se jette en souterrain dans la Bièvre à Fresnes, donc un sous-affluent de la Seine. La plus grande partie de ce cours d'eau est enterrée, particulièrement dans le domaine du château de Montjean sous les déblais de construction autoroutière.

Géographie[modifier | modifier le code]

Source du ru de Rungis.

Le ru de Rungis prend sa source à Rungis dans un espace vert, la colline Cacao. Ce parc de 38 140 m2 est situé sur une ancienne carrière d'argile dont le nom proviendrait de déchets de coques de cacao déposés à cet endroit par une usine Rhône-Poulenc qui en utilisait dans la fabrication de médicaments dans les années 1930. Le ru de Rungis qui avait été enterré, a été remis à l’air et aménagé avec constitution de méandres et de plantations paysagères à l’intérieur du parc. Après un parcours à l’air libre de 500 m dans une direction nord-sud dans cet espace vert le ruisseau s’oriente vers l’ouest et s’écoule dans un conduit souterrain sous une déchetterie puis sous le Domaine du château de Montjean à Wissous. Le tracé du ru n’y est plus visible car le parc est situé sur des terrains sur lesquels les déblais de l’autoroute A6 ont été déversés lors de sa construction dans les années 1950 et 1960. Le conduit du ruisseau est ainsi enfoui sous une épaisseur de plusieurs mètres de terre[1]. Le ruisseau passe sous cette autoroute et ressort à l’air libre sur un tronçon où le ruisseau est également dénommé ru de Saint-Joie sur cette partie du territoire de la commune de Wissous. Le ru passe ensuite sous le chemin des prés, parcourt toujours en eau vive, à Fresnes le parc des Aulnes puis le parc des sports où il alimente, l’étang de Tourvoie. En aval de ce plan d’eau, le ru de Rungis longe à l’air libre à l’intérieur du parc l’avenue du parc des sports puis entre en souterrain à partir de la porte d’accès au parc. Son cours est enterré sous l’avenue du et l’avenue du jusqu'à son confluent avec la Bièvre morte, un des deux bras de cette rivière également recouverte au début des années 1950, est situé à proximité du croisement de la rue Yvon avec l’avenue Pasteur.

La longueur de son cours est de 5,7 km dont 1,6 km à l’air libre.

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Aménagements[modifier | modifier le code]

Après sa remise à l’air libre dans le parc de la colline Cacao au début du XXIe siècle, et à Wissous en 1997, le cours du ru de Rungis a été aménagé en 2015 dans le parc des Aulnes à Fresnes[2].

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Affluent[modifier | modifier le code]

Le ru de Rungis reçoit un affluent le ru des Glaises en souterrain sur sa rive gauche, en amont de la traversée de la route de Montjean et en contrebas du château de Montjean. Le ru des Glaises entièrement situé dans le territoire de Wissous a une longueur de 1,9 km[3].

Sa source dans le Domaine Les Étangs - Espace Arthur-Clark à Wissous alimente une série de plans d’eau reliés par des chutes. Dans le prolongement, à la sortie du parc, le ru qui avait été enterré a été canalisé et remis au jour en 1997. Un sentier a été aménagé au bord du ruisseau à l’arrière des dépendances des pavillons jusqu’au boulevard de l’Europe près de la ligne du RER C[4]. Après le passage sous le RER, le ru est enterré jusqu’à son confluent.

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

wikilien alternatif2

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Léonard Cattoni, La plaine MontJeanQuand le paysage dessine la ville, Ecole nationale du paysage et de la nature, (lire en ligne), p. 104.
  2. « Le ru se redessine déjà dans ce futur parc de 3 hectares », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  3. La Bièvre Tome II La banlieue de Paris, Saint-Cyr-sur-Loire, Alan Sutton, , 128 p. (ISBN 2-84253-946-X), p. 119.
  4. Léonard Cattoni, La plaine MontJeanQuand le paysage dessine la ville, Ecole nationale du paysage et de la nature, (lire en ligne), p. 88.