Ardre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

49° 18′ 30″ N 3° 39′ 38″ E / 49.3083, 3.66056

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ardre (homonymie).
Ardre
(ruisseau Saint-Pierre)
L'Ardre près de Faverolles-et-Coëmy.
L'Ardre près de Faverolles-et-Coëmy.
Caractéristiques
Longueur 39,3 km [1]
Bassin 302 km2 [1]
Bassin collecteur Seine
Débit moyen 1,50 m3/s (Fismes) [2]
Nombre de Strahler 4
Régime pluvial
Cours
Source à 500 m de l'étang de Morieul
· Localisation Saint-Imoges
· Altitude 250 m
· Coordonnées 49° 07′ 20″ N 3° 58′ 32″ E / 49.1223, 3.9755 (Source - Ardre)
Confluence la Vesle
· Localisation Fismes
· Altitude 60 m
· Coordonnées 49° 18′ 30″ N 3° 39′ 37″ E / 49.3083, 3.66028 (Confluence - Ardre)
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Orillon, Iselles, Brandeuille, Brouillet
· Rive droite Noron
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Marne
Arrondissements Epernay, Reims
Cantons Épernay-1, Dormans-Paysages de Champagne, Fismes-Montagne de Reims
Régions traversées Champagne-Ardenne

Sources : SANDRE:H15-0420, Géoportail, Banque Hydro

L'Ardre est une rivière française qui coule entièrement dans le département de la Marne, en région Champagne-Ardenne. C'est un affluent en rive gauche de la Vesle et donc un sous-affluent de la Seine par l'Aisne et l'Oise.

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une longueur de 39,3 km[1], elle prend naissance à Saint-Imoges, au sud de Sermiers, dans le parc naturel régional de la Montagne de Reims[3], à 250 m d'altitude, et s'appelle aussi dans cette partie haute le ru ou ruisseau Saint-Pierre. Puis il traverse l'étang de Morieul.

L'Ardre coule globalement du sud-est vers le nord-ouest dans le département de la Marne dont elle traverse la partie occidentale[3].

Elle termine son cours à Fismes, en se jetant en rive gauche dans la Vesle, à 60 m d'altitude[3].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

L'Ardre à Crugny. Un ruisseau la rejoint, une vanne a été installée.
L'Ardre à Crugny. Un ruisseau la rejoint, une vanne a été installée.

Dans le seul département de la Marne, l'Ardre traverse les dix-huit communes[1] suivantes, de l'amont vers l'aval, de Saint-Imoges (source), Sermiers, Courtagnon, Nanteuil-la-Forêt, Pourcy, Marfaux, Chaumuzy, Bligny, Sarcy, Poilly, Tramery, Faverolles-et-Coëmy, Savigny-sur-Ardres, Serzy-et-Prin, Crugny, Courville, Saint-Gilles et Fismes (confluence).

Soit en termes de cantons, l'Ardue prend source dans le canton d'Épernay-1, traverse le canton de Dormans-Paysages de Champagne, conflue dans le canton de Fismes-Montagne de Reims, le tout dans les arrondissement d'Epernay et arrondissement de Reims.

Toponyme[modifier | modifier le code]

L'Ardre a donné son hydronyme à la commune de Savigny-sur-Ardres. L'Ardre au aussi donné son hydronyme à la communauté de communes Ardre et Tardenois.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

L'Ardre traverse quatre zones hydrographiques[1], 'L'Ardre du confluent du Noron (exclu) au confluent de la Vesle (exclu)' (H157), 'La Vesle du confluent du Cochot (inclus) au confluent de l'Ardre (exclu)' (H155), 'L'ardre de sa source au confluent du Noron (inclus)' (H156), 'La Vesle du confluent de l'Ardre (exclu) au confluent de l'Aisne (exclu)' (H158), pour une superficie de 302 km2[1]. Ce bassin versant est constitué à 69,84 % de « territoires agricoles », à 28,18 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 1,83 % de « territoires artificialisés »[1].

Affluents[modifier | modifier le code]

L'Ardre a quatorze tronçons affluents référencés :

Le rang de Strahler est donc de quatre (4).

Hydrologie[modifier | modifier le code]

L'Ardre à Fismes[modifier | modifier le code]

Le débit de l'Ardre a été observé durant une période de 46 ans (1969-2014), à Fismes, localité du département de la Marne située au niveau de son confluent avec la Vesle[2], à 61 m d'altitude. Le bassin versant de la rivière est de 297 km2[2] soit la quasi totalité du bassin versant de 302 km2 selon le SANDRE[1].

Le module de la rivière à Fismes est de 1,50 m3/s[2].

L'Ardre présente des fluctuations saisonnières de débit peu marquées, du moins comparé à la moyenne des cours d'eau français, avec des hautes eaux d'hiver-printemps portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 1,95 et 2,54 m3/s, de décembre à avril inclus (avec un léger maximum en février), et des basses eaux de fin d'été-début d'automne, de juillet à octobre inclus, avec une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 0,68 - 0,70 m3/s aux mois d'août et de septembre, ce qui reste élevé.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : H6423010 - L'Ardre à Fismes pour un bassin versant de 297 km2 et à 61 m d'altitude[2]
(08-05-2015 - données calculées sur 46 ans)

Source : Banque Hydro - MEDDE

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

À l'étiage, le VCN3 peut chuter jusque 0,32 m3/s, en cas de période quinquennale sèche, soit 320 litres par seconde, ce qui n'est pas encore sévère[2].

Crues[modifier | modifier le code]

Le pont de Faverolles constitue la limite entre les tronçons de première et deuxième catégorie de la rivière

À l'inverse de la Vesle, les crues peuvent être assez importantes, compte tenu du faible débit moyen et de la petitesse de son bassin. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 9 et 14 m3/s. Le QIX 10 est de 17 m3/s, le QIX 20 de 20 m3/s, tandis que le QIX 50 vaut 24 m3/s[2].

Le débit instantané maximal enregistré à Fismes durant cette période, a été de 29,4 m3/s le 23 mars 2001[note 1][note 2], tandis que la valeur journalière maximale était de 23,10 m3/s le 22 mars 2015[2]. En comparant la première de ces valeurs avec l'échelle des QIX de la rivière, cette crue était plus importante que la crue cinquantennale calculée du QIX 50, et donc exceptionnelle. La hauteur maximale instantanée s'est établit à 305 cm ou 3,05 m, le même 23 mars 2015[note 1][2].

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

L'Ardre n'est pas une rivière très abondante. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 159 millimètres annuellement (identique à la Vesle), ce qui est fort inférieur à la moyenne d'ensemble de la France tous bassins confondus, et aussi à la moyenne des bassins de l'Aisne (260 millimètres/an), et de la Seine (plus ou moins 240 millimètres/an). Le débit spécifique (ou Qsp) de la rivière atteint 5,0 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[2].

La pêche[modifier | modifier le code]

L'Ardre est une rivière de première catégorie jusqu'au pont de Faverolles-et-Coëmy [4], c'est-à-dire que l'on y pêche avant tout des salmonidés comme les truites fario. Au delà, elle devient rivière de deuxième catégorie (essentiellement des cyprinidés ou poissons blancs).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b à 1h38
  2. précédent record du débit instantané maximal de 28,6 m3/s le 26 mars 1988

Références[modifier | modifier le code]