Ru de Liesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ru de Liesse
Illustration
La Liesse dans l’ancien canal de l'Abbaye de Maubuisson
Caractéristiques
Longueur km
Bassin collecteur la Seine
Nombre de Strahler 1
Régime pluvial océanique
Cours
Source à Pierrelaye
· Localisation en contrebas de la rue des Maraichers
· Altitude 37 m
Confluence l’Oise
· Localisation face à l'île du Pothuis
· Altitude 26 m
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche sans
· Rive droite sans
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Val-d'Oise
Régions traversées Île-de-France
Principales localités Pierrelaye et Saint-Ouen-l'Aumône

Le ru de Liesse ou la Liesse est un ruisseau du département du Val-d'Oise en région Île-de-France, prenant sa source à Pierrelaye et se jetant dans l'Oise à Saint-Ouen-l'Aumône, donc un sous-affluent de la Seine[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le ruisseau prend sa source à Pierrelaye sous la rue des Maraichers à proximité du centre ancien du village, coule 1 kilomètre au milieu de la rue du Drain entre deux chaussées bordées de maisons d’habitation, puis quitte la zone urbanisée à la limite de la commune de Saint-Ouen-l’Aumône pour un parcours à travers champs où il croise une sente sur le tracé de la Chaussée Jules César, ancienne voie romaine. Le ru traverse ensuite un bois et alimente, à 2 kilomètres de sa source, un petit plan d’eau, le bassin Blanche de Castille ainsi nommé en mémoire de la reine fondatrice de l'Abbaye de Maubuisson à proximité.

En aval de ce bassin la rivière est longée par une coulée verte aménagée par la ville de Saint-Ouen-l’Aumône dans un environnement boisé. La coulée verte borde au nord le quartier du Val de Liesse construit à partir de 2000, passe sous la route nationale 184, longe un étang pédagogique, traverse l’étang de Maubuisson et parcourt sur 300 mètres le parc de l’Abbaye de Maubuisson dans l'ancien canal d’évacuation des déchets et latrines créé au Moyen Âge pour ce couvent établi en 1236 sur une terrasse surplombant la rive gauche. En aval de l’Abbaye, la Liesse se divise en deux bras qui passent sous la ligne H du RER, longent un golf et se rejoignent avant de se jeter dans l’Oise en face de l'île du Pothuis.

Alimentation de l'Abbaye de Maubuisson[modifier | modifier le code]

Des digues ont été construites sur le lit de la rivière lors de la création de l'Abbaye au XIIIe siècle, créant 4 étangs, d'amont en aval, La Vacherie (actuellement bassin Blanche Castille), de Liesse, Saint-Prix et de Maubuisson, celui-ci toujours existant. Ces étangs servaient de viviers pour le poisson des repas des moniales et de retenues pour maintenir un niveau constant dans un canal bordé de murs de pierres qui faisait tourner un moulin et évacuait les eaux usées. Ce canal est visible dans le parc de Maubuisson.

Le couvent était alimenté en eau potable par un aqueduc de 2 kilomètres à partir de la source de la Vacherie située près de l'actuel bassin Blanche de Castille débouchant sur réseau complexe de canalisations découvertes lors de récentes fouilles archéologiques.

Caractéristique[modifier | modifier le code]

Le lit de la rivière est cimenté sur l’ensemble de son parcours. Cette artificialisation daterait de 1911.

Affluent[modifier | modifier le code]

Le ru de Liesse n'a pas d'affluent contributeur. Son nombre de Strahler est donc de un.

Galerie[modifier | modifier le code]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]