Coinon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir Coinon (paronymie).
Article général Pour un article plus général, voir Réseau hydrographique d'Eure-et-Loir.

le Coinon
(Vallée Ourit, vallée du Tronchet, ru de Couanon, vallée de Berg op Zoom, ruisseau le Coinon)
Illustration
Franchissement du Couasnon par la D 339.14 à Lèves.
Caractéristiques
Longueur 21,8 km [1]
Bassin 755 km2 [1]
Bassin collecteur Seine
Débit moyen 0,022 m3/s (Mainvilliers) [2]
Nombre de Strahler 3
Cours
Source entre les lieux-dits la Sapinière et le Bois de Beauvilliers
· Localisation Thimert-Gâtelles
· Altitude 237 m
· Coordonnées 48° 31′ 14″ N, 1° 17′ 31″ E
Confluence l'Eure
· Localisation Lèves
· Altitude 122 m
· Coordonnées 48° 27′ 52″ N, 1° 28′ 58″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche sans
· Rive droite Miterne, Barillet, Carcan
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Eure-et-Loir
Arrondissements Dreux, Chartres
Cantons Châteauneuf-en-Thymerais, Courville-sur-Eure, Chartres-Nord-Est, Mainvilliers
Principales localités Mainvilliers, Lèves

Sources : SANDRE:« H4049000 », Géoportail

Le Coinon[1], Couanon ou Couasnon est une rivière française qui coule dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire, affluent gauche de l'Eure, donc un sous-affluent de la Seine.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 21,8 km de longueur[1], le Coinon prend sa source sur la commune de Thimert-Gatelles, à 237 m d'altitude, entre les lieux-dits la Sapinière et le Bois de Beauvilliers[3]. Il s'appelle vallée du Tronchet, puis vallée de Berg op Zoom, puis vallée Ourit, puis vallée des Joncs, puis le Couanon sur la commune de Lèves.

Il coule globalement d'ouest en est[1].

Il rejoint l'Eure en rive gauche à Lèves, à 122 m d'altitude, après avoir disparu de la surface dans le centre-ville (cependant certains panneaux sont encore visibles)[4]. L'abbaye Notre-Dame de Josaphat est juste à l'est de la confluence du Coinon et au nord-ouest de l'Eure.

Communes traversées[modifier | modifier le code]

Son cours étant situé uniquement dans le département d'Eure-et-Loir, le Coinon traverse huit communes[1] et quatre cantons :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le Coinon traverse une seule zone hydrographique « L'Eure du confluent du ruisseau d'Houdouenne (exclu) au confluent du Coinon (inclus) » (H404) de 755 km2 de superficie[1]. Ce bassin versant est constitué de 77,24 % de territoires agricoles, de 15,88 % de forêts et milieux semi-naturels, de 6,31 % de territoires artificialisés, de 0,66 % de surfaces en eau[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Coinon a quatre affluents référencés[1] :

Le rang de Strahler est donc de trois.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le Coinon à Mainvilliers[modifier | modifier le code]

Le débit moyen annuel ou module du Coinon, observé durant une période de 16 ans (de 1969 à 1985) à Mainvilliers, commune située peu avant son confluent avec l'Eure, est de 0,022 m3/s pour une surface de bassin de 755 km2[2].

Durant les mois de décembre, janvier et février, le débit moyen annuel est au plus haut avec 0,08 m3/s en février, soit 80 litres par seconde. Le débit peut être nul à la fin d'été, 0 m3/s en septembre. La hauteur maximale instantanée, relevée le , est de 1,40 m.

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Coinon (H4049000) » (consulté le 11 juin 2014)
  2. a et b Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - Le Coinon à Mainvilliers (H9033310) » (consulté le 12 juin 2014)
  3. « Source du Coinon » sur Géoportail (consulté le 11 juin 2014).
  4. « Confluence du Coinon en rive gauche de l'Eure » sur Géoportail (consulté le 11 juin 2014).