Blaise (affluent de la Marne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blaise.

la Blaise
Illustration
Le pont sur la Blaise à Lachapelle-en-Blaisy.
Caractéristiques
Longueur 85,5 km [1]
Bassin 480 km2
Bassin collecteur Seine
Régime pluvial océanique
Cours
Source source
· Localisation Gillancourt
· Coordonnées 48° 09′ 32″ N, 4° 59′ 33″ E
Confluence la Marne
· Localisation Arrigny
· Coordonnées 48° 37′ 56″ N, 4° 41′ 41″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Haute-Marne, Marne
Régions traversées Grand Est

Sources : SANDRE:« F53-0400 » Géoportail

La Blaise est une rivière française prenant sa source à Gillancourt dans le département de la Haute-Marne. Elle se jette dans la Marne, dont elle est un affluent de rive gauche, sur la commune d'Arrigny, dans le département de la Marne.

Hydronymie[modifier | modifier le code]

Les mentions les plus anciennes de cette rivière sont Blesa en 1028, fluvius Blesia 1233, Bloise 1302, la rivière de Blese v.1500, la rivière de Blesse 1508, la riviere de Bloize 1509, le ruisseau de Blaise 1640, la rivière de Blaize 1650, sur la rivière de Blaize 1666, la rivière de Blaise 1700[2].

Peut-être issu du celtique *blet « loup » (LG) + suff. rom. -ia : (aqua) *bletia «(cours d'eau) du loup »[3].

A rapprocher de la Blaise affluent de l'Eure.

Géographie[modifier | modifier le code]

Longue de 85,5 kilomètres[1], en très grande partie dans la Haute-Marne, elle traverse ou passe non loin, dans cet ordre, des communes de Gillancourt, Blaisy, Juzennecourt, Lachapelle-en-Blaisy, Lamothe-en-Blaisy, Curmont, Blaise, Guindrecourt-sur-Blaise, Daillancourt, Bouzancourt, Cirey-sur-Blaise, Arnancourt, Doulevant-le-Château, Dommartin-le-Saint-Père, Courcelles-sur-Blaise, Dommartin-le-Franc, Ville-en-Blaisois, Doulevant-le-Petit, Rachecourt-Suzémont, Vaux-sur-Blaise, Montreuil-sur-Blaise, Brousseval, Wassy, Attancourt, Louvemont, Allichamps, Humbécourt, Éclaron-Braucourt-Sainte-Livière, Sainte-Marie-du-Lac-Nuisement, Blaise-sous-Hauteville, Écollemont, Arrigny, Larzicourt et Isle-sur-Marne.

La Blaise, avec la Marne et la Saulx, construit la plaine alluviale du Perthois.

En dérivation de son cours et de celui de la Marne, fut édifié en 1974 le lac du Der-Chantecoq, géré par l'institution des « grands Lacs de Seine ».

La Blaise forme une vallée le long de laquelle on peut trouver :

Toponymes[modifier | modifier le code]

La Blaise a donné son hydronyme a onze communes : Blaisy, Lachapelle-en-Blaisy, Lamothe-en-Blaisy, Blaise, Guindrecourt-sur-Blaise, Cirey-sur-Blaise, Courcelles-sur-Blaise, Ville-en-Blaisois, Vaux-sur-Blaise, Montreuil-sur-Blaise, Blaise-sous-Hauteville.

Affluents[modifier | modifier le code]

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sandre, « Fiche cours d'eau - la Blaise (F53-0400) » (consulté le 10 février 2018)
  2. LONGNON (Aug.) Dictionnaire Topographique du Département de la Marne (1891), p. 26.
  3. NEGRE (E.) Toponymie générale de la France (1990), t. 1, p.106.

Ressource relative à la géographie : SandreVoir et modifier les données sur Wikidata