Peron (Serre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Peron
(Le Péron, La Peronelle)
Illustration
Le Péron à Mesbrecourt-Richecourt
Loupe sur carte verte le Peron sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 15,2 km [1]
Bassin collecteur la Seine
Nombre de Strahler 2
Régime pluvial océanique
Cours
Source à l'est du Mont des Combles (133 m)
· Localisation Monceau-le-Neuf-et-Faucouzy
· Altitude 84 m
· Coordonnées 49° 47′ 24″ N, 3° 37′ 43″ E
Confluence la Serre
· Localisation entre Nouvion-et-Catillon et Mesbrecourt-Richecourt
· Altitude 72 m
· Coordonnées 49° 42′ 04″ N, 3° 31′ 07″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Grand Fossé
· Rive droite sans
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Aisne
Arrondissements Vervins, Saint-Quentin, Laon
Cantons Marle, Ribemont
Régions traversées Hauts-de-France Hauts-de-France

Sources : SANDRE:« H0182000 », Géoportail, OpenStreetMap

Le Peron ou le Péron est une rivière française du département de l'Aisne, en région Hauts-de-France et un affluent droit de la Serre, c'est-à-dire un sous-affluent de la Seine par l'Oise.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 15,2 kilomètres de longueur[1], le Peron prend sa source sur la commune de Monceau-le-Neuf-et-Faucouzy à 84 mètres d'altitude[2], et à l'est du Mont des Combles (133 m). Il s'appelle aussi dans cette partie haute la Péronnelle.

Il coule globalement du nord-est vers le sud-ouest[3].

Il conflue entre Nouvion-et-Catillon et Mesbrecourt-Richecourt, à 72 mètres d'altitude[4].

Les cours d'eau voisins sont l'Oise au nord et à l'ouest et le Vilpion à l'est et la Serre au sud.

Rose des vents l'Oise Rose des vents
l'Oise N le Vilpion
O    Le Peron    E
S
la Serre

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département de l'Aisne, le Peron traverse les cinq communes[1], dans le sens amont vers aval, de Monceau-le-Neuf-et-Faucouzy (source), La Ferté-Chevresis, Chevresis-Monceau, Nouvion-et-Catillon et Mesbrecourt-Richecourt, (confluence).

Soit en termes de cantons, le Peron traverse deux cantons, prend source dans le canton de Marle, traverse le canton de Ribemont, conflue dans le même canton de Marle, le tout dans les trois arrondissement de Vervins, arrondissement de Saint-Quentin et arrondissement de Laon, dans les trois intercommunalités Communauté de communes de la Thiérache du Centre, Communauté de communes du Val de l'Oise, Communauté de communes du Pays de la Serre.

Toponymes[modifier | modifier le code]

Le Peron a donné son hydronyme à l'ancienne commune de la Ferté-sur-Péron.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le Péron traverse une seule zone hydrographique « La Serre du confluent de la Souche (exclu) au confluent de l'Oise (exclu) » (H018) est de 1 743 km2[1]. Le bassin versant est composé de 81,30 % de « territoires agricoles » de 12,91 % de « forêts et milieux semi-naturels », de 5,06 % de « territoires artificialisés », de 0,61 % de « zones humides », de 0,13 % de « surfaces en eau »[1],[note 1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Péron à Mesbrecourt-Richecourt avec le panneau du cours d'eau.

Le Peron a quatre tronçons affluents référencés[1] :

Carte de Cassini de la la Ferté-Chevresis avec la Péronelle.

La carte de Cassini de la Ferté-Chevresis signale la Péronelle comme affluent droit.

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Le rang de Strahler du Peron est donc de deux par le grand Fossé.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Son régime hydrologique est dit pluvial océanique.

Climat de l'Aisne[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte de Cassini de la confluence Péron Serre.

Près de la confluence du Peron on peut observer le moulin de Richecourt et le château de Richecourt.

ZNIEFF[modifier | modifier le code]

La ZNIEFF de type 1, pour une superficie de 5 hectares, 220120019 - Cours supérieur du Peron a été référencée[5]. Cette partie abrite des frayères à truites et une forte biomasse de chabot[6].

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

wikilien alternatif2

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le SANDRE 2020 n'affiche plus les superficies des zones hydrographiques, ni les répartitions par type de territoire.
  2. Abréviations : rd pour rive droite et rg pour rive gauche

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Peron (H0182000) » (consulté le ).
  2. « Source du Peron » sur Géoportail (consulté le 31 mai 2015)..
  3. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le ).
  4. « Confluence du Péron » sur Géoportail..
  5. ZNIEFF 220120019 - Cours supérieur du Peron sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN..
  6. « ZNIEFF 220120019 - Cours supérieur du Peron - Commentaires », sur inpn.mnhn.fr (consulté le ).
Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :