Maltorne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

la Maltorne
Illustration
La Maltorne, près de la chapelle Sainte-Geneviève de Senantes, Eure-et-Loir.
Caractéristiques
Longueur 19,5 km
Bassin 80 km2
Bassin collecteur la Seine
Régime pluvial océanique
Cours
Source Forêt de Rambouillet
· Localisation La Boissière-École
· Coordonnées 48° 41′ 29″ N, 1° 41′ 22″ E
Confluence l'Eure
· Localisation Chaudon
· Coordonnées 48° 40′ 06″ N, 1° 29′ 59″ E
Se jette dans Eure
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Région Île-de-France, Centre-Val de Loire
Département Yvelines, Eure-et-Loir

Sources : SANDRE, Géoportail

La Maltorne est un affluent de la rive droite de l'Eure, située dans les départements des Yvelines et d'Eure-et-Loir et un sous-affluent de la Seine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle prend sa source au nord-est de la commune de La Boissière-École, dans la forêt de Rambouillet, coule en direction du sud et se jette dans l'Eure à Chaudon. Dans le village de Bréchamps, la Maltorne est rejointe par son principal affluent : le Beaudeval. Cependant, à la suite de plusieurs recalibrages ainsi que des ouvrages d'œuvre sur le lit, le Beaudeval n'atteint plus son exutoire.

Impact anthropique[modifier | modifier le code]

De la même manière que de nombreux cours d'eau en France, la Maltorne subit les effets de l'activité humaine. Les principaux effets négatifs sont les suivants :

  • le non-entretien des berges par des propriétaires de terrains mitoyens, qui conduit à une importante accumulation de débris végétaux dans la rivière (processus de consommation d'oxygène) ;
  • des rejets domestiques et agricoles (fosses septiques personnelles ou de centres équestres, ruissellement des produits phytosanitaires...) ;
  • la modification de la circulation de l'eau. La Maltorne compte un nombre important de surverses qui, d'une part entravent la libre circulation des espèces animales, et d'autre part entraînent un réchauffement de la rivière (en effet la surverse permet d'évacuer la couche d'eau supérieure qui est justement la plus chauffée).

Communes traversées[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]