Roy Wilkins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Roy Wilkins (né le 30 août 1901 et mort le 8 septembre 1981) était un activiste américain du Mouvement des droits civiques, qui a milité essentiellement entre les années 1930 et les années 1970. Il était membre du National Association for the Advancement of Colored People (NAACP) dont il fut secrétaire assistant entre 1931 et 1934 sous la direction de Walter White. Lorsque William Edward Burghardt Du Bois quitta l'organisation en 1934, c'est lui qui devint l'éditeur du magazine officiel du mouvement, The Crisis.

Il est par la suite très critiqué, notamment pour son ambiguïté sur l’apartheid en Afrique du Sud[1]. D'après l'historien Amzat Boukari-Yabara, il devient un représentant d'une « bourgeoisie capitaliste noire », prête à défendre « les multinationales américaines sous couvert d'un soutien au prolétariat afro-américain, et cela contre les intérêts des travailleurs noirs sud-africains[1]. »

Culture populaire[modifier | modifier le code]

En 2016, Joe Morton l'incarne dans le téléfil All the Way de Jay Roach.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Amzat Boukari-Yabara, Une histoire du panafricanisme, La Découverte, , p. 314