Amelia Boynton Robinson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Amelia Boynton Robinson
Image dans Infobox.
Amelia Boynton Robinson le 21 février 2015.
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités

Amelia Boynton Robinson ( à Savannah (Géorgie) - à Montgomery (Alabama)[1]) est une militante noire américaine, chef du mouvement des droits civiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née Amelia Platts à Savannah (Georgie) le , Amelia Boynton Robinson a été impliquée dès sa jeunesse dans des campagnes pour le vote des femmes[2].

Après deux années passées au Georgia State College, elle est diplômée par la suite du Tuskegee Institute.

Elle est avec son mari à l'origine des Marches de Selma à Montgomery en 1965, et est une figure historique de ce mouvement. Elle fait partie du comité directeur de huit membres de la Dallas County Voters League, connus sous le nom de «Courageous Eight» (les huit courageux)[3]. Les images d'Amelia Boynton Robinson, tombée sous les coups des policiers, et inanimée sur le pont Edmund Pettus, feront le tour du monde à la suite de leur publication par la presse nationale[4],[5],[6],[7].

En 1984, elle est devenue vice-présidente de l'Institut Schiller[8]. Elle a reçu la médaille Martin Luther King pour la liberté en 1990.

En 1995, elle soutient Jacques Cheminade pour l'élection présidentielle française[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [1].
  2. http://www.encyclopediaofalabama.org/article/h-2018
  3. « The Story », sur The Selma-Dallas County Friends of the Selma to Montgomery National Historic Trail Association
  4. (en) Sheila Jackson Hardy et P. Stephen Hardy, Extraordinary People of the Civil Rights Movement, Paw Prints, , 288 p. (ISBN 978-1-4395-2357-5).
  5. (en-US) « Amelia Boynton », sur Biography (consulté le 16 janvier 2020).
  6. (en-US) Margalit Fox, « Amelia Boynton Robinson, a Pivotal Figure at the Selma March, Dies at 104 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 16 janvier 2020).
  7. (en-US) Matt Schudel, « Amelia Boynton Robinson, activist beaten on Selma bridge, dies at 104 », The Washington Post,‎ (lire en ligne).
  8. (en) http://www.biography.com/people/amelia-boynton-21385459.
  9. « clip de campagne de Jacques Cheminade », sur www.ina.fr, (consulté le 1er août 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]