National Urban League

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La National Urban League ou NUL (littéralement « Ligue Nationale Urbaine ») est une organisation basée à New York, et militant en faveur de l'obtention des droits civiques. Créée à l'initiative des Afro-Américains, victimes de ségrégation raciale, elle condamne toute forme de discrimination raciale aux États-Unis. C'est la plus ancienne et la plus importante des organisations de ce genre du pays, et elle est actuellement dirigée par Marc Morial. Comme d'autres organisations du même genre, elle a joué un rôle important dans le quartier de Harlem, à New York.

Histoire[modifier | modifier le code]

La formation de l'organisation[modifier | modifier le code]

La NUL se développa dans le contexte d'urbanisation rapide consécutive à la Grande migration qui vit plusieurs centaines de milliers d'Afro-Américains quitter le Sud du pays pour rejoindre les villes du Nord. Le « Comité sur les conditions de vie urbaines des Noirs » (Committee on Urban Conditions Among Negroes) fut créé à New York le 29 septembre 1910 par Ruth Standish Baldwin et le docteur Edmund Haynes, entre autres. Il fusionna avec le « Comité pour l'amélioration des conditions de travail des Noirs » (Committee for the Improvement of Industrial Conditions Among Negroes), lui aussi fondé à New York en 1905 puis avec la « Ligue Nationale de protection des femmes de couleur » (National League for the Protection of Colored Women), fondée en 1906. L'organisme fut ainsi renommé National League on Urban Conditions Among Negroes, c'est-à-dire « Ligue Nationale pour les conditions de vie urbaines des Noirs ».

En 1918, Eugene Jones prit la tête de l'organisation, et sous sa direction, la League étendit significativement sa campagne aux multiples facettes pour briser les obstacles à l'emploi des Noirs, stimulée par le premier boom des années 1920, et ensuite par les années difficiles de la Grande Dépression. En 1920, l'organisation acquit son actuel nom de National Urban League. La mission du mouvement de l'Urban League est de permettre aux Afro-Américains « d'obtenir leur indépendance financière, la parité, le pouvoir, et les droits civiques ».

Le Civil Rights Movement[modifier | modifier le code]

En 1941, Lester Granger fut nommé Secrétaire exécutif, et conduisit les membres de la NUL à participer à la marche sur Washington, organisée par Asa Philip Randolph, Bayard Rustin et Abraham Johannes Muste pour protester contre la discrimination raciale dans les usines d'armement et les forces armées. Pendant le Mouvement afro-américain des droits civiques de 1955 à 1968, son insistance pour que la NUL continue se stratégie d'« éducation et persuasion » prévalut.

En 1961, Whitney Young devint directeur exécutif en plein pendant l'explosion du Civil Rights Movement qui provoqua un changement dans la stratégie de la League. Les jeunes étendirent considérablement les capacités de collecte de fonds de l'organisation, et firent de la League un partenaire privilégié du Mouvement des droits civiques. En 1963, la NUL accueillit les réunions d'organisation de Asa Philip Randolph, Martin Luther King et d'autres leaders du mouvement avant la Marche sur Washington. Pendant les dix années de prédominance des jeunes, Young initia un programme semblable à Street Academy, système alternatif d'éducation visant à préparer les élèves qui ont quitté les high schools aux colleges, ainsi que le programme New Thrust (Nouvelle poussée) pour aider les leaders noirs locaux à identifier et résoudre les problèmes de la communauté. Les jeunes firent également pression pour obtenir des aides fédérales pour la ville.

Évolution récente[modifier | modifier le code]

En 1994, Hugh Price fut nommé à la tête de l'Urban League à un moment critique pour l'organisation, les afro-américains, et le pays dans son ensemble. En 2003, Marc Morial devint le huitième président de la League, de même que son Chief executive officer. Depuis sa nomination, Morial a travaillé à redonner de l'énergie aux divers électeurs, en se basant sur les forces de l'héritage de la NUL, vieux de 95 ans, et en augmentant l'implantation de l'organisation, à la fois à l'échelle locale et nationale. Aujourd'hui, on dénombre plus de cent filiales de la National Urban League, situées dans 35 États et dans le District de Columbia.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]