Aller au contenu

James Lawson (militant)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
James Lawson
James Lawson en 2005.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 95 ans)
Los AngelesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
James Morris Lawson Jr.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Université Baldwin Wallace (baccalauréat universitaire)
Faculté de théologie de l'université de Boston (en)
Oberlin College
Vanderbilt University Divinity School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
Community of Christ International Peace Award (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

James Morris Lawson, Jr., né le à Uniontown (Pennsylvanie) et mort le à Los Angeles (Californie)[1],[2], est un militant et professeur d'université américain. Il est l'un des théoriciens de la non-violence au sein du Mouvement américain des droits civiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Uniontown en Pennsylvanie, James Lawson a grandi à Massillon dans l'Ohio[3].

Alors étudiant à l'université Baldwin Wallace, il rejoint la Fellowship of Reconciliation (FOR) et le Congress of Racial Equality (CORE).

Il a passé une année en prison à cause de son engagement comme objecteur de conscience et de son refus de la conscription pour la guerre de Corée[4],[5], et trois comme missionnaire méthodiste à Nagpur en Inde[5]. De son voyage en Inde, il s'inspire du discours non-violent de Mohandas Karamchand Gandhi[5],[6].

De retour aux États-Unis, il entre à l'Oberlin College[7]. Il est introduit au sein du Mouvement afro-américain des droits civiques par Martin Luther King[5],[8]. Il participe notamment à la politique des Freedom Rides[5] et des sit-ins.

Il entre par la suite à l'université Vanderbilt en s'impliquant également dans la Southern Christian Leadership Conference (SCLC). À Nashville, il forme de nombreux étudiants à la non-violence dont Diane Nash, James Bevel, Bernard Lafayette (en), Marion Barry et John Lewis. Il est exclu de l'université Vanderbilt pour ses activités.

Il passe par la suite de nombreuses années comme pasteur protestant à Memphis et à Los Angeles.

Postérité[modifier | modifier le code]

Dans le film Le Majordome (2013), son rôle est interprété par Jesse Williams.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « Breaking News: Rev. James M. Lawson Jr. Passes Away », sur Los Angeles Sentinel, (consulté le )
  2. (en-US) « James Lawson, an architect of civil rights nonviolence, dies at 95 », Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne, consulté le )
  3. (en-US) « Lawson, James M., Jr. | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le )
  4. (en-US) « Lawson, James M. », sur King Encyclopedia / Stanford University (consulté le )
  5. a b c d et e (en-US) « Meet the Players: Freedom Riders | American Experience | PBS », sur Public Broadcasting Service (PBS) (consulté le )
  6. (en-US) Hasan Tesfa, « James Lawson (1928- ) • », sur Black Past, (consulté le )
  7. (en-US) Randal Rust, « James E. Lawson Jr. », sur Tennessee Encyclopedia (consulté le )
  8. (en-US) « History – James Lawson Institute » (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :