Allemands

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Allemand (homonymie).
Allemands
Description de cette image, également commentée ci-après

(de gauche à droite): MozartGoetheBismarckKepler

Populations significatives par région
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 80 722 792 (2016)[1]
Drapeau des États-Unis États-Unis 47 000 000[2]
Drapeau du Brésil Brésil 15 000 000[3]
Drapeau du Canada Canada 2 500 000[4]
Drapeau de l'Argentine Argentine 1 500 000[5]
Drapeau de la France France 1 000 000[6]
Drapeau de l'Australie Australie 800 000[7]
Drapeau du Chili Chili 750 000[8]
Population totale 80 à 160 000 000
Autres
Langues Allemand : haut allemand (allemand supérieur et moyen-allemand) et bas-allemand (allemand dialectal)
Religions Catholicisme romain, protestantisme (surtout luthéranisme), autres religions, agnosticisme et athéisme

Les Allemands (allemand : Deutsche) peuvent être définis comme un groupe ethnique dans le sens où ils partagent une même culture allemande, ont l’allemand comme langue maternelle et sont d’ascendance allemande. Les Allemands sont aussi définis par leur citoyenneté nationale qui eut, au cours de l’histoire allemande, des relations variantes avec cette culture allemande, selon l’influence de sous-cultures et de la société en général.

Sur environ 100 millions de locuteurs maternels de l’allemand dans le monde, 75 millions se considèrent comme Allemands. Il y a 70 millions de personnes d’ascendance allemande (surtout aux États-Unis, au Brésil, en Argentine, au Chili, au Kazakhstan et au Canada) qui ne sont plus de langue maternelle allemande mais se considèrent toujours comme Allemands, le nombre total d’Allemands à travers le monde se situe entre 75 et 160 millions, en fonction du critère retenu (langue maternelle, ascendance allemande totale ou partielle). Aux États-Unis, 15,2 % des citoyens sont considérés comme des Américains d’origine allemande selon le recensement américain de 2000, plus que n’importe quel autre groupe.

Nom[modifier | modifier le code]

Le terme latin Germani désigne l'ensemble des peuples germaniques.

Le terme allemand Deutsche est issu de l'ancien haut allemand diutisc (germanique theud > vieux haut allemand diot « peuple » + suffixe d'adjectif -isk, devenu -isch en allemand moderne), se référant originellement à la « langue du peuple », c'est-à-dire le germanique. Le français « tudesque » est une forme évoluée du néo-latin theodiscus, de même racine germanique.

Utilisé comme un substantif, diutscher au sens d'« allemand » émerge en moyen haut-allemand et est attesté dès la seconde moitié du XIIe siècle.

Les Alamans sont un peuple germanique et suève de la vallée de l'Elbe, puis du Main , en Germanie de l'Antiquité. Le mot est passé an moyen-anglais (almains) au début du XIVe siècle, mais devenu obsolète dès le XVIIIe siècle.

Les Némètes sont d'abord un peuple germanique de la vallée du Rhin, en Germanie de l'Antiquité. Dans les langues slaves, les Allemands ont reçu le nom de němьci (němьcь singulier), à l'origine avec un sens « étranger, celui qui ne parle pas [slave] ».

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

Les personnes d'origine allemande se trouvent dans différents endroits autour du globe.

La diaspora allemande compte aux États-Unis environ 50 millions d'Américains allemands, soit un tiers de la diaspora allemande totale.

Au Brésil, plus de 5 millions de personnes revendiquent une ascendance allemande.

D'autres centres importants sont le Canada, l'Argentine, l'Afrique du Sud et la France représentant chacun au moins 1 million.

Le nombre exact de personnes d'ascendance allemande descendu est difficile à calculer. Selon les données disponibles, on peut l'estimer à 100 millions de personnes.

Langue[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Allemand et Langues germaniques.

La langue maternelle des Allemands est l'allemand, classifiée comme langue germanique occidentale qui fut une lingua franca dans le Saint Empire romain germanique. Parlée par environ 100 millions de locuteurs natifs, l'allemand est l'une des principales langues du monde et la première langue la plus parlée dans l'Union européenne. Elle a été remplacée comme langue dominante de lauréats du prix Nobel liées à la science au cours de la seconde moitié du XXe siècle.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]