Shirley Chisholm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chisholm.

Shirley Chisholm
Illustration.
Shirley Chisholm en 1972.
Fonctions
Représentante des États-Unis

(14 ans)
Élection
Réélection




Circonscription 12e district de New York
Prédécesseur Edna F. Kelly
Successeur Major R. Owens
Biographie
Nom de naissance Shirley Anita St. Hill
Date de naissance
Lieu de naissance New York (États-Unis)
Date de décès (à 80 ans)
Lieu de décès Ormond Beach (États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômée de Brooklyn College
Université Columbia

Shirley Chisholm, née Shirley Anita St. Hill, est née le à Brooklyn (New York) et morte le à Ormond Beach (Floride), est une femme politique américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'un ouvrier et d'une couturière, Shirley Chisholm[1] sort diplômée avec mention du Brooklyn College en 1946[2]. En 1951, elle obtient une maîtrise universitaire ès lettres, mention pédagogie de la petite enfance à l'université Columbia[3],[4] et devient une autorité en matière d'éducation préscolaire et de protection de l'enfance[5].

En , elle devient la première femme afro-américaine élue au Congrès[6] en tant que représentante du douzième district de New York (Brooklyn). Elle siège au Congrès de 1969 à 1983, durant sept mandats[7].

Elle se porte candidate à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle américaine de 1972[8]. Elle obtient 152 voix lors de la convention mais est largement battue par George McGovern[9]. Shirley Chisholm, femme, noire et de gauche, savait que sa nomination était impossible mais avait décidé de lutter contre le statu quo[10].

En 1983, après la fin de son septième mandat, Shirley Chisholm devient professeure au Mount Holyoke College[11].

En 1991, elle emménage en Floride. Sous la présidence de Bill Clinton, elle est ambassadrice des États-Unis à la Jamaïque[12].

Elle apparaît en 1986 dans le film documentaire Women – for America, for the World, récompensé par un Oscar.

Elle meurt le , à l’âge de 80 ans[13].

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Elle est inscrite au National Women's Hall of Fame.
  • Son nom a été proposé lors d'une campagne internet lancée par l'association Womenon20 $ pour figurer sur le billet de 20 $ des États-Unis[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Shirley Chisholm | American politician and activist », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 6 juillet 2019).
  2. (en) « Shirley Chisholm Biography - life, childhood, children, parents, history, school, old, information, born, college, house », sur www.notablebiographies.com (consulté le 6 juillet 2019).
  3. (en) « Shirley Chisholm », sur National Women's History Museum (consulté le 6 juillet 2019).
  4. (en) « Shirley Anita St. Hill Chisholm », sur c250.columbia.edu (consulté le 6 juillet 2019).
  5. (en) « Shirley Chisholm-African American Poltical Leaders », sur www.myblackhistory.net (consulté le 6 juillet 2019).
  6. (en) « Shirley Chisholm », sur www.encyclopedia.com (consulté le 6 juillet 2019).
  7. « Shirley Chisholm, pionnière de la politique américaine », sur iipdigital.usembassy.gov, (consulté le 16 février 2012).
  8. (en) « Shirley Chisholm (1924-2005) • BlackPast », sur BlackPast, (consulté le 6 juillet 2019).
  9. (en) « Shirley Chisholm », sur Biography (consulté le 6 juillet 2019).
  10. (en) S. Chisholm, « I ran for the Presidency, despite hopeless odds, to demonstrate the sheer will and refusal to accept the statu quo », sur now.org, The Good Fight, .
  11. (en) History com Editors, « Shirley Chisholm », sur HISTORY (consulté le 6 juillet 2019).
  12. (en) Jone Johnson Lewis Jone Johnson Lewis has a Master of Divinity et Is a Humanist Clergy Member, « Biography of Shirley Chisholm, First Black Woman in Congress », sur ThoughtCo (consulté le 6 juillet 2019).
  13. « Mort de Shirley Chisholm », sur Le Devoir, (consulté le 20 octobre 2019).
  14. « Le Web se mobilise pour mettre une femme sur les billets de 20 dollars », sur madame.lefigaro.fr, (consulté le 31 août 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]