Erik Lund

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lund.
Erik Lund
Erik Lund en 2013
Fiche d'identité
Naissance (38 ans)
à Fredrikstad (Norvège)
Taille 2,03 m (6 8)
Position Deuxième ligne
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a




2007-2010
2010-2016
Manchester RC
Fylde
Sedgley Park
Rotherham Titans
Leeds Carnegie
Biarritz




55 (20)[1]
137 (10)[1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
1998-2016 Drapeau : Norvège Norvège 89 (15)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 16 septembre 2017.

Erik Lund, né le à Fredrikstad (Norvège), est un ancien joueur de rugby à XV norvégien. Il est international norvégien et évolue au poste de deuxième ligne.

Né à Fredrikstad, il est le fils d'un joueur international norvégien de basket-ball, Morten Lund, et de son épouse Ena[2]. Son père a passé une partie de sa carrière en Angleterre, étudiant à Manchester[3], jouant en Angleterre avant de retourner en Norvège[2].

Contrairement à son jeune frère Magnus, Erik n'est devenu professionnel qu'à l'âge de 28 ans[2]. Lorsqu'il fait ses études à l'université de Newcastle, il abandonne le rugby à XV pendant trois ans[2]. Il devient informaticien et rejoue au rugby avec le club de Winnington Park dans le Cheshire[2]. Avec son gabarit et des qualités gestuelles, il change de club pour jouer avec Manchester, Fylde, Sedgley Park puis les Rotherham Titans avec lesquels il dispute une bonne saison en 2006-2007, échouant à la deuxième place de la deuxième division anglaise derrière Leeds Carnegie qui le recrute[3].

Il évolue avec le club de Leeds au plus haut niveau en 2007-2008 avant d'être relégué pour revenir en 2009-2010 à l'étage supérieur du rugby anglais.

Il a disputé 23 matchs en deuxième ligne avec Leeds en 2009-2010 et 73 depuis 2007[4]. En 2010, il rejoint son frère à Biarritz, et l'année suivante se réengage jusqu'en 2014 avec le BO, dont il devient le capitaine.

En juin 2011 il est fait partie du groupe des Barbarians qui s'impose à Cardiff face au pays de Galles.

En novembre 2012, il est sélectionné dans l'équipe des Barbarians français pour affronter le Japon au Stade Océane du Havre[5]. Les Baa-Baas l'emportent 65 à 41.

Il a été le capitaine de l'équipe de Norvège de rugby à XV.

Il arrête sa carrière en 2016 et se reconvertit dans une entreprise de capteurs GPS pour mesurer les performances des joueurs de rugby[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Erik Lund (rugby player) » (voir la liste des auteurs).

  1. a et b « Erik Lund », sur www.itsrugby.fr (consulté le 2 octobre 2011)
  2. a, b, c, d et e (en) John Westerby, « Sibling rivalry is renewed as careers of Erik Lund and Magnus Lund finally come together », sur www.timesonline.co.uk, The Times, (consulté le 7 mai 2010)
  3. a et b (en) « Lund joins Titans march north to Leeds Carnegie », sur www.guinnesspremiership.com, Championnat d'Angleterre de rugby à XV, (consulté le 7 mai 2010)
  4. (en) « Leeds Carnegie lock Erik Lund to join Biarritz », sur news.bbc.co.uk, BBC, (consulté le 7 mai 2010)
  5. « La composition du XV des Barbarians Français contre le Japon », sur www.lerugbynistere.fr, (consulté le 24 novembre 2016)
  6. « Grayson, Hasan, Lund, Clarkin, Noirot : défilé de guest stars à Armandie », La Dépêche du Midi,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]