Burzum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Burzum
Description de cette image, également commentée ci-après

Varg Vikernes en 2008, durant son incarcération.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la Norvège Norvège
Genre musical Black metal, dark ambient[1], musique néo-médiévale[2]
Années actives 19911999 ; depuis 2009
Labels Deathlike Silence Productions, Cymophane, Misanthropy Records, Byelobog Productions
Site officiel burzum.org
Composition du groupe
Membres Varg Vikernes
logo de Burzum

Logo de Burzum.

Burzum est un projet musical solo de black metal norvégien, originaire de Bergen. Formé en 1991 par Varg Vikernes, il s'agit d'un groupe éminent des débuts de la scène black metal norvégienne. Varg Vikernes y assure tous les instruments puisqu'il estime qu'avoir « plus d'une personne dans un projet artistique est toujours un compromis ». Toutefois, quelques invités ont également joué dans certaines des premières compositions.

Après avoir enregistré quatre albums de Burzum, Varg Vikernes est condamné en 1994 à une peine de 21 ans d'emprisonnement (la peine maximale en Norvège) pour le meurtre d'Øystein Aarseth (également connu sous le nom d'Euronymous), guitariste du groupe de black metal Mayhem, et pour incendie volontaire de quatre églises. Alors Varg enregistre en prison des albums de dark ambient à défaut d'avoir accès aux instruments appropriés pour le metal. Il est remis en liberté le , ayant bénéficié d'une libération conditionnelle après 16 années derrière les barreaux, et a enregistré depuis 3 nouveaux albums de black metal.

En raison de la personnalité ouvertement nationaliste de Vikernes, Burzum est souvent associé au NSBM. Toutefois, les paroles des chansons ne font aucune référence au nazisme, au racisme ou à la politique en général. Les thèmes abordés sont généralement d'inspiration épique ou folklorique, empruntant à l'univers de Tolkien et à la mythologie nordique[3].

La musique de Burzum se distingue par son atmosphère sombre et glaciale, avec de fréquentes répétitions de structures mélodiques simples et un rythme moins véloce et frénétique habituellement associé au black metal en général.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (1988–1992)[modifier | modifier le code]

Inscription de l'Anneau unique : Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul, ash nazg thrakatulûk agh burzum-ishi krimpatul.

Le nom « Burzum » tire son origine d'une langue construite par J. R. R. Tolkien présente dans sa trilogie Le Seigneur des anneaux qui passionnait le jeune Varg Vikernes. Ce mot signifie « ténèbres » dans le noir parler de Sauron. Notamment, l'anneau unique porte l'inscription « Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier ». Varg Vikernes explique sur le site officiel de Burzum qu'il a toujours préféré Sauron, les orques et les forces de Mordor dans cette œuvre, qui représentent selon lui ses « ancêtres » vikings et dieux païens, alors que les hobbits, hommes, nains et elfes seraient inintéressants et d'inspiration chrétienne. Vikernes considère que les chrétiens auraient diabolisé les dieux païens, ainsi il aurait été naturellement attiré par tout ce qui était considéré « mal » par les chrétiens. Varg Vikernes explique : « les ténèbres des chrétiens étaient ma lumière. Donc tous comptes faits c'était naturel que j'utilise le nom Burzum[4]. »

Parallèlement, avant de créer le projet Burzum, Vikernes appartenait au groupe Uruk-Hai, d'après la race orque de Tolkien du même nom. Une fois que Burzum est créé, Varg Vikernes adopte le pseudonyme de « Count Grishnackh » (Grishnákh étant un Orque du Seigneur des Anneaux), selon ses dires pour rester anonyme[4]. Lors de son arrestation et procès, les médias norvégiens auront tendance à le désigner simplement de l'alias « The Count ».

Kristian Vikernes, qui a modifié son état civil en changeant son prénom en « Varg » (signifiant « loup ») pour affirmer son refus de la chrétienté (Kristian signifiant « Chrétien »), commence la musique à l'âge de 15 ans au sein d'un groupe nommé d'abord Kalashnikov, puis Uruk Hai (nom tiré du Seigneur des anneaux)[3].

En 1989 il rejoint le groupe Old Funeral avec qui il sort l'EP Devoured Carcass en 1991, avant de les quitter cette même année pour produire seul sa propre musique. C'est la naissance de Burzum qui sort deux démos en 1991. Le premier album, éponyme, est sorti en 1992 et est entièrement interprété, réalisé et produit par Vikernes à la va-vite avec des instruments de fortunes.

Incarcération (1993–2009)[modifier | modifier le code]

Samoth, du groupe Emperor, joue la basse sur l'EP Aske, en 2007.

En 1993, il sort le mini-album Aske et le second album Det Som Engang Var[5]. Le projet est mis en suspend en 1994 lorsque Vikernes commet les actes qui le rendent célèbre : il participe aux incendies criminels de plusieurs églises en bois-debout norvégiennes datant pour la plupart du Moyen Âge et tue Euronymous du groupe Mayhem.

Burzum, après l'incarcération de Varg Vikernes, sort deux albums supplémentaires (Hvis Lyset Tar Oss et Filosofem qui entra par ailleurs dans les charts anglais) enregistrés avant le meurtre, puis deux albums de dark ambient (Dauði Baldrs et Hliðskjálf[5]) enregistrés en prison avec les moyens du bord, n'ayant pas accès à d'autres instruments qu'un synthétiseur. Plusieurs couvertures d'album de Burzum sont des peintures de l'artiste norvégien Theodor Kittelsen (1857-1914).

Retour (depuis 2009)[modifier | modifier le code]

Peu après sa libération, Vikernes commence à écrire plusieurs chansons pour un album de Burzum à venir. Cette album est annoncé sous le nom de Den hvite guden[6], mais il décide plus tard de le changer pour Belus, publié au label Byelobog Productions le .

Un deuxième nouvel album de Burzum, Fallen, est publié le , suivi par une compilation, From the Depths of Darkness, qui contient des chansons de Det som engang var, le 28 novembre 2011. Un troisième album studio, Umskiptar, est publié en mai 2012. Sôl austan, Mâni vestan, le premier album électronique de Burzum depuis 1999, est publié en mai 2013[7]. L'album The Ways of Yore est publié le 2 juin 2014[8],[9].

Style musical[modifier | modifier le code]

Toile de l'artiste Theodor Kittelsen Op under Fjeldet toner en Lur (Là-haut sur les collines retentit un lur), réalisé en 1900, qui servit pour l'illustration de l'album Filosofem.

Là où Deathcrush de Mayhem imagine un black metal violent et frontal, les premiers enregistrements de Varg Vikernes développent un son atmosphérique basé sur des progressions beaucoup plus lentes. Une approche radicale, novatrice et sensible dans un milieu gonflé à la testostérone[10].

Entre 1992 et 1993 il enregistre quatre albums. Pour leur enregistrement, Vikernes utilise une vieille guitare Westone, achetée en 1987 à une connaissance. Il utilise la guitare basse la moins chère du magasin, emprunte les batteries d'Old Funeral, et d'Immortal ainsi qu'à un autre musicien vivant à proximité. Pour Hvis lyset tar oss il emprunte la batterie d'Hellhammer, la même qui fut utilisée pour enregistrer De Mysteriis Dom Sathanas de Mayhem. Il utilise un amplificateur Peavey, mais pour enregistrer Filosofem il prend l'amplificateur de son frère et quelques vieilles pédales Fuzz. Pour les voix, il aurait pu prendre n'importe quel microphone, mais pour enregistrer Filosofem il choisit exprès le pire qu'il a sa disposition : un casque audio. Pour le bruit de fond de Dungeons of Darkness il utilise un gong de Grieghallen avec l'aide d'Euronymous.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres invités[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Titre Année Sortie Label Note
Burzum Janvier 1992, au Grieghallen Studio à Bergen en Norvège. Mars 1992 Deathlike Silence Productions
Aske Août 1992, au Grieghallen Studio à Bergen en Norvège. Mars 1993 Deathlike Silence Productions EP
Det Som Engang Var Avril 1992, au Grieghallen Studio à Bergen en Norvège. Août 1993 Cymophane Records
Hvis Lyset Tar Oss Septembre 1992, au Grieghallen Studio à Bergen en Norvège Avril 1994 Misanthropy Records
Filosofem Mars 1993, au Breidablik Studio à Haugesund en Norvège Janvier 1996 Misanthropy Records
Dauði Baldrs 1994–1995, En prison durant son incarcération. Octobre 1997 Misanthropy Records album de dark ambient
Hliðskjálf 1998, En prison durant son incarcération. Avril 1999 Misanthropy Records album de dark ambient
Belus 2009–2010, au Grieghallen Studio à Bergen en Norvège Mars 2010 Byelobog Productions
Fallen 2010, au Grieghallen Studio à Bergen en Norvège Mars 2011 Byelobog Productions
Umskiptar 2011, au Grieghallen Studio à Bergen en Norvège Mai 2012 Byelobog Productions
Sôl austan, Mâni vestan 2012 Mai 2013 Byelobog Productions album de dark ambient, B.O du film "ForeBears".
The Ways of Yore 2013–2014 Juin 2014 Byelobog Productions album d'Electro-Ambient, musique néo-médiéval

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2015 : Mythic Dawn
  • 2015 : Forgotten Realms
  • 2015 : Thulean Mysteries

Démos[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Burzum / Aske (réédition des pistes du premier album et du premier EP)
  • 2002 : Anthology
  • 2008 : Anthology (ne contient pas les mêmes pistes que la compilation précédente)
  • 2011 : From the Depths of Darkness (la plupart des pistes contenues dans cette compilation sont des versions réenregistrées)

Autres apparitions[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Presumed Guilty (Et hvitt lys over skogen)
  • 1998 : Gummo (B.O.) (Rundtgång Av Den Transcendentale Egenhetens Støtte)
  • 2004 : Fenriz Presents... The Best of Old-School Black Metal (Ea, Lord of the Depths)

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Thomas, Fred, « Burzum - Sôl Austan, Mâní Vestan Review », AllMusic (consulté le 14 août 2015)
  2. (en) « Burzum - The Ways of Yore », AllMusic (consulté le 14 août 2015).
  3. a et b (en) Varg Vikernes, « A Burzum Story: Part I », burzum.org,‎ (consulté le 25 mai 2013).
  4. a et b (en) « A Burzum Story : Part 1 - The Origin and Meaning », sur burzum (consulté le 25 février 2011).
  5. a et b (en) Steve Huey, « Burzum - Biography », sur AllMusic (consulté le 10 juillet 2016).
  6. (no) (en) « "Greven" angrer ingenting – magasinet – dagbladet.no », dagbladet.no,‎ (consulté le 25 mai 2013).
  7. (en) Varg Vikernes, « Burzum News; "East of the Sun, West of the Moon". Ancestral Cult », ancestralcult.com,‎ (consulté le 25 mai 2013).
  8. « Burzum - The Ways of Yore », sur La Grosse Radio,‎ (consulté le 10 juillet 2016).
  9. « BURZUM - The Ways Of Yore », sur metalfrance.net (consulté le 10 juillet 2016).
  10. « Varg Vikernes, génie et part d'ombre du black metal », sur Slate,‎ (consulté le 10 juillet 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]