Ada Hegerberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ada Hegerberg
Image illustrative de l’article Ada Hegerberg
Avec l'Olympique lyonnais en mai 2019.
Situation actuelle
Équipe Olympique lyonnais
Numéro 14
Biographie
Nom Ada Martine Stolsmo Hegerberg
Nationalité Norvégienne
Naissance (27 ans)
Molde (Norvège)
Taille 1,79 m (5 10)
Période pro. Depuis 2010
Poste Attaquante
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
2001-2007 Sunndal Fotball
2007-2010 Kolbotn IL
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2010-2011 Kolbotn IL 033 0(15)
2012 Stabæk Fotball 023 0(31)
2012-2014 Turbine Potsdam 033 0(14)
2014- Olympique lyonnais 209 (235)[1]
Total 300 (298)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2009-2010 Norvège -15 ans 003 00(1)
2010 Norvège -16 ans 008 00(7)
2010-2011 Norvège -17 ans 005 00(3)
2011 Norvège -19 ans 012 0(10)
2011-2012 Norvège -20 ans 009 00(5)
2011- Norvège 073 0(42)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 19 mai 2022

Ada Hegerberg, née le à Molde, est une footballeuse internationale norvégienne évoluant au poste d'attaquante avec l'Olympique lyonnais. Elle est la jeune sœur d'Andrine Hegerberg, joueuse de BK Hacken. En 2018, elle remporte le premier Ballon d'or féminin France Football.

Après avoir refusé la sélection en équipe de Norvège en 2017 en raison des inégalités entre hommes et femmes, elle fait son retour en équipe nationale en 2022, estimant que des améliorations significatives ont été réalisés.

De par ses performances uniques en leur genre, ses nombreux titres individuels et collectifs mais également ses engagements multiples pour l'égalité des chances et la condition féminine, Hegerberg est l'une des figures majeures de son sport.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ada Hegerberg a grandi à Sunndal et a joué pour Sunndal Fotball avec sa sœur Andrine de deux ans plus âgée qu'elle. Sa mère, Gerd Stolsmo, a auparavant joué en Toppserien avec Trondheims-Ørn. Son père Stein Erik Hegerberg a joué en deuxième division en Norvège et a entrainé Ørn pour une saison. En 2007, la famille a déménagé à Kolbotn, où les sœurs ont joué à Kolbotn IL.

Parcours en club[modifier | modifier le code]

2011-2012 : Débuts en Norvège[modifier | modifier le code]

Ada Stolsmo Hegerberg débute en 2011 en Toppserien avec le club de Kolbotn IL. Début , elle marque un triplé en l'espace de sept minutes face au Røa Dynamite Girls[2]. Avec 15 buts en 30 matchs, le phénomène est vite repéré par la fédération et l'équipe nationale qui la convoque pour une première fois alors âgée de 15 ans seulement. C'est en 2012 qu'elle rejoint le club de Stabæk, accompagnée de sa sœur Andrine, et participe au parcours européen du club. Alors âgée de 17 ans, elle marque ses deux premiers buts en Ligue des Champions. Le , lors d'un match de championnat face à Fart, elle se fait remarquer en marquant cinq buts en l'espace de 35 minutes[3]. Ses performances hors du commun lui permettent d'être repérée par les plus grands clubs d'Europe.

2012-2014 : Révélation à Potsdam en Allemagne[modifier | modifier le code]

En , le club de Potsdam annonce avoir recruté trois joueuses norvégiennes : Maren Mjelde, Ada Hegerberg et sa sœur Andrine[4]. Elle y finira ses études secondaires et disputera 33 matchs en une saison et demi, pour 14 buts, dont 2 en Ligue des Champions.

2014-2016 : L'ascension avec l'Olympique Lyonnais[modifier | modifier le code]

Toujours dans une logique de progression, elle rejoint l'Olympique lyonnais pour la saison 2014-2015. Elle se fait remarquer dès son arrivée en complétant le trio offensif avec Eugénie Le Sommer, mais surtout Lotta Schelin, dont elle s'inspire. C'est lors de la saison 2015-16 qu'elle explose littéralement, avec 54 buts marqués en seulement 35 matchs, et devient la patronne de l'attaque lyonnaise. Elle est désignée, forte de ce premier triplé championnat, Ligue des champions, Coupe de France, et des titres de meilleure buteuse dans chaque compétition, meilleure joueuse UEFA de l'année 2016, un premier titre individuel, qui sera secondé quelques mois plus tard, en , par le titre de BBC Footballer of the Year.

2016-2018 : Un nouveau statut à Lyon[modifier | modifier le code]

En 2016-2017, l'arrivée d'Alex Morgan pour six mois était censé réduire le temps de jeu de la norvégienne, qui resta malgré tout la titulaire au poste, Morgan jouant principalement sur le côté gauche de l'attaque, et c'est tout naturellement que le club enchaîne avec un deuxième triplé consécutif.

La saison 2017-2018 est un copié-collé quasi total de la saison 2015-16. L'OL remporte Ligue des champions, championnat, bien qu'échoue en finale de Coupe de France contre le Paris Saint-Germain, ou évolue désormais sa sœur Andrine. Surtout, Ada marque 53 buts en 32 matchs, finit meilleure buteuse des trois compétitions, et bat le record de buts marqués sur une saison en Ligue des champions. Le , elle prolonge alors son contrat de deux ans, jusqu'en 2021 avec l'Olympique lyonnais, qui confirme la confiance qu'il accorde à sa star.

2018-2019 : Au sommet avec le ballon d'or[modifier | modifier le code]

Dans une saison 2018-2019 une nouvelle fois couronnée d'un triplé, Ada Hegerberg, fraîchement récompensée comme premier Ballon d'Or féminin de l'histoire, aide grandement à l'obtention du titre en survolant le match décisif OL-PSG le , avec l'ouverture du score et une passe décisive. Elle sera également l'auteure d'une passe décisive lors du match retour en demi-finale de la Ligue des champions, permettant à l'OL d'assurer sa place en finale pour la quatrième année consécutive, et obtiendra le coup franc puis le pénalty de la gagne en finale de Coupe de France contre le LOSC.

Le , elle se montre décisive en inscrivant un triplé en 16 minutes lors de la finale de la Ligue des champions à Budapest face à Barcelone, permettant à Lyon de s'imposer 4-1 et de remporter une quatrième victoire consécutive dans cette compétition, leur sixième titre au total depuis 2011[5], un record dans la compétition, genres confondus. Hegerberg, nommée joueuse du match, devient alors la première femme à marquer un hat-trick en finale de Ligue des champions, après Ferenc Puskás chez les hommes.

2019-2020 : Meilleure buteuse de l'histoire de la Ligue des champions puis grave blessure[modifier | modifier le code]

Elle est également nommée, le , BBC Footballer of the Year 2019, et ce pour la deuxième fois en trois ans. Le , elle fait partie d'une sélection de douze joueuses pour les récompenses annuelles de la FIFA, FIFA The Best. Le , elle fait partie des trois finalistes pour le titre de meilleure joueuse UEFA de l'année 2019, duquel elle finira deuxième pour la deuxième année consécutive.

Le , lors d'un match de Ligue des champions contre les danoises de Hjorring, elle inscrit un doublé et devient avec 53 réalisations en 51 matchs, la meilleure buteuse de l'histoire de cette compétition[6]. Elle devance même le portugais Cristiano Ronaldo détenteur du record masculin en 2019, à la moyenne de buts marqués par match joué (127 buts pour 166 matchs joués)[7].

Elle détient, à son jeune âge, l'un des palmarès individuels et collectifs les plus étoffés de la discipline, et est unanimement reconnue comme l'une des joueuses majeures de son sport, de par ses performances ébouriffantes, mais également ses prises de position engagées.

En , sa carrière marque un coup d'arrêt à la suite de la rupture du ligament croisé antérieur du genou droit[8].

2020-2021 : Saison blanche[modifier | modifier le code]

Le , elle donne une interview pour faire le point sur sa situation et révéler qu'elle ne rejouera pas avant . Concernant son avenir, elle se montre plus évasive : « Jean-Michel Aulas a toujours été là pour moi, je lui dois beaucoup, c’est quelqu’un que je respecte énormément, c’est un visionnaire qui a vu très tôt la valeur du foot féminin. Comme toujours, je ne parlerai pas d’autres clubs ou d’envie d’aller autre part (…) Le plus important, c’est de jouer dans le meilleur club et de tout gagner[9]. »

Pour autant, le club annonce sa prolongation de contrat en décembre 2020, et ce pour une durée de 3 ans, portant celui-ci jusqu'en 2024. Il est annoncé, en avril 2021, qu'Hegerberg ne sera disponible qu'en début de saison prochaine.

2021-2022 : Le retour au premier plan[modifier | modifier le code]

Après 20 mois d'absence, la saison 2021-22 marque le retour d'Hegerberg. Elle effectue ses premières minutes contre BK Hacken en Ligue des Champions, le 5 octobre 2021, un retour salué par la planète football. Reprenant du rythme, elle marque ses premiers buts lors de la débâcle du Paris Saint-Germain au Groupama Stadium, 6-1, en novembre 2021. Entrée à 15 minutes de la fin, elle marquera un doublé. S'en suit alors une série de 8 matchs consécutifs en marquant, et des performances de haut vol pour une joueuse à peine revenue de deux graves blessures, dont deux trophées de joueuse du match en Ligue des Champions, asseyant également un peu plus son statut de meilleure buteuse de l'histoire de la compétition.

Alors qu'un coup d'arrêt normalise ses stats phénoménales début 2022, elle retrouve son efficacité au meilleur moment de la saison lors du match retour du quart de finale de la Ligue des Champions contre la Juventus, après une défaite 2-1 à l'aller à laquelle elle n'avait pu participer car malade. Une nouvelle fois joueuse du match, elle enchaîne avec deux prestations de haut rang contre le Paris Saint-Germain lors des demi-finales de la Ligue des Champions, étant à créditer d'une passe décisive à l'aller, et de l'ouverture du score cruciale au retour. Hegerberg participe alors grandement à la qualification de son club en finale de la Ligue des Champions, qu'elle remporte le 21 mai,[10] en marquant un but lors de la finale, et étant à créditer d'une passe décisive.[11] Ce but lui permet, à 26 ans seulement, d'être la première joueuse (et seulement la deuxième hommes et femmes réunies) à marquer dans 4 finales de Ligue des Champions différentes (2016, 2018, 2019, 2022). Elle est nommée dans l'équipe-type de la compétition.

Parcours en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Ada Hegerberg débute avec la Norvège à l'âge de 16 ans, le face à l'Irlande du Nord. Match pendant lequel elle joue 17 minutes[12]. Elle dispute avec la Norvège le Championnat d'Europe de football féminin 2013 organisé en Suède et perd en finale contre l'Allemagne (1-0).

À la suite de la piètre prestation de l'équipe de Norvège au Championnat d'Europe de football féminin 2017 et à des dissensions avec la fédération de Norvège de football, Ada Hegerberg, via un communiqué de presse daté du [13], se met en retrait de la sélection, ce qui fera l'objet de vives discussions quant aux raisons de son retrait[14],[15],[16]. Hegerberg soulève notamment la question des disparités de traitement entre hommes et femmes en équipe nationale[17]. Elle dénonce en particulier les inégalités entre hommes et femmes dans les primes versées par la fédération norvégienne[18].

Elle ne fait consécutivement pas partie de la liste pour la Coupe du monde 2019 émise le [19].

En avril 2022, après cinq ans d'absence, elle fait son retour en équipe nationale, estimant que des avancées concrètes pour l'égalité ont été réalisées, disposant désormais du soutien sans faille de la nouvelle présidente de la Fédération Norvégienne, Lise Klaveness.[20] Elle marque un triplé pour son match de retour le 7 avril 2022 contre le Kosovo (5-1), et est élue joueuse du match.

Ballon d'or féminin : première lauréate en 2018, 4ème en 2019[modifier | modifier le code]

Le , la joueuse est nommée parmi les quinze prétendantes au premier Ballon d'or féminin qu'elle remporte le [21],[22]. L'année suivante, en 2019, elle se classe quatrième[23].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques en club de Ada Hegerberg au 1 juin 2022
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M. B. M. B. M. B. Comp. M. B. M. B.
2010 Drapeau de la Norvège Kolbotn IL Toppserien 9 3 - - - - - - - 9 3
2011 Drapeau de la Norvège Kolbotn IL Toppserien 21 12 1 0 - - - - - 22 12
Sous-total 30 15 1 0 - - - - - 31 15
2012 Drapeau de la Norvège Stabæk Fotball Toppserien 18 24 5 7 - - WCL 3 2 26 33
Sous-total 18 24 5 7 - - - 3 2 26 33
2012-2013 Drapeau de l'Allemagne FFC Turbine Potsdam Fr.-Bundesliga 11 5 2 0 - - - - - 13 5
2013-2014 Drapeau de l'Allemagne FFC Turbine Potsdam Fr.-Bundesliga 14 6 1 1 - - WCL 5 2 20 9
Sous-total 25 11 3 1 - - - 5 2 33 14
2014-2015 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 22 26 6 7 - - WCL 4 1 32 34
2015-2016 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 21 33 5 8 - - WCL 9 13 35 54
2016-2017 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 22 20 3 3 - - WCL 8 4 33 27
2017-2018 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 20 31 4 7 - - WCL 9 15 33 53
2018-2019 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 20 20 4 2 - - WCL 9 7 33 29
2019-2020 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 13 14 0 0 1 0 WCL 4 9 18 23
2020-2021 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 0 0 0 0 - - WCL 0 0 0 0
2021-2022 Drapeau de la France Olympique lyonnais Division 1 16 10 2 1 - - WCL 10 6 28 17
Sous-total 133 154 24 28 1 0 - 53 55 211 237
Total sur la carrière 206 203 33 36 1 0 - 61 59 301 298
Statistiques en sélection
Sélection Année Statistiques
Matchs Buts
Norvège 2011 1 0
2012-2013 14 5
2013-2014 7 4
2014-2015 17 10
2015-2016 10 11
2016-2017 8 6
2017 9 2
2022 3 4
Total 69 42
Ratio but/match
Équipe Matchs Buts Ratio
Kolbotn IL 33 15 0.45
Stabæk Fotball 23 31 1.34
FFC Turbine Potsdam 33 14 0.42
Olympique lyonnais 206 234 1.14
Total en club 295 296 1.00
Équipe de Norvège 69 42 0.60
Total en carrière 341 324 0.95

Palmarès[modifier | modifier le code]

Ada Hegerberg en 2019
Ada Hegerberg célèbre sa quatrième victoire en Ligue des champions le à Budapest.

En sélection[modifier | modifier le code]

Équipe de Norvège :

En club[modifier | modifier le code]

Stabæk Fotball :

1. FFC Turbine Potsdam :

Olympique lyonnais :

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Ada Hegerberg s'est mariée avec l'international norvégien Thomas Rogne en , avec qui elle est en couple depuis 2016[28].

La Norvégienne est l'une des sportives les plus sollicitées au monde. À la suite de l'obtention de son Ballon d'Or en 2018, elle devient ambassadrice de la marque horlogère Hublot, ainsi que de Mastercard. A l'été 2019, elle devient ambassadrice de la Danone Nations Cup, le plus grand tournoi mondial pour jeunes filles et garçons de moins de 12 ans. A l'été 2020, après 6 ans de collaboration avec l'équipementier allemand Puma, Ada Hegerberg et Nike annoncent leur nouveau partenariat long-terme. Le géant américain la met immédiatement en avant sur de nombreuses campagnes publicitaires, confirmant la volonté de la marque à la virgule de porter le message de sportifs engagés.

Hegerberg s'affirme comme la représentante principale de son sport, tant ses prises de paroles pour l'ensemble de sa profession sont engagées et passionnées. Le , la plateforme de streaming ESPN+ annonce la publication aux Etats-Unis d'un documentaire sur l'attaquante lyonnaise retraçant son parcours, sobrement nommé "My Name is Ada Hegerberg". Une diffusion mondiale est prévue en 2021.

La Norvégienne est coiffée d'une tresse typiquement scandinave lorsqu'elle joue, qu'elle considère ironiquement comme "sa marque"[29].

Hegerberg parle cinq langues : norvégien, suédois, anglais, français, et allemand.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche d’Ada Hegerberg », sur footoféminin.fr
  2. (nb) « 16-åring senket serielederen med hat trick på sju minutter », sur tv2.no, (consulté le ).
  3. (no) Ada (16) scoret fem på 35 minutter
  4. (de) Potsdam holt norwegisches Trio
  5. Marie Mahé, « Lyon écrase Barcelone et remporte sa 6e Ligue des champions », sur Eurosport, (consulté le )
  6. « Ada Hegerberg meilleure buteuse de la C1 féminine - Fil Info - Ligue des champions - Football », sur Sport24, 2019-10-30cet17:50:11+0100 (consulté le )
  7. « Cristiano Ronaldo, Juventus Turin, actu et stats de Cristiano Ronaldo », sur France Football (consulté le )
  8. « OL : rupture des ligaments croisés pour Ada Hegerberg », lequipe.fr, 28 janvier 2021.
  9. « D1 Arkema : Ada Hegerberg en dit plus sur son avenir à l’Olympique Lyonnais », sur Le Sport au Féminin, (consulté le )
  10. « Football féminin : Lyon remporte la Ligue des champions pour la huitième fois contre Barcelone (3–1) », Sud Ouest,‎ (lire en ligne)
  11. David Hern et ez, « Barcelone - OL (1-3) : Ada Hegerberg rejoint Alfredo Di Stefano », sur Olympique & Lyonnais, (consulté le )
  12. (en) Ada Hegerberg
  13. (nb) Stine Løvmo Lie et Wegard Bakkehaug, « Hegerberg opprørt over NFF-reaksjon: – Ikke til å tro », sur NRK, (consulté le )
  14. (nb) Stine Løvmo Lie, Hanne Skjellum Mueller et Bjørnar Hjellen, « Dramatikk på landslaget - treneren innrømmer intern uro », sur NRK, (consulté le )
  15. (nb) Lise Klaveness, «Resultatene er tydeligvis ikke viktigst», sur NRK, (consulté le )
  16. « Norvège: mécontente, Hegerberg se met en retrait de la sélection », sur RFI, (consulté le )
  17. Assia Hamdi, Joue-la comme Megan : Le marathon des sportives pour l'égalité, Marabout, , 208 p. (ISBN 978-2-5011575-5-1)
  18. J.Lau, « L’attaquante star de l’OL Ada Hegerberg de retour en sélection norvégienne après cinq ans d’absence », sur 20 Minutes,
  19. « La Norvège sans les sœurs Hegerberg à la coupe du monde », sur L'Equipe, (consulté le )
  20. « Ada Hegerberg de retour en sélection norvégienne cinq ans après », sur SOFOOT.com (consulté le )
  21. Les 15 nommées au Ballon d'Or féminin France Football
  22. Ada Hegerberg (Lyon) remporte le premier Ballon d'Or féminin France Football
  23. « Le classement complet du Ballon d'Or féminin France Football 2019 », sur L'Équipe (consulté le )
  24. « Ada Hegerberg a été désignée meilleure joueuse en Europe de l'UEFA 2015-2016 » (consulté le )
  25. « Women's Footballer of the Year: », sur BBC sport
  26. https://www.ol.fr/fr-fr/contenus/articles/2020/10/13/fff-l-equipe-feminine-recompensee-par-noel-le-graet
  27. https://www.olympique-et-lyonnais.com/ol-ada-hegerberg-elue-fenotte-dor-2019,186487.html
  28. Ada Hegerberg annonce qu'elle va se marier avec Thomas Rogne
  29. (en) ESPN, « My Name is Ada Hegerberg » Accès payant

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :