Portail:Âge des Vikings

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vikingshipshortened.png
Portail de l'
Âge des Vikings

L'Âge des Vikings est la période de l'histoire de la Scandinavie qui couvre de 793 à 1066, après l'âge du fer germanique et en parallèle de la christianisation des peuples scandinaves.

Durant cette ère, les Vikings, des guerriers, marchands et explorateurs scandinaves, ont pillé une grande partie de l'Europe, commercé avec l'Empire byzantin et le monde musulman et découvert de nouveaux territoires dans l'Atlantique Nord jusqu'à atteindre l'Amérique du Nord.

Les Vikings parlaient le vieux norrois, une langue aujourd'hui éteinte dont descendent les langues scandinaves actuelles. Ils n'écrivaient pas à l'exception de courtes inscriptions en runes sur des pierres runiques. Ainsi, la majorité de ce que nous savons sur eux provient d'écrits réalisés par des moines, leurs principales cibles lors des raids, ou des historiens islandais qui relatent des faits survenus plusieurs siècles avant eux. C'est pourquoi les Scandinaves de l'âge des Vikings sont très peu connus et souvent représentés comme des barbares.

Pourtant, l'Âge des Vikings ne se limite pas à ça : par exemple, leur religion païenne était basée sur un harmonieux équilibre des mondes autour de l'arbre Yggdrasil. De plus, les hommes libres se réunissaient dans les things, des assemblées locales où la parole était libre.

Aujourd'hui, les Vikings subsistent à travers des mythes et des représentations pas toujours vraies et des œuvres parfois plus du domaine de la fiction que de l'histoire.


Lumière sur ...

Une mention d'Olaf, appelé Anlafus rex Hẏberniæ (« Olaf roi d'Irlande ») dans la Chronique de Melrose (MS Cotton Faustina B ix).

Olaf Gothfrithson (Óláfr Guðrøðarson en vieux norrois, Amlaíb mac Gofraid en vieil irlandais, Ánláf en vieil anglais) est un roi viking actif dans les îles Britanniques dans la première moitié du Xe siècle. Il règne sur Dublin de 934 à 939, puis sur York de 939 jusqu'à sa mort, en 941.

Fils du roi de Dublin Gothfrith, Olaf appartient aux Uí Ímair, la dynastie des descendants d'Ivar. Il succède à son père à sa mort. En 937, il étend son autorité sur les Vikings de Limerick en s'emparant de leur roi Amlaíb Cenncairech. La même année, il s'allie avec le roi écossais Constantin II contre le roi anglais Æthelstan en vue de reconquérir le royaume viking d'York, sur lequel son père a brièvement régné en 927. Leur campagne se termine par une défaite à la bataille de Brunanburh.

En 939, Olaf profite de la mort d'Æthelstan pour retraverser la mer d'Irlande et s'établir comme roi à York, laissant le royaume de Dublin à son frère Blácaire. Lors d'une rencontre à Leicester, il conclut un accord avec Edmond, le successeur d'Æthelstan, concernant la division de l'Angleterre. Les Vikings ne tardent pas à rompre cet accord en occupant la région des Cinq Bourgs, un événement qui prend peut-être place après la mort d'Olaf en 941. Son cousin Olaf Kvaran lui succède à York.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Âge des Vikings

Le saviez-vous ?

Erik le rouge.jpg

Image du jour

Hovgarden runsten 2008a.JPG

Pierre runique de Hovgården, U11