Portail:Âge des Vikings

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vikingshipshortened.png
Portail de l'
Âge des Vikings

Présentation

L'Âge des Vikings est la période de l'histoire de la Scandinavie qui couvre de 793 à 1066, après l'âge du fer germanique et en parallèle de la christianisation des peuples scandinaves.

Durant cette ère, les Vikings, des guerriers, marchands et explorateurs scandinaves, ont pillé une grande partie de l'Europe, commercé avec l'Empire byzantin et le monde musulman et découvert de nouveaux territoires dans l'Atlantique Nord jusqu'à atteindre l'Amérique du Nord.

Les Vikings parlaient le vieux norrois, une langue aujourd'hui éteinte dont descendent les langues scandinaves actuelles. Ils n'écrivaient pas à l'exception de courtes inscriptions en runes sur des pierres runiques. Ainsi, la majorité de ce que nous savons sur eux provient d'écrits réalisés par des moines, leurs principales cibles lors des raids, ou des historiens islandais qui relatent des faits survenus plusieurs siècles avant eux. C'est pourquoi les Scandinaves de l'âge des Vikings sont très peu connus et souvent représentés comme des barbares.

Pourtant, l'Âge des Vikings ne se limite pas à ça : par exemple, leur religion païenne était basée sur un harmonieux équilibre des mondes autour de l'arbre Yggdrasil. De plus, les hommes libres se réunissaient dans les things, des assemblées locales où la parole était libre.

Aujourd'hui, les Vikings subsistent à travers des mythes et des représentations pas toujours vraies et des œuvres parfois plus du domaine de la fiction que de l'histoire.

Lumière sur ...

Le fort de Birka vu depuis l'ouest. On distingue nettement la falaise au premier plan et les ruines du rempart semi-circulaire.

Birka et Hovgården sont deux sites de Suède formant un ensemble archéologique de l'âge des Vikings inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, situés respectivement sur les îles de Björkö et Adelsö sur le lac Mälar, à environ 30 km de Stockholm.

Birka fut fondée au milieu du VIIIe siècle. À cette époque, le lac Mälar était une baie de la mer Baltique, le niveau de la mer étant 5 m au-dessus du niveau actuel du lac. Birka était alors une position stratégique, protégée par le dédale d'îles et écueils, et à la croisée de plusieurs routes maritimes importantes. Elle devint une plaque tournante du commerce en Suède, éclipsant le site plus ancien de Helgö et se développant à une échelle bien supérieure, atteignant une population estimée entre 700 et 1 000 habitants à son apogée. Le site de Birka regroupait de nombreux artisans, utilisant des matières premières diverses en provenance des territoires scandinaves tels que l'ambre, le fer du Bergslagen, les fourrures et duvets, les bois et ivoire, etc. Les produits transformés étaient ensuite vendus aux fermes de la région mais surtout à l'étranger en échange de produits de luxe, tels que de la céramique, de la soie et broderies fines et de l'argent. Au début l'essentiel du commerce se faisait avec l'Europe de l'Ouest, mais avec l'expansion vers l'est des Varègues et le développement des routes commerciales de la Volga et du Dniepr, le commerce se recentra à partir de la fin du IXe siècle sur l'Orient et en particulier le monde musulman.

Il est probable que Birka jouissait d'un statut spécial garanti par le roi de Suède ou un roi local qui, entre autres, lui donnait son propre conseil (Thing) dirigé par un préfet et offrait protection à tous ses habitants, même étrangers. Ainsi, par sa taille et ce statut particulier, Birka peut être considérée comme la première ville de Suède, et est souvent qualifiée de proto-ville. Faisant face à Birka et fondé en même temps, se trouvait le domaine royal de Hovgården. Il s'agissait de la résidence du roi (ou de l'un des rois) de Suède, ainsi que le site du conseil. Il est possible que Birka et Hovgården aient été au moins partiellement en conflit avec les pouvoirs religieux et politique de Gamla Uppsala. C'est peut-être d'ailleurs dans le cadre de ce conflit qu'eut lieu dans les années 840 l'attaque de Anund II d'Upsal sur Birka.

Birka fut l'une des principales destinations des missionnaires chrétiens pour évangéliser la Suède. En particulier, les missions de l'archevêque Anschaire de Brême en 829 et en 852 ou 853 furent documentées dans Vita Anskarii, qui est notre seule source contemporaine sur la vie de Birka. Si les missionnaires parvinrent à construire une église et à convertir plusieurs personnes, y compris le préfet de la ville, l'opposition de la religion nordique était très forte, et des missionnaires furent même assassinés.

La proto-ville fut abandonnée brutalement autour de l'an 970, et son rôle et sa population furent probablement transférés vers Sigtuna, fondée à la même époque. Les causes de cet abandon ne sont pas entièrement connues, mais il s'agit probablement d'une combinaison de facteurs tels que la fermeture du lac Mälar, l'interruption du commerce avec l'Est dû à des conflits, et enfin une bataille qui, à cette époque, détruisit une partie de la ville. Hovgården semble avoir cependant conservé son statut de domaine royal et, dans les années 1270, un palais y fut même construit, utilisé comme résidence estivale par le roi. Ce palais fut détruit à la fin du XIVe siècle...

Autres articles sélectionnés au sein du portail Âge des Vikings

Le saviez-vous ?

Erik le rouge.jpg

Image du jour

Ingolf by Raadsig.jpg

Ingolf tager Island i besiddelse (« Ingólfr prend possession de l'Islande »), Johan Peter Raadsig, 1850