Cato Guldberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un chimiste
Cet article est une ébauche concernant un chimiste.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Cato Guldberg
Guldberg und Waage 01.jpg

Cato Guldberg et Peter Waage

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Christiania (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
Christiania (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
Liste détaillée
Commandeur de l'ordre de Saint-Olaf
Chevalier de l'ordre de Dannebrog (d)
Chevalier de l'ordre royal de l'Étoile polaire (d)
Ordre de VasaVoir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres réputées

Cato Maximilian Guldberg est un chimiste et mathématicien norvégien, né le à Christiania, aujourd'hui Oslo, et mort le dans la même ville. Il est l'auteur avec son compatriote et beau-frère Peter Waage de la loi d'action de masse.

Guldberg et Waage publient le fruit de leurs recherches empiriques à la paillasse sur les réactions réversibles en 1864 sous le titre "Études sur les affinités chimiques". Ils exposent ensemble la loi d'action de masse qui généralise l'influence des variations de concentrations sur les équilibres chimiques en milieu homogène[1]. Van t'Hoff la reprend, sait la développer, l'explicite en 1887 et la fait reconnaître comme fondamentale.

En 1890, Guldberg énonça la règle empirique selon laquelle le point d'ébullition d'un liquide est aux deux-tiers de la température critique exprimée en kelvin[2],[3].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. P. Waage et C. M. Guldberg, « Studies Concerning Affinity », Forhandlinger: Videnskabs - Selskabet i Christinia, Académie norvégienne des sciences et des lettres,‎ , p. 35. Une traduction anglaise de cet article est parue dans Henry I. Abrash, « Studies Concerning Affinity », Journal of Chemical Education, vol. 63, no 12,‎ , p. 1044–1047 (DOI 10.1021/ed063p1044, Bibcode 1986JChEd..63.1044W)
  2. C. M. Guldberg, « Über die Gesetze der Molekularvolumina und der Siedepunkte », Zeitung Phys. Chem., vol. 5,‎ , p. 374 (lire en ligne)
  3. S. T. Bowden, « A Corrected Guldberg Rule », Nature, vol. 174, no 4430,‎ , p. 613 (DOI 10.1038/174613b0, Bibcode 1954Natur.174..613B)