Jonas Lie (1833-1908)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jonas Lie
Image dans Infobox.
Jonas Lie en 1904
Biographie
Naissance
Décès
(à 74 ans)
Stavern
Sépulture
Stavern kirke (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Jonas Lauritz Idemil LieVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Elisenfryd (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Père
Mons Lie d.y. (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Thomasine Lie (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Erik Lie (en)
Michael Strøm Lie (en)
Mons Lie (en)
Asta Lie Isaachsen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Société royale des sciences et des lettres de Göteborg (en)
Association norvégienne pour les droits des femmesVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
signature de Jonas Lie
signature

Jonas Lauritz Idemil Lie est un écrivain norvégien né à Hokksund, dans le sud de la Norvège le et mort le à Stavern. Il est considéré comme l'un des quatre plus grands écrivains norvégiens du XIXe siècle avec Henrik Ibsen, Bjørnstjerne Bjørnson et Alexander Kielland.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lorsque Jonas est âgé de cinq ans, sa famille déménage dans la ville de Tromsø, au nord du pays, où son père exerce la fonction de juge. Les paysages et les marchands et pêcheurs russes, lapons et finlandais le fascinent, il les placera souvent au cœur de ses romans. Lie suit des cours de droit à l'université de Kristiania où il rencontre Ibsen et Bjørnson. Il devient avocat en 1859 à Kongsvinger en Norvège méridionale et écrit des articles pour des journaux et un recueil de poèmes.

En 1860, il épouse sa cousine Thomasine Lie qui le pousse à écrire. En 1868, le couple s'installe à Kristiania et en 1870 paraît le premier grand livre de Jonas Lie, Den fremsynte, suivi de Tremasteren Fremtiden en 1872. Les deux romans décrivent avec réalisme et talent la vie des hommes dans le grand nord et leur rapport à la mer.

Jonas et Thomasine vivent à Rome, en Allemagne puis à Paris de 1882 à 1906 où le couple côtoie la génération en exil temporaire de la bohème norvégienne, en particulier Knut Hamsun et Hans Kinck. Puis ils visitent l'Europe avant de retourner en Norvège où Thomasine Lie meurt en 1907, un an avant Jonas.

Son petit-fils, également nommé Jonas Lie, est un homme politique norvégien, ministre de la Police du gouvernement collaborateur durant l'occupation nazie.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Digte 1867
  • Den Fremsynte 1870
  • Tremasteren Fremtiden 1872
  • Fortællinger og Skildringer 1872
  • Lodsen og hans Hustru 1874
  • Faustina Strozzi 1875
  • Thomas Ross 1878
  • Adam Schrader 1879
  • Rutland 1880
  • Grabows Kat 1880
  • Gaa paa! 1882
  • Livsslaven 1883
  • Familjen paa Gilje 1883
  • En Malstrøm 1884
  • Otte Fortællinger 1885
  • Kommandørens Døtre 1886
  • Et Samliv 1887
  • Maisa Jons 1888
  • Digte 1889
  • Onde Magter 1890
  • Trold I-II 1891-92
  • Niobe 1893
  • Lystige Koner 1894
  • Naar Sol gaar ned 1895
  • Dyre Rein 1896
  • Lindelin 1897
  • Wulffie & Co 1897
  • Faste Forland 1899
  • Naar Jerntæppet falder 1901
  • Ulfvungerne 1903
  • Østenfor Sol, vestenfor Maane og bagom Babylons Taarn! 1905
  • Eventyr 1908

Traductions en français[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Éric Eydoux, Histoire de la littérature norvégienne, Caen 2007, Presses universitaires de Caen, 527 pages.

Liens externes[modifier | modifier le code]