Gare de Torp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Torp.
Wikipédia:Bons articles Vous lisez un « bon article ».
Torp
Image illustrative de l'article Gare de Torp
Voie et quai de la halte en 2012.
Localisation
Pays Norvège
Commune Sandefjord
Adresse Råstadveien, 3239 Sandefjord
Coordonnées géographiques 59° 09′ 56″ nord, 10° 15′ 58″ est
Gestion et exploitation
Exploitant NSB
Caractéristiques
Ligne(s) ligne du Vestfold
Voies 1
Quais 1
Altitude 38 m
Historique
Mise en service 1881 - 2008
Architecte Balthazar Lange

Géolocalisation sur la carte : Norvège

(Voir situation sur carte : Norvège)
Torp

La gare de Torp, aussi connue sous le nom de Sandefjord Lufthavn Stasjon et plus rarement Råstad stasjon, est une halte ferroviaire norvégienne, située dans la commune de Sandefjord. Après un premier essai non concluant dans les années , il faut attendre pour que le projet de gare desservant l'aéroport de Sandefjord soit relancé. Inaugurée en , la halte, qui fait face à l'ancienne gare de Råstad, est la troisième gare en Norvège créée spécialement pour desservir un aéroport.

La gare de Råstad/Torp est assez représentative de l'histoire du chemin de fer norvégien. La gare de Råstad, mise en service en , est une gare ancienne à l'image de nombreuses gares construites à l'époque. Restaurée, transformée en musée, elle s'inscrit, à l'instar d'autres gares norvégiennes, dans une volonté de conservation du patrimoine ferroviaire.

Les anciennes haltes alentour montrent aussi l'évolution du chemin de fer : fermeture de haltes bien trop proches les unes des autres au cours des années . La première halte ferroviaire nommée Torp flyplass, malgré son échec et son existence assez courte, montre également une volonté de modernisation et d'organisation des différents types de transports en commun. Enfin, la halte actuelle, par sa simplicité et par son efficience montre que ce souci est toujours d'actualité.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 38 mètres d'altitude, la gare de Torp est située au point kilométrique (PK) 135,10 de la ligne du Vestfold[1], soit à autant de kilomètres depuis la gare centrale d'Oslo car, en Norvège, à quelques exceptions, les points kilométriques sont calculés à partir de la gare centrale d'Oslo. Elle est implantée entre les gares ouvertes de Stokke et de Sandefjord[2]. De nombreuses gares fermées la séparent de ces deux gares ouvertes : elles sont présentées dans le tableau ci-dessous.

Arrêts Dates PK
Stokke 1881 128.24
Stavnum (1928/1978) 132.17
Torp flyplass (1953/1970) 132.67
Tue (1929/1978) 133.31
Råstad (1881/1978) 134.97
Torp (2008) 135.1
Mjølløst (1929/1942) 136.10 (antérieur à 1957)
Unneberg (1928/1978) 136.69
Gokstad (1929/1978) 137.56
Hosle (1929/1978) 138.45
Sandefjord 1881 139.52

Histoire[modifier | modifier le code]

Du kilomètre132 .17 au kilomètre135 .10 où se situe l'actuelle halte ferroviaire, il y eut de nombreux arrêts qui expliquent les différents noms portés par la halte[2].

La gare de Råstad[modifier | modifier le code]

Le , la gare de Råstad (orthographié Raastad jusqu'en ) est mise en service. Elle faisait alors partie de l'ancienne commune de Sandar.

à gauche le quai de la halte de Torp avec son abri et au centre l'ancien bâtiment en bois, peint en rouge, de l'ancienne gare de Råstad
La nouvelle halte et l'ancienne gare de Råstad (le bâtiment rouge).

Située au PK134 .97, elle est l'œuvre de l'architecte norvégien Balthazar Lange : le quai était alors en bois et la gare possédait sa propre halte de marchandises[2]. Le un évitement est mis en place. En - il est prolongé mais il est finalement supprimé le en raison de l'automatisation de la signalisation[3]. Le , la gare est rétrogradée au statut de halte ferroviaire et ne compte plus de personnel jusqu'à sa fermeture définitive le [2].

En , la gare est rachetée. L'association des Amis de la gare de Råstad (en norvégien : Råstad Stasjons Venner)[4] se consacre à rénover les bâtiments et rendre à l'intérieur l'aspect qu'avait la gare dans les années  : salle d'attente, pièce réservée au télégraphiste et l'appartement du chef de gare à l'étage. La gare est devenue un musée où il est possible de voir comment fonctionnait une gare en Norvège jusqu'au milieu des années [5],[6].

Depuis , l'association organise chaque automne une journée porte ouverte qui est devenue un rendez-vous populaire avec des découvertes d'activité comme la draisine de loisir[7],[8],[5].

La première halte[modifier | modifier le code]

Une première halte appelée Torp flyplass avait été construite afin de desservir l'aéroport. Mise en service le et située au PK132 .67, elle est fermée quelques années plus tard, le [2]. Cette fermeture est certainement liée non seulement à l'éloignement, certes relatif, de l'aéroport, comparé à l'emplacement de la halte actuelle; mais plus encore à la proximité de deux autres haltes ferroviaires : Stavnum holdeplass, située au kilomètre132 .17, mise en service le et fermée le [2] et Tue holdeplass (orthographiée alors Thuve ou aussi Thue jusqu'en , date à laquelle la place s'est appelée Tue), située au kilomètre133 .31, mise en service le et fermée le [2].

La nouvelle halte[modifier | modifier le code]

la halte et la gare vues du ciel
La halte et la gare de Råstad vues du ciel (2009).

La nouvelle halte a été construite très rapidement : le , décision est prise par 6 voix contre 5, sur le plan politique et régional, de construire une nouvelle halte afin de desservir l'aéroport. Le comté de Vestfold annonce être prêt à avancer jusqu'à 7 millions de couronnes avec retour sur investissement en . Pour autant, rien n'est encore acté que ce soit pour l'emplacement ou le financement, il est juste prévu qu'une étude soit réalisée pour le mois de [9].

Les choses s'accélèrent durant l'été et l'automne[10] : un travail collégial entre la Jernbaneverket, la NSB, Statens vegvesen, l'aéroport de Sandefjord et Vestviken kollektivtransport A/S[11] permet de signer le contrat avec l'entrepreneur Arne Olav Lund A/S[12] qui commence les travaux le . Dix semaines plus tard, la halte est prête à être mise en service[11]. Se font face désormais deux gares que 127 ans séparent : la gare de Råstad établie à l'est de la voie et la halte de Torp établie à l'ouest[13].

Dans la matinée du , la nouvelle halte est officiellement inaugurée par le président du Vestfold : Per-Eivind Johansen[12]. Un parking, suffisamment grand pour que les bus puissent faire demi-tour, et le quai de la halte, long de 250 mètres, sont prêts. Il ne manque que l'aubette qui sera installée quelques semaines plus tard. À l'aéroport, un moniteur est déjà installé indiquant les horaires d'arrivé et de départ des trains[12]. La halte, qui aura coûté entre 7 et 8 millions de couronnes (soit entre 760 et 870 mille euros), devient la troisième gare de Norvège construite spécialement pour desservir un aéroport[12], la première étant la gare de Gardermoen qui dessert l'aéroport d'Oslo-Gardermoen - le plus important du pays, la seconde étant la gare de Værnes qui dessert l'aéroport de Trondheim Værnes.

Le , la veille de la fête nationale, le 20 000e passager de la halte est enregistré, ce qui donne lieu à une petite cérémonie[14]. Les chiffres montrent que la fréquentation de la halte est supérieure à 100 000 personnes/an[15],[16].

Pour ce qui est du long terme, il est prévu de créer un nouveau terminal aéroportuaire plus à l'est dans lequel serait intégré une nouvelle gare. Pour cela, il faut d'abord le doublement des voies entre Stokke et Sandefjord[16].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Halte voyageurs à entrée libre, elle dispose d'une aubette[1]. Les billets peuvent être achetés près des contrôleurs ou à l'aéroport[10].

Desserte[modifier | modifier le code]

Torp est desservie par la ligne régionale R11 qui relie Skien à Oslo et Eidsvoll à raison d'un arrêt toutes les heures en provenance de Skien et d'Oslo[1].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Aéroport de Sandefjord.

Un parking pour les véhicules (4 places) y est aménagé[1].

Des bus font la navette jusqu'à l'aéroport pour chacun des trains s'arrêtant à la halte et ce durant les heures d'ouverture de l'aéroport[1]. Le prix de la navette est inclus dans le prix du billet de train et la durée du trajet entre la halte et l'aéroport est d'environ quatre minutes[17], chaque bus partant environ 8 minutes après l'arrivée du train en direction de l'aéroport et arrive environ 8 minutes en gare avant l'arrivée du train[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (nb)Torp (Sandefjord-Lufthavn) (consulté le 26.11.2015).
  2. a, b, c, d, e, f et g (no) Thor Bjerke et Finn Holom, Banedata 2004 : Data om infrastrukturen til jernbabene i Norge, Hamar/Oslo, Norsk Jernbaneklubb og Norsk Jernbanemuseum, , 384 p. (ISBN 82-90286-28-7, lire en ligne), p. 216-217.
  3. (no) Hans Mortem Tamnes, « Råstad stasjon blir Sandefjord lufthavn Torp holdeplass », På Sporet, vol. 134,‎ , p. 59-60.
  4. (nb)Site Proff.no (consulté le 27.11.2015).
  5. a et b (nb) Kurt André Høyessen, « Neste stopp Råstad », Sandefjords Blad,‎ (lire en ligne) (consulté le 27.11.2015).
  6. (nb) Yngve Tørrestad, « Stasjonen lever og toget går », NRK Vestfold,‎ (lire en ligne) (consulté le 27.11.2015).
  7. (nb) : Trine K. Bratlie Evensen, « Jernbaneverket med stand på Råstad-dagen », Jernbaneverket,‎ (lire en ligne). (consulté le 27.11.2015).
  8. (nb)Site Norsk Jernbaneklubb (consulté le 27.11.2015).
  9. (nb) Tore Sandmoe, « Ny Råstad stasjon i det blå », Østlands Posten,‎ (lire en ligne). (consulté le 27.11.2015).
  10. a et b (nb) Olav Nordli, « Ta toget til Torp », Jernbaneverket,‎ (lire en ligne). (consulté le 27.11.2015).
  11. a et b (nb) Njål Svingheim, « Klart for åpning av Torp holdeplass », Jernbaneverket,‎ (lire en ligne). (consulté le 27.11.2015).
  12. a, b, c et d (nb) Njål Svingheim, « Torp holdeplass åpnet », Jernbaneverket,‎ (lire en ligne). (consulté le 27.11.2015).
  13. (nb) Ida C. Freng, « Åpnet holdeplassen på Torp », Østlands Posten,‎ (lire en ligne). (consulté le 27.11.2015).
  14. (nb) « Mer enn 20 000 fra "Torp-stasjon" », Boarding.no,‎ (lire en ligne). (consulté le 27.11.2015).
  15. (nb) « NSB-rekord for Torp stasjon », NRK Vestfold,‎ (lire en ligne). (consulté le 27/11/2015).
  16. a et b (nb) « Brev fra Samferdselsdepartementet v/statsråden til transport- og kommunikasjonskomiteen », Storting Vedlegg,‎ (lire en ligne). (consulté le 27.11.2015).
  17. (nb) « Site de la NSB Tog til flyplassen », sur nsb.no (consulté le 26 novembre 2015)
  18. (nb) « Site de l'aéroport Torp Sandefjord Lufthavn Transport », sur torp.no (consulté le 27 novembre 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Skien Sandefjord [Non précisé] Stokke Eidsvoll
Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 20 décembre 2015 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.