Arne Lygre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arne Lygre
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (51 ans)
BergenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web
Distinctions
Prix Brage en catégorie ouverte ()
Prix littéraire Mads Wiel Nygaard (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Arne Lygre est un écrivain et dramaturge norvégien né le à Bergen.

Biographie[modifier | modifier le code]

D’abord attiré par le métier d’acteur, il commence à écrire pour le théâtre à 25 ans. Maman et moi et les hommes (Mamma og meg og menn), pièce créée à Stavanger en 1998 et parue la même année, le fait connaître en Norvège. Suivent Brått evig (littéralement : Éternité soudaine) en 1999, Skygge av en gutt (littéralement : L’Ombre d’un garçon) en 2003 et Homme sans but (Mann uten hensikt, 2005), une pièce mise en scène en France par Claude Régy à l'Odéon-Théâtre de l'Europe en 2007. Il écrit ensuite Jours souterrains, 2006 et Puis le silence, 2008 (trad. Terje Sinding), et dernièrement, Je disparais, 2011 (trad. Éloi Recoing).

« Chez Arne Lygre, on ne voit pas le travail de l’écrivain », note Claude Régy. « Le style sobre, l’écriture précise, réduite à l’essentiel et prodigieusement suggestive, font sourdre une violence souterraine et une force d’angoisse haletante. Ses « pièces de chambre », comme il les qualifie, déploient des fictions étranges d’une construction dramatique implacable et d’une recherche formelle toujours inattendue. Son écriture est souvent rapprochée des dramaturgies telles que celle de Jon Fosse par son style minimaliste, sa dimension symboliste et son rapport à l'espace et au temps brouillé. Sa dramaturgie joue sur les différents niveaux de textes et de discours pour instaurer un jeu sur la réalité des personnages et de leurs actions. Ses textes, par leurs thématiques, leurs constructions et leurs singularités, sont au diapason de l’évolution de la société et des manières de vivre. »

Les œuvres romanesques de Lygre sont encore inédites en français : Min døde mann (littéralement : Mon homme mort), paru en 2009, reçoit le prix littéraire Mads Wiels Nygaards, Tid inne (littéralement : Il est temps), recueil de nouvelles distingué par le Prix Brage 2004, et Et siste ansikt (littéralement : Un dernier visage), paru en 2006.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Mamma og meg og menn, pièce parue chez Aschehoug Publishing House en Norvège (1998)
    Publié en français sous le titre Maman et moi et les hommes (1998), traduit par Terje Sinding, éditions Les Solitaires Intempestifs, coll. « La mousson d'été », 2000 (ISBN 2-912464-70-6)
    Première mondiale au Rogaland Theatre à Stavanger en Norvège en 1998, dans la mise en scène d’Ingrid Forthun et adaptée pour la télévision par Norwegian Broadcasting Corporation en 1999. Présentée au Masken Theatre à Nykøping-Falster au Danemark en 2000, dans la mise en scène de Mikkel Hede ; par l’Addition Théâtre au Mans dans la mise en scène de François Chevallier ; au Badisches Staatstheater à Karlsruhe, en 2007-2008, dans la mise en scène de Thomas Krupa ; par la compagnie L'Autre Chemin en France en 2007-2008 dans la mise en scène de Patrick Guyon ; au Agder Teater à Kristiansand en Norvège en 2009 dans la mise en scène de Jørn Riegels Vimpel ; par la Compagnie des 4 coins, à Metz en 2009 dans la mise en scène de Nadège Coste ; au Théâtre Gabrielle Dorziat, à Épernay, en 2011 dans la mise en scène de Jean-Philippe Vidal.
  • Brått evig (littéralement: Éternité soudaine), pièce parue chez Aschehoug Publishing House en Norvège (1999)
    Publiée en Serbie chez Stubovi kulture traduite par Olga Dordilovic. Première mondiale au National Theatre d’Oslo en 2000, dans la mise en scène de Catrine Telle. Présentée à Tallinn en Estonie en 2000-2001 dans la mise en scène de Roman Baskin au Vanalinnastudio ; et au Staatschauspielhaus (Ewig Leben) de Dresde en 2003 dans la mise en scène de Stefan Nolte.
  • Skygge av en gutt (littéralement: L’Ombre d’un garçon), parue chez Aschehoug Publishing House en Norvège (2005)
    Publié en hongrois chez Arktisz Publishing House dans la traduction d’Eva Dobos (2008) Première production par le Det Norske Teater à Oslo en 2006 dans la mise en scène d’Ola B. Johannessen.
  • Mann uten hensikt, pièce parue chez Aschehoug Publishing House en Norvège (2005)
    Publié en français sous le titre Homme sans but, traduit par Terje Sinding, L’Arche éditeur, coll. « Scène ouverte », 2007 (ISBN 978-2-85181-659-7)
    Première mondiale au National Theatre/Torshovteatret à Oslo en 2005 dans la mise en scène d’Alexander Mørk-Eidem. Présentée à Zurich au Theatre Am Neumarkt en 2006 dans la mise en scène de Marc von Henning ; à l'Odéon-Théâtre de l'Europe dans la mise en scène de Claude Régy en 2007-2008 ; à l’Avenida Paulista Theater de São Paulo en 2007 dans la mise en scène de Roberto Alvim ; au Rogaland Teater de Stavanger en octobre 2008 dans la mise en scène de Vladimir Bouchler ; au Teatro Comuna de Lisbonne dans la mise en scène d’Alvaro Correia en octobre 2008 ; au Badisches Staatstheater à Karlsruhe en février 2009 dans la mise en scène de Florian Boesch ; au Teatro Della Limonaia dans la mise en scène de Jon Tombre en septembre 2009.
  • Dager under, pièce parue chez Aschehoug Publishing House en Norvège (2008)
    Publié en français sous le titre Jours souterrains (2011), traduit par Terje Sinding, Aubusson (France), Théâtre Jean Lurçat, 2011 (notice BnF no FRBNF42545752)
    Première mondiale au Teater Momentum à Odense au Danemark en février 2009 dans la mise en scène de Kamilla Mortensen. Présentée en France par la compagnie Sirènes, dans la mise en scène de Jacques Vincey, à Aubusson, Paris, Lyon et Lille au théâtre de la Rose des Vents en mars-avril 2011 et en janvier 2012. Présentée en Allemagne au Berliner Festspiele en décembre 2011 et au Schauspielhaus de Dusseldorf en janvier 2012, dans la mise en scène de Stéphane Braunschweig et sera présenté au Théâtre national de la Colline.
  • Så stillhet (littéralement: Puis le silence), traduction française de Terje Sinding, pièce parue chez Aschehoug Publishing House en Norvège (2009)
    Première mondiale au Det Norske Teater in Oslo, en février 2009 dans la mise en scène de Torkil Sandsund au Statens Teaterskole à Copenhague, en mai 2011 dans la mise en scène de Maria Kjærgaard-Sunesen.
  • Jeg forsvinner, pièce parue chez Aschehoug Publishing House en Norvège (2011)
    Publié en français sous le titre Je disparais, traduit par Éloi Recoing, L’Arche éditeur, coll. « Scène ouverte », 2011 (ISBN 978-2-85181-761-7)
    Première mondiale le dans la mise en scène de Stéphane Braunschweig au Théâtre National de la Colline.
  • Ingenting av meg (2013)
    Publié en français sous le titre Rien de moi, traduit par Stéphane Braunschweig avec la collaboration d'Astrid Schenka, L'Arche éditeur, coll. « Scène ouverte », 2014 (ISBN 978-2-85181-843-0)
    Première mondiale le dans la mise en scène de Stéphane Braunschweig au Théâtre National de la Colline.

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Tid inne (littéralement : Il est temps), paru chez Aschehoug Publishing House en Norvège (2004) [1]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Et siste ansikt (littéralement : Un dernier visage), paru chez Aschehoug Publishing House en Norvège (2006)
  • Min døde mann (littéralement : Mon homme mort), paru chez Aschehoug Publishing House en Norvège (2009)[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cette œuvre reçoit le prix Brage de la fédération norvégienne des éditeurs en 2004.
  2. Ce roman reçoit le prix littéraire Mads Wiels Nygaards

Liens externes[modifier | modifier le code]