Ludwig Sylow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sylow.
image illustrant un mathématicien
Cet article est une ébauche concernant un mathématicien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ludwig Sylow
Ludwig Sylow.jpg

Ludwig Sylow

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Christiania (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
Christiania (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Domaine
Distinctions
Pour le Mérite pour les sciences et arts (d)
Ordre Pour le MériteVoir et modifier les données sur Wikidata

Peter Ludwig Mejdell Sylow (12 décembre 1832 à Christiania, aujourd'hui Oslo - 7 septembre 1918 au même endroit) était un mathématicien norvégien. Il étudia la théorie des groupes, et démontra les théorèmes de Sylow en 1872.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sylow étudia à l'université de Christiania et gagna en 1853 un concours de mathématiques. Dans les années 1858 à 1898, il enseigna à l'école de Frederikshald. En 1862 il devint docent (professeur) à l'université de Christiania, où il enseigna la théorie de Galois.

Il y posa la question[1] des trois théorèmes qui portent son nom, et en publia la démonstration dix ans plus tard, en 1872[2]. Conjointement avec Lie, Sylow travailla sur les travaux d'Abel entre 1873 et 1881. D'après Lie, Sylow effectua un travail déterminant là-dessus.

En 1894, Sylow devint le rédacteur en chef des Acta Mathematica et reçut le titre de docteur honoris causa de l'université de Copenhague. Lie créa spécialement pour lui une chaire à l'université de Christiania.

Références[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Peter Ludwig Mejdell Sylow » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) John J. O'Connor et Edmund F. Robertson, « Ludwig Sylow », dans MacTutor History of Mathematics archive, université de St Andrews (lire en ligne).
  2. M. L. Sylow, « Théorème sur les groupes de substitutions », Math. Ann., vol. 5,‎ , p. 584-594 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]