Vin de liqueur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mistelle)
Bouteille de Sautel, mistelle élaborée à Mazan

Le vin de liqueur (ou mistelle de raisin) est un vin muté obtenu par mutage avant fermentation alcoolique, le moût étant additionné d'alcool éthylique (eau-de-vie de vin essentiellement) pour empêcher sa fermentation afin de conserver le sucre résiduel fruité. Ce n'est donc pas un vin stricto sensu car 100 % de son alcool provient du mutage.

Différence avec le vin doux[modifier | modifier le code]

Le vin doux naturel, qui est l'autre catégorie de vin muté, a déjà commencé sa fermentation lorsqu'on lui ajoute de l'alcool. Finalement il contient une partie d'alcool produit naturellement et une partie d'alcool ajouté.

Différence avec le ratafia[modifier | modifier le code]

Le terme de mistelle est plutôt réservé pour les alcools à base de raisin, ceux produits à partir d'autres végétaux sont plutôt appelés ratafia.

Le pommeau est une mistelle de moût de pomme muté au calvados ou au lambig et le poirineau de moût de poire muté à l'eau-de-vie de poiré.

Productions[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Des mistelles sont produites dans plusieurs régions de France sous différents noms, même si elles ne sont pas toujours commercialisées. Trois régions produisent des mistelles de vin réputées : les Charentes avec le pineau, la Gascogne avec le floc, et le Jura avec le macvin.

Québec[modifier | modifier le code]

  • Sur l'Île d'Orléans, on retrouve une mistelle à 17° produite sous le nom Insula à la propriété Sainte-Pétronille. Il s'agit d'un assemblage de jus de raisin vandal-cliche avec l'addition de brandys.
  • Près d'Oka, à la Roche des Brises, on retrouve une mistelle nommée Sir Parker (cuvée 2009, DL, Taram)
  • À Compton sont produites une mistelle de pomme et une de poire et prune à 18 %
  • À Saint-Théodore-d'Acton, au verger Clément Larivière, est produite une mistelle de pomme à 20 % nommée l'Éden
  • À Rougemont, la cidrerie Michel Jodoin produit deux mistelles de pomme. Une première se situe à 20 % alc./vol. et se nomme la Mistelle Dorée. D'ailleurs, cette dernière est élaborée à partir de la pomme McIntosh. La seconde se nomme la Fine Caroline Rosé et est à 18,5% alc. /vol. La particularité de cette mistelle est qu'elle est faite à partir d'une variété de pomme à chair rouge, acidulée et tanique nommée Geneva. D'ailleurs, la cidrerie Michel Jodoin est le plus grand producteur de cette pomme au Québec.
  • À L'Isle-aux-Coudres, la cidrerie et Vergers Pedneault élabore plusieurs mistelles. Une mistelle de pommes et amélanches, appelée Mamzell' Marie-Anne, une mistelle de pommes et poires, une mistelle de pommes, une mistelle de prunes, et une mistelle de pommes gelées, appelée La Grande Glace[1].
  • Sur l'Île Népawa de Clerval en Abitibi est produite une mistelle de pomme et de framboise avec un taux d’alcool de 17%.

Madagascar[modifier | modifier le code]

  • Aux abords de la ville de Fianarantsoa, le domaine de Mahitasoa produit une mistelle à 18 % appelée Piloboka. Cette mistelle a la particularité d'être produite par un assemblage de jus de raisin issu du cépage couderc, vendangé tardivement, avec du jus de canne distillé (du rhum).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cidre, Mistelle, Autocueillette, Vergers Pedneault, Charlevoix », sur vergerspedneault.com (consulté le 30 juin 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]