Vin muté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un vin muté est un moût de raisin dont la fermentation alcoolique a été bloquée par mutage à l'alcool éthylique (eau-de-vie de vin essentiellement) ou encore parfois au soufre, pour conserver son sucre résiduel et fruité : vin doux naturel dont la fermentation alcoolique du moût a été arrêtée et vin de liqueur (ou mistelle de raisin) qui est un moût dont la fermentation alcoolique a été empêchée.

Histoire[modifier | modifier le code]

La méthode du mutage est assez ancienne. Elle est élaborée par Arnaud de Villeneuve, au XIIIe siècle, initialement afin d'améliorer la conservation lors du transport. Elle a permis de faciliter la maîtrise de la vinification. Ces vins mutés sont traditionnellement produits en bord de la Méditerranée. En effet, les cépages cultivés dans les régions du sud de la France, en Espagne, en Italie, en Grèce, étant plus résistants aux climats chauds et secs, contiennent plus de sucre à maturité. Les cépages traditionnellement utilisés sont le muscat, le grenache, le macabéo ou le malvoisie. Cela induit un taux de sucres, et donc d'alcool dans le produit fini plus important, plus fort en degré.

Méthode[modifier | modifier le code]

Le mutage ayant pour effet de bloquer la fermentation en cours de processus, le taux d'alcool dans le produit final est moins important, avec une conservation des sucres du raisin.

  • Concernant les vins de liqueur, le mutage est fait en début de processus de fabrication. Ce procédé garde l'intégralité du sucre du raisin, la fermentation de celui-ci étant bloquée dès le départ, et le degré d'alcool du produit fini dépend uniquement de celui de la liqueur ajoutée.

Les différents vins mutés[modifier | modifier le code]

Vin doux naturel[modifier | modifier le code]

Les vins doux naturels français les plus connus sont le Muscat de Beaumes-de-Venise, en vallée du Rhône, le Muscat de Frontignan, en Languedoc, ou le Banyuls et le Rivesaltes, en Roussillon. D'autres produits, dans ces mêmes régions, ainsi que le Muscat du Cap-Corse, sur l'île de Beauté, sont disponibles à la consommation.

Vin de liqueur[modifier | modifier le code]

Les régions françaises les plus connues pour la production de vins de liqueur sont les Charentes avec le pineau, la Gascogne avec le floc, et le Jura avec le macvin. Une production de vin de liqueur existe également au Québec, avec l'ajout notamment de brandys.

Législation[modifier | modifier le code]

Le processus est contrôlé légalement par l'article 416[1] du code général des impôts, modifié par Loi no 81-1160 du - art. 37 (Sorti au Journal officiel du et entré en vigueur le .

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]