Charentes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Charente.
Paysage caractéristique du vignoble charentais à Birac.

Les Charentes sont un terme non officiel par lequel on désigne parfois les départements de la Charente et de la Charente-Maritime, dans le Sud-Ouest de la France[1].

Les habitants sont les Charentais et Charentaises.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les deux départements charentais ont été formés en 1790 sur la base des anciennes provinces d'Aunis, de Saintonge et d'Angoumois, ainsi que de quelques territoires ôtés au Poitou (Ruffecois, Pays d'Aulnay), au Limousin (Confolentais) et au Périgord.

Administrativement, les Charentes ont fait partie de la région Poitou-Charentes de 1941 à 2016 et en formaient la moitié sud. Depuis 2016, elles sont en Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Géologiquement et climatiquement, les Charentes font partie du Bassin aquitain et sont traversées par le fleuve Charente. Elles sont séparées du Poitou au nord par le seuil du Poitou, qui fait communiquer le Bassin aquitain avec le Bassin parisien.

Les principales villes des Charentes sont La Rochelle, Angoulême, Saintes, Rochefort, Cognac et Royan.

Vignoble charentais[modifier | modifier le code]

Zones de production du cognac

Le cœur des Charentes est son vignoble, cultivé pour produire le cognac et le pineau des Charentes.

Culture[modifier | modifier le code]

Dialectes[modifier | modifier le code]

D'un point de vue linguistique, les Charentes appartiennent en grande partie au domaine des langues d'oïl (saintongeais, appelé patois charentais; partiellement poitevin dans le nord de la Charente et de la Charente-Maritime et l'île de Ré) et en partie à celui des langues d'oc (occitan limousin) dans le tiers est de la Charente.

Article connexe : Langues de la Charente.

Architecture charentaise[modifier | modifier le code]

Les deux départements ont aussi une certaine architecture commune, aussi bien en ville (immeubles, toits) qu'à la campagne (fermes, églises romanes)[2], qu'on retrouve dans d'autres endroits du Sud-Ouest, en particulier dans le département voisin de la Gironde.

En revanche, le nord-est du département de la Charente (Charente limousine) offre une architecture différente du reste du département, y compris dans ses matériaux puisqu'on ne trouve plus ici le calcaire très clair qui est omniprésent ailleurs, mais schiste et granit.

Architecture charentaise
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.
Wikimedia Commons présente d’autres illustrations sur les porches charentais.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Guide Vert Michelin, Côte de l'Atlantique p.10 : « Angoumois, Aunis, Saintonge : Ces provinces couvrent les départements de Charente et Charente-Maritime qui sont à l'origine du terme général « les Charentes » par lequel on désigne souvent cette région. »
  2. Charles Daney, Les Charentes, La Renaissance du livre, , 161 p. (ISBN 2-804607569, lire en ligne), p. 98

Voir aussi[modifier | modifier le code]