Sylvain Maillard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maillard.
Sylvain Maillard
Sylvain Maillard en 2017.
Sylvain Maillard en 2017.
Fonctions
Député de Paris
En fonction depuis le
(4 mois et 28 jours)
Élection 11 juin 2017
Circonscription 1re
Législature XVe (Cinquième République)
Prédécesseur Pierre Lellouche
Biographie
Date de naissance (43 ans)
Lieu de naissance Saint-Maur-des-Fossés
(Val-de-Marne, France)
Nationalité française
Parti politique UDF (jusqu'en 2007)
NC (2007-2012)
UDI (2012-2016)
EM/LREM (depuis 2016)
Diplômé de ICS Bégué
ESC Grenoble
université de Munich
Profession Entrepreneur

Sylvain Maillard, né le à Saint-Maur-des-Fossés, est un entrepreneur et homme politique français. Membre de La République en marche !, il est élu député de la 1re circonscription de Paris lors des élections législatives de 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Il grandit à Versailles et suit des études de comptabilité et d'audit à ICS Bégué à Paris et obtient, en 1998, le diplôme mastère spécialisé « Entrepreneurs- Pédagogie HEC Entrepreneurs »[1] de l'École supérieure de commerce de Grenoble. Participant au programme Erasmus, il est élève en science politique à l'université de Munich. En décembre 1999, il commence son service national à Stuttgart en tant que coopérant à l'étranger[2].

Il revient en France en avril 2001, créant la société Alantys Technology (société spécialisée dans la distribution de composantes électroniques) dans le 10e arrondissement de Paris, puis plusieurs de ses filiales[2].

Il parle couramment l'anglais et l'allemand[3].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il participe comme militant à la campagne présidentielle de 1995 de Jacques Chirac. À la fin des années 1990, il devient membre de l'UDF, en 2007 du Nouveau Centre puis en 2012 de l'UDI[2].

Lors des élections municipales de 2014 à Paris, il est élu sur la liste UMP-UDI-MoDem conduite par Delphine Bürkli, qui l'emporte dans le 9e arrondissement. Il est nommé adjoint au maire, délégué à l'attractivité économique, à l’emploi, au tourisme, aux professions libérales, au commerce de proximité et à l’artisanat. En 2015, il est élu membre du bureau politique national de l'UDI et délégué de la fédération du 9e arrondissement. Lors des élections régionales de 2015, il est candidat à Paris, en position non éligible, sur la liste UMP-UDI-MoDem-PCD conduite par Valérie Pécresse[4]. En 2016, il rejoint le mouvement En marche ! d'Emmanuel Macron, devenant membre de son comité politique puis, durant la campagne présidentielle de 2017, l'un de ses porte-parole[2].

Il est élu député de la première circonscription de Paris le , dès le premier tour des élections législatives, avec 50,8 % des voix[5]. Il cesse ses fonctions d'adjoint à la maire du 9e arrondissement mais reste conseiller d'arrondissement[6].

Il fait partie des nouveaux députés LREM qui, issus du milieu de l'entreprise, ont été séduits par le côté « startup » d’En marche ! : ils transposent à l’exercice de leur mandat politique les règles de l’entreprise et introduisent dans le fonctionnement de LREM leurs méthodes et leur vocabulaire[7],[8].

Fin juillet 2017, à l’occasion de l’examen du projet de loi organique rétablissant la confiance dans l'action publique, Aurore Bergé, Bérangère Abba, Sylvain Maillard et Matthieu Orphelin annoncent, dans un souci de transparence, la publication de la liste de leurs rencontres avec des lobbies et groupes d’intérêts[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]