Gilles Le Gendre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Gendre.

Gilles Le Gendre
Illustration.
Gilles Le Gendre en 2017.
Fonctions
Député français
En fonction depuis le
(1 an, 1 mois et 24 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 2e de Paris
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique LREM
Prédécesseur François Fillon
Biographie
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine, France)
Nationalité Française
Parti politique LREM
Fratrie Olivier Le Gendre
Profession Entrepreneur
Journaliste

Gilles Le Gendre, né le à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), est un homme politique, entrepreneur et journaliste français, spécialisé dans la presse économique.

Il est élu député de la deuxième circonscription de Paris lors des élections législatives de 2017 pour La République en marche (LREM).

A l'Assemblée nationale, il est membre de la commission des Finances et vice-président du groupe LREM.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Gilles Marie François Le Gendre est né le à Neuilly-sur-Seine, du mariage de Bernard Le Gendre, président de société, et de Catherine Chassaing Mandegou de Borredon[1]. Il est le frère de Bertrand Le Gendre[2] et d'Olivier Le Gendre, également journalistes.

Marié en secondes noces le à Raphaëlle Rabatel, il a deux enfants de son premier mariage[1].

Formation[modifier | modifier le code]

Il est élève à Neuilly-sur-Seine, au collège Sainte-Croix puis au lycée Pasteur[1].

Gilles Le Gendre est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris (section Service public, promotion 1981)[3] et du Centre de formation des journalistes de Paris[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Journaliste à Europe 1 et à L'Usine nouvelle (1983), il est successivement journaliste (1984), chef de service, rédacteur en chef adjoint, rédacteur en chef du Nouvel Économiste (1993-1994) ; rédacteur en chef adjoint de L'Expansion[4] (1991-1993) ; directeur de la rédaction de L'Événement du jeudi[5](1994). Directeur de la rédaction de Challenges (1995-2001)[6], il est nommé président du directoire du groupe Expansion et directeur général des rédactions. En 2002, il rejoint la FNAC en tant que directeur de la communication et membre du comité exécutif[7].

Il est ensuite entrepreneur dans des activités de conseil à Paris[8]. En 2006, il fonde Explora & Cie[6], dont il est associé gérant, et il crée en 2011 le réseau de consultants indépendants Les Company Doctors.

En , il est à l'initiative de la création d'un Observatoire de l'élection présidentielle[9], dont il est le président.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Candidature[modifier | modifier le code]

Engagé dans le mouvement En Marche ! depuis mai 2016[6], Gilles Le Gendre est désigné, en septembre 2016, référent pour les 5e et 6e arrondissements de Paris.

Il est le candidat de La République en marche ! dans la deuxième circonscription de Paris pour les élections législatives de 2017. Les sondages envisagent sa victoire avec plus de 40 % des suffrages au premier tour, face notamment à Nathalie Kosciusko-Morizet et à Henri Guaino, et 68 % au second tour[10]. Sa suppléante est Sonia de Maigret (petite-fille de Michel Poniatowski), ancienne conseillère d'arrondissement dans le VIIe (2008-2014), déléguée à la culture, aujourd'hui coach de vie et assistante parlementaire de ce dernier.[11]

Député[modifier | modifier le code]

Au premier tour, le , Gilles Le Gendre obtient 41,81 % des voix, devant Nathalie Kosciusko-Morizet (18,13 %)[6],[12]. Il l'emporte au second tour, par 54,53 % des suffrages face à son adversaire[13].

Il est élu président de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) en . Il démissionne de cette fonction en pour éviter tout conflit d'intérêt.

Il est vice-président du groupe La République en marche, chargé de piloter la communication et coordonner le porte-parolat[14]. Il est proche de Richard Ferrand, président du groupe[15]. Contexte indique en juin 2018 qu'il « s’est imposé comme numéro deux. Il lui arrive d’animer les réunions de groupe en l’absence de Richard Ferrand »[16].

Par décret du [17] il est chargé d'une mission temporaire ayant pour objet la formulation de propositions permettant de préserver et de développer en France les métiers d'art et du patrimoine vivant.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Who's Who in France, édition 2015,p. 1369-1370.
  2. Daniel Schneidermann, « Presse : Benalla, une sortie de la disgrâce ? », publié le 21 juillet 2018 sur le site Arrêt sur images
  3. « Gilles Le Gendre », sur sciences-po.asso.fr.
  4. « Michèle Cotta rejoint le Nouvel Economiste », sur lemonde.fr, .
  5. « " L'ÉVÉNEMENT DU JEUDI " : Gilles Le Gendre est nommé directeur délégué de la rédaction », sur lemonde.fr, .
  6. a, b, c et d « Gilles Le Gendre en tête » sur challenges.fr, 12 juin 2017.
  7. Mathieu Magnaudeix, « Les députés LREM parisiens, comme un livre ouvert sur les réseaux Macron », sur Mediapart, .
  8. « La campagne des légistatives vue par un candidat de la société civile », Centre de formation des journalistes, 18 mai 2017.
  9. « Création d'un Observatoire de l'élection présidentielle », sur lemonde.fr, .
  10. « Législatives : NKM donnée largement battue à Paris », Le Journal du dimanche, 4 juin 2017.
  11. "La fiche de Gilles Le Gendre sur Projet Arcadie"
  12. « Nathalie Kosciusko-Morizet qualifiée mais en difficulté » sur europe1.fr, 12 juin 2017.
  13. « Résultats des législatives : Nathalie Kosciusko-Morizet (LR-UDI) battue par Gilles Le Gendre (LREM) à Paris » sur 20minutes.fr, 18 juin 2017.
  14. Alexandre Lemarié, « Assemblée nationale : le groupe LRM s’organise pour éviter les couacs », sur lemonde.fr, (consulté le 6 septembre 2017).
  15. Manuel Jardinaud et Ellen Salvi, « Richard Ferrand, l’homme qui ne voulait pas être là », sur Mediapart, (consulté le 20 juin 2018).
  16. Samuel Le Goff, « Le premier kilomètre des marcheurs à l’Assemblée nationale », sur contexte.com, (consulté le 30 juillet 2018).
  17. Décret du 11 juin 2018 chargeant un député d'une mission temporaire JORF n°0133 du 12 juin 2018 texte n° 33 NOR: PRMX1816194D