Margaret Keane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Margaret Keane
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nom de naissance
Peggy Doris HawkinsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Traphagen School of Fashion (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Site web

Margaret D. H. Keane, née Peggy Doris Hawkins le à Nashville (Tennessee), est une artiste peintre américaine.

Elle a produit un grand nombre de peintures caractérisées par des personnages aux yeux surdimensionnés. Son époux, Walter Keane, signera ses œuvres à sa place pendant des années.

Biographie[modifier | modifier le code]

Margaret Keane reçoit une formation artistique à la Traphagen School of Fashion (en) de New York. Son art lui est inspiré par sa grand-mère.

Durant les années 1960, les toiles de Margaret Keane sont vendues par son époux Walter Keane dans un club de San Francisco, le Hungry i (en). Celui-ci se dit l’artiste des « Big-eyes »[1]. Confronté à ses mensonges par Margaret, Walter déclare que les œuvres sont plus faciles à vendre lorsque celles-ci sont réalisées par un homme, de plus sa présence sur place favorise la vente puisque le public est heureux de rencontrer l’artiste[2]. Pour calmer les craintes de son épouse, Walter lui demande de lui apprendre à peindre dans le style des « Big-eyes ». Cependant celui-ci, dénué de talent, en est incapable et blâme sa professeure[3]. Walter abuse de l’alcool et séquestre Margaret dans son atelier afin de la forcer à produire davantage[4]. Les grands yeux qui ont fait son succès sont en réalité le reflet de sa propre souffrance[5]. Ne tolérant plus cette situation et vivant dans la peur, elle décide de divorcer en 1965 et déménage à Hawaii.

En 1970, elle se remarie avec l'écrivain Dan McGuire. Elle se convertit à la religion des Témoins de Jéhovah en 1972 et est baptisée le de la même année[6]. Elle est très attachée aux enseignements de la Bible.

Elle avoue publiquement que c'était elle, et non son mari, qui avait peint toutes les toiles au nom de ce dernier. Pendant un procès en cour fédérale en 1986, Margaret met son ex-époux au défi de prouver qu'il est bien l'auteur des tableaux et peint elle-même une toile devant le juge en 53 minutes — Walter refusant de relever le défi, prétextant une épaule endolorie —, ce qui lui permet de gagner le procès. Après jugement, elle reçoit 4 millions de dollars de dommages et intérêts[7]. Margaret Keane est alors de nouveau autorisée à signer ses œuvres de son nom.

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

En 2014, l'histoire des époux Keane est adaptée au cinéma dans le film Big Eyes de Tim Burton. Le rôle de Margaret est interprété par Amy Adams, aux côtés de Christoph Waltz dans le rôle de Walter Keane.

L'artiste en personne fait une apparition dans les premières minutes du film (12 min. 34 s.), assise sur un banc vert quand la caméra cadre Amy Adams peignant en plein air devant le Palace of Fine Arts de San Francisco.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jon Ronson, « The big-eyed children: the extraordinary story of an epic art fraud », sur the Guardian, (consulté le ).
  2. (en-US) ZAN DUBIN, « The Eyes of Margaret Keane », Los Angeles Times,‎ (ISSN 0458-3035, lire en ligne, consulté le ).
  3. Melen Ryzik, « Avenging the Big Lie Behind the Big Eyes », New York Times,‎ 12-21-2014 (lire en ligne, consulté le ).
  4. (en-US) « Margaret Keane », sur Biography (consulté le ).
  5. « Artist Margaret Keane hasn’t lost wide-eyed enthusiasm for work », SFGate,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. « Ma vie d'artiste célèbre », sur Réveillez-vous_!, (consulté le ), (en) « My Life as a Famous Artist », (consulté le ).
  7. (en) « Margaret Keane's Artful Case Proves That She—and Not Her Ex-Husband—made Waifs », sur People, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]