Sarah Michelle Gellar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sarah Michelle Prinze
Description de cette image, également commentée ci-après

Sarah Michelle Gellar au Comic-Con en .

Nom de naissance Sarah Michelle Gellar
Surnom Sassy
SMG
Naissance (38 ans)
New York, État de New York États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Productrice
Films notables Souviens-toi l'été dernier
Scream 2
Sexe intentions
Scooby-Doo
The Grudge
Scooby-Doo 2 : Les Monstres se déchaînent
Séries notables La Force du destin
Buffy contre les vampires
Ringer
The Crazy Ones

Sarah Michelle Prinze[1], est une actrice et productrice, également ancienne mannequin américaine, née le à New York.

Après avoir été découverte par son agent dans un restaurant de New York[2],[3], elle est apparue dans plusieurs téléfilms et séries télévisées en tant que guest-star (invitée) avant d'obtenir le rôle de Kendall Hart dans le soap-opéra La Force du destin. Grâce à son rôle, elle remporte un Emmy Award en 1995 et une notoriété naissante.

Mais c'est grâce au rôle de Buffy Summers dans la série Buffy contre les vampires en 1997 qu'elle explose. Grâce à son interprétation, elle remporte plusieurs récompenses et est même nominée aux Golden Globes, tandis qu'elle obtient le statut de star mondiale. Elle joue ce rôle jusqu'en 2003, soit un total de sept saisons et 144 épisodes. Grâce à ce rôle en particulier, elle aura su démontrer un immense talent d'actrice, dévoilant une palette d'émotions et de talents différents qu'elle arrive à parfaitement jouer tout au long des saisons[4].

Parallèlement à la série, elle fait ses débuts dans le cinéma et connaît la célébrité avec tout d'abord des films pour adolescents comme les célèbres films d'horreur Souviens-toi l'été dernier et Scream 2 et le film dramatique Sexe Intentions pour lequel elle obtient le MTV Movie Award de la meilleur actrice et la reconnaissance du milieu du cinéma. Les films qui suivent sont : Scooby-Doo, dans lequel elle interprète Daphne, puis The Grudge et Scooby-Doo 2 : Les monstres se déchaînent, qui auront un grand succès au box-office et plus ou moins de reconnaissance auprès de la critique. Ces différents rôles dans ces films aux genres très variés renforcent un peu plus son talent d'actrice[5].

C'est ensuite du côté des films indépendants que l'actrice se tourne, sans grand succès : The Return (2006), Southland Tales (2006), Une fille à la page (2007), États de choc (2007), Possession (2009) et Veronika décide de mourir (2009) passeront tous inaperçus.

Après une pause suite à la naissance de sa fille en 2009, elle fait son retour à la télévision en 2011 dans la série Ringer, annulée au bout d'une saison. En 2012, elle donne naissance à son deuxième enfant, un petit garçon prénommé Rocky James. En 2013, elle fait son retour avec la série télévisée The Crazy Ones dans laquelle elle partage l'affiche avec Robin Williams. Elle est sacrée meilleure actrice dans une nouvelle série aux People's Choice Awards le 8 janvier 2014 mais CBS annule The Crazy Ones après seulement une saison.

Sarah Michelle Gellar est aussi très impliquée dans diverses associations comme Habitat for Humanity, The Susan G. KomenBreast Cancer Foundation et CARE parmi tant d'autres.

Grâce à ses films à succès, sortis de 1997 à 1999, et surtout à Buffy contre les vampires, elle devient l'idole de milliers de téléspectateurs. Elle est aujourd'hui considérée comme une actrice phare de la fin des années 1990[3]'[6].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et adolescence[modifier | modifier le code]

Née à New York, Sarah Michelle Gellar est l'enfant unique de Rosellen (née Greenfield), institutrice en maternelle, et d'Arthur Gellar, travaillant dans une industrie de vêtements[7],[3]. Ses grands-parents maternels étaient tous deux des immigrants Hongrois et Juifs[3]. Ses parents, tous deux Juifs, décoraient un sapin chaque année à la Noël[8].

En 1984, alors qu'elle n'a que 7 ans, ses parents divorcent et elle est élevée uniquement par sa mère dans l'Upper East Side, un quartier de New York. Son père n'entretiendra plus aucune relation proche avec elle après les 13 ans de la jeune fille[9], jusqu'à ce qu'il meure le , d'un cancer du foie. Ayant beaucoup souffert de l'absence de son père, elle a déclaré :

« Il n'y a rien de plus terrible que de se sentir rejetée par un membre de sa famille, c'est un sentiment horrible qui vous empêche par la suite d'aimer quelqu'un. À cause de mon père, j'ai eu une très mauvaise image des hommes. Grâce au métier d'actrice, j'ai appris à m'aimer et à avoir enfin confiance en moi »

— Sarah Michelle Gellar[10].

Upper East Side, quartier où a grandi Sarah Michelle Gellar. Vue depuis la 96e rue.

Elle déclare à propos de l'absence d'une figure paternelle :

« Je suis peut-être une conception immaculée. Tu ne le sais jamais. On peut simplement dire que mon père n'est pas dans le tableau. Je ne suis pas délibérément évasive à son sujet, c'est juste qu'il n'y a pas grand-chose à dire. Ce n'est pas une personne qui existe dans ma vie. Simplement parce que tu fais un don de sperme ne fait pas de toi un père. Je n'ai pas de père. Jamais je ne le reconnaîtrai comme mon père »

— Sarah Michelle Gellar

[11],[12] Grâce aux cachets qu'elle gagne grâce à ses petits rôles, Sarah fait son entrée à la Columbia Grammar & Preparatory School, mais n'y reste pas très longtemps, sa mère n'arrivant plus à payer les frais de scolarité. École qu'elle dira avoir détesté, les autres enfants étant jaloux de sa carrière d'actrice[9]; elle déclare à ce sujet au quotidien britannique The Independent[13]:

« J'étais différente et c'est une chose que vous ne pouvez pas être à l'école. Je n'avais pas l'argent que ces enfants avaient. »

Sarah Michelle Gellar est très absente de l'école, en raison de ses nombreux projets d'actrice : « J'ai eu plus d’absences en cinq mois que l'on devrait en avoir en un an. » Sarah vit son adolescence seule, exclue des autres. Elle se réfugie alors dans le sport où elle excelle, notamment avec le patinage artistique, dont elle disputera des compétitions. Puis, pendant cinq ans, Sarah pratique le taekwondo, ce qui lui permet d'obtenir une ceinture noire. Elle finira d'ailleurs quatrième lors d'une compétition au Madison Square Garden[14]. Elle reconnaît qu'à cette époque, elle était un vrai garçon manqué.

Sarah entre ensuite au lycée, à la Fiorello H. LaGuardia High School of Music & Art and Performing Arts — établissement qui inspira le film Fame[15]. Sarah n'y reste malheureusement pas très longtemps, le lycée la renvoyant pour cause d’absentéisme dû à ses nombreux tournages[14]. Sarah entre en octobre 1992 à la Professional Children's High School, un lycée réservé aux élèves ayant des activités extrascolaires importantes[16]. C'est d'ailleurs dans cette école qu'elle rencontre Jerry O'Connell, Tara Reid et Donald Space (entre autres)[15]. Elle ressort diplômée de cet établissement en 1994[17] avec près de 97 % des points[9].

Sarah déménage à Los Angeles trois mois après avoir arrêté La Force du destin[15].

Si elle n'était pas devenue actrice, Sarah Michelle Gellar aurait voulu être journaliste[12] ou auteur de livres pour enfants[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

1981-1995 : Ses débuts[modifier | modifier le code]

Sarah Michelle Gellar en 2007.

En 1981, à seulement 4 ans, elle est remarquée par un directeur de casting alors qu'elle déjeune dans un restaurant à Manhattan avec sa mère. Deux semaines plus tard, elle auditionne pour un rôle dans le téléfilm An Invasion of Privacy, mettant en vedette Valerie Harper, Carol Kane et Jeff Daniels. Lors de son audition, elle dit ses répliques mais aussi celles de Valerie Harper, ce qui impressionne les réalisateurs qui lui donnent le rôle[14].

Elle devient alors l'ambassadrice de Burger King qui lui fait tourner pas moins de trente spots publicitaires qui connurent un grand succès populaire, notamment une critiquant McDonald's. Les dirigeants de McDonald's déposent une plainte en diffamation contre Burger King dans laquelle Sarah Michelle Gellar est nommée - ce qui l'empêche, à l'époque des faits, d'entrer dans McDonald's pour fêter les anniversaires de ses amis[15]. L'affaire se règle à l'amiable[18].

En 1982, Sarah aurait auditionné pour le rôle de Gertie dans E.T. l'extra-terrestre, rôle finalement remporté par Drew Barrymore[19].

En 1984, elle tourne Over the Brooklyn Bridge, avec Margaux Hemingway.

En 1986, après deux ans d'une scolarité normale (tout en continuant les apparitions dans des spots publicitaires), elle interprète Emily dans la série Spenser, et monte pour la première fois sur les planches dans The Widow Claire, une production de Broadway de Horton Foote[20] avec Matthew Broderick et Eric Stolz.

Au cours de l'année 1988, elle fait plusieurs apparitions dans des films et séries télévisées comme Funny Farm, avec Chevy Chase, mais sa scène est coupée au montage, Crossbow et High Stakes en 1989. En même temps, elle devient alors, à seulement 12 ans, présentatrice d'un talk-show pour ados, Girl Talk au côté de Soleil Moon Fry.

En 1991, elle apparaît dans le téléfilm A Woman Named Jackie dans lequel elle joue le personnage de Jacqueline Bouvier durant ses jeunes années.

L'année suivante, elle rejoue au théâtre dans Jake's Women de Neil Simon, avec Stockard Channing, Peter Coyote et Joyce Van Patten. Elle rejoint le casting quand ce dernier arrive à Broadway; Sarah n’a alors que 15 ans[15]. L’année suivante, Sarah est trop grande pour continuer à y participer au moment de la reprise des représentations[15]. Puis, elle connaît ses vrais débuts de vedette, dans le rôle principal de la série Swans Crossing dont l'unique saison ne dure que trois mois[15].

Par la suite, juste avant son 16e anniversaire, dans la série télévisée populaire La Force du destin (All My Children), jouant le rôle de Kendall Hart, une jeune adulte psychopathe et insupportable de 20 ans, fille du personnage ultra populaire de la série, Erica Kane (interprétée par Susan Lucci). Il s'agit, pour l'anecdote, d'une série que Sarah et sa mère avaient l'habitude de regarder[15]. Pour les besoins du tournage, Sarah n'a pas pu jouer le rôle de Mary Warren dans le film La Chasse aux sorcières en 1996, le tournage du film se déroulant en 1995 pendant celui de La Force du destin[19]. À noter qu'elle fut très déçue de ne pas pouvoir participer à ce film, Daniel Day-Lewis étant l'un de ses acteurs principaux[19]. Cette série fut véritablement un tournant dans sa carrière et pour le prouver, elle obtient en 1994 une proposition aux Daytime Emmy Awards dans la catégorie de « la meilleure jeune actrice de premier rôle dans une série dramatique ». Elle remporte cette même récompense en 1995, à 18 ans. C'est d'ailleurs sur le plateau de cette série qu'elle rencontre l'actrice Michelle Trachtenberg qui la rejoindra plus tard dans la série Buffy contre les vampires pour jouer le rôle de sa petite sœur Dawn[21],[4]. Elle quitte ensuite la série au bout de trois ans pour ce consacrer à autre chose mais aussi suite aux tensions entre elle et Susan Lucci[4]. Cette annonce survient quelque jours après qu'elle a obtenu son Daytime Emmy Award[15].

Elle devient par ailleurs mannequin pour l'agence Wilhelmina Models[20] durant son adolescence. Elle poursuit néanmoins ses études pendant ce temps et tourne pas moins de 100 spots publicitaires pour cette agence[14].

Statut de star mondiale grâce à Buffy contre les vampires[modifier | modifier le code]

En 1996, son agent la contacte pour qu'elle auditionne pour un rôle dans la série télévisée Buffy contre les vampires, adaptée du film Buffy, tueuse de vampires. Elle auditionne tout d'abord pour le rôle titre, celui de Buffy, mais les responsables du casting décident de lui faire passer plusieurs auditions pour le rôle de Cordelia Chase[3]. Réticente à l'idée d'interpréter à nouveau une garce après La Force du destin, ayant peur d'être cataloguée, elle refuse alors le rôle[15]. Elle décide de retenter sa chance pour le rôle de Buffy et finit enfin par être engagée pour jouer le personnage principal de la série[22]. Elle expose clairement les caractéristiques du personnage et mentionne qu'elle est ceinture noire de taekwondo, ce qui serait utile pour le personnage[18]. Pour ce rôle, elle se teint les cheveux en blond et prend des cours de boxe et de kick boxing. Son personnage, Buffy, est une jeune lycéenne désignée pour être une tueuse de vampires et combattre ces derniers, mais aussi toute sorte de démons, loup-garous, sorcières et autres monstres. Sarah fête son 19e anniversaire lors du tournage du tout premier épisode de la série[9].

Elle s'exprime sur ses débuts dans Buffy :

« Pour moi, le plus effrayant dans les films d’horreur sont les choses qui pourraient réellement arriver. Et quoi de plus effrayant que les années lycée ? … Ce que j’aime à propos de la série c’est que ça rappelle sans cesse que c’est OK d’être différent. Ce que les gens pensent n’est pas nécessairement vrai. Si la moitié des gens pensaient ça, notre travail serait fait. »

— Sarah Michelle Gellar

[12] Au départ prévue pour une seule saison de 12 épisodes, la série est très bien reçue, par le public comme par la critique; devant un succès mondial, elle est reconduite pour plusieurs saisons[4]. C'est en revenant à Los Angeles une fois le tournage de Souviens-toi... l'été dernier achevé, que Sarah comprend le succès qu'a eu Buffy. Bénéficiant de très bonnes audiences, la série permet à Sarah et Buffy de devenir des personnages cultes, notamment aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Australie et en France. Sarah Michelle Gellar devient alors une star mondiale, et l'actrice est un modèle pour des milliers d'adolescents[réf. nécessaire]. Cette série donne naissance à une autre, Angel, mettant en vedette son ami et partenaire dans Buffy, David Boreanaz. Elle tient le rôle de Buffy Summers de 1997 à 2003, pendant sept saisons (soit un total de 144 épisodes). Elle a renoncé au rôle de Juliette dans Roméo + Juliette de Baz Luhrmann en raison du tournage de Buffy[23] (c'est Claire Danes qui obtiendra ce rôle); de même pour le film d'horreur Urban Legend en 1998 dans lequel elle avait acceptée le rôle de Sasha, mais auquel elle a dû renoncer[19].

Logo de la série.

Elle s'exprime sur le succès inattendu de la série :

« Ce fut un électrochoc ! Originaire de New York, je venais de débarquer à Los Angeles. J’étais un peu naïve. J’ignorais tout d’Hollywood, de la manière dont cet univers fonctionnait. Je ne savais même pas ce qu’était la Warner Bros qui pourtant produisait le show. Bref j’étais loin de me douter que Buffy allait faire exploser l’audience à ce point. Si le public a tout de suite accroché au concept, on le doit, je crois, à l’originalité de l’intrigue, à la qualité des dialogues et à l’interaction entre les personnages. »

— Sarah Michelle Gellar[24]

Dans la sixième saison, elle chante dans l'épisode musical Que le spectacle commence (Once More, with Feeling), le projet débouchant sur un album musical qui regroupe Sarah et les autres vedettes de la série. En 2003, elle annonce qu'elle quitte la série à la fin de la saison 7, affirmant qu'elle souhaite passer à autre chose pendant que la série est encore au sommet et avançant aussi des raisons personnelles, comme le fait qu'elle ne voit pas assez son mari. Elle explique : « Ce n'est pas une question de partir pour une carrière au cinéma ou au théâtre, il s'agit surtout d'une décision personnelle. J'ai besoin d'une pause. » Elle mentionne également qu'elle s'est sentie mal à l'aise avec le côté plus sombre de son personnage mis en avant dans la sixième saison[25].

Peu après la fin de la série, elle affirme ne pas voir l'intérêt d'un film sur Buffy, même si elle est prête à considérer la possibilité d'y participer si le script est assez bon. Parallèlement, elle décide ne pas jouer dans la dernière saison d'Angel. C'est pourquoi l'épisode Le Retour de Cordelia est ré-écrit pour ce personnage. Elle avait alors déclarée qu'elle voulait participer à cet épisode, mais que des conflits et problèmes familiaux ne lui avaient pas permis de le faire[26].

Elle a aussi refusé de prêter sa voix dans les jeux vidéo de Buffy contre les vampires ainsi qu'une série d'animation basée sur le personnage, estimant qu'il était vraiment temps de tourner la page. Par ailleurs, ce projet ne fut jamais présenté à la télévision[23].

« Je crois que l'épisode Les Chiens de l'enfer de la saison 3 est l’un des préférés des gens et j’adore l’idée qu’ils aient donné à Buffy un award pour avoir été la protectrice de la ville. Ils savaient qu’elle était spéciale et c’était le cœur et l’âme de la série. Mais j’adore aussi l’épisode Orphelines. C’était un épisode très triste à faire cependant, car il m’a fait beaucoup réfléchir à la mortalité en général. »

Dans une interview pour Esquire, Sarah affirme sa fierté pour son travail dans Buffy[27] :

« Je pense sincèrement qu'il s'agit d'une des meilleures séries de tous les temps et elle est rentrée dans l'histoire avec ce statut. Et je n'estime pas que c'est une déclaration insolente. Nous avons changé la façon dont les gens regardaient la télévision. »

[réf. nécessaire] Grâce à son rôle de Buffy, Sarah Michelle Gellar aura su marquer la fin des années 1990 et le début des années 2000 à la télévision, notamment pour son jeu d'actrice à multiples talents comme ses aptitudes à pouvoir jouer la comédie, le drame, l'action, l'horreur et même la comédie musicale[4].

1997 - 2003 : Révélation au cinéma[modifier | modifier le code]

Sarah Michelle Gellar en .

Sarah est en 1997 à l'affiche du film d'horreur Souviens-toi... l'été dernier après le tournage de la première saison de Buffy. Le film, écrit par Kevin Williamson et réalisé par Jim Gillespie (qui fait ses débuts de réalisateur à l'époque), avec plus de 125 millions dollars de recettes à travers le monde, est un énorme succès mondial; il permet à Sarah Michelle Gellar de se faire remarquer dans le monde du cinéma puisque c'est son premier grand rôle. Souviens-toi... l'été dernier, malgré des critiques mitigées, est un succès surprise dès le week-end de sa sortie nationale. Il se classe aujourd'hui dans les meilleurs résultats du box-office du genre slasher de tous les temps aux États-Unis et est désigné comme étant un film culte à l'image de Scream. Sarah Michelle Gellar partage la vedette avec Jennifer Love Hewitt, Ryan Philippe et Freddie Prinze Jr., son futur mari. À noter qu'elle avait au départ auditionné pour le rôle de Julie James, interprétée par Jennifer Love Hewitt[19]. Pour le tournage, qui se déroule pendant le lancement de la première saison de Buffy contre les vampires, Sarah Michelle Gellar part en Caroline du Nord. Pour sa prestation dans le film, Sarah Michelle Gellar est félicitée, comme par le Washington Post qui écrit le mot "adorable" pour décrire Sarah et son jeu d'actrice dans le film[28] . The Guardian déclare même que « les personnages principaux sont brillamment et authentiquement interprétés par les 4 acteurs principaux qui sont les membres clé de la représentation d'une bande de jeunes de la fin des années 90. »[29] Sarah se verra récompensée du Blockbuster Entertainment Award de la meilleure actrice dans un second rôle dans un film d'horreur en 1998 et se verra nominée aux MTV Movie Awards dans la catégorie de la meilleure révélation de l'année. Le succès de ce dernier donne naissance à Souviens-toi... l'été dernier 2 sorti en 1998, moins apprécié par les critiques[30] et les spectateurs, puis au dernier volet Souviens-toi... l'été dernier 3, passé quasiment inaperçu, qui ne bénéficiera même pas de sortie au cinéma.

Pendant le tournage de Souviens-toi... l'été dernier, Kevin Williamson lui propose un rôle dans Scream 2. Elle fut très flattée par cette proposition car Williamson avait écrit ce rôle spécialement pour elle. C'est ainsi que Sarah interprète Cici Cooper, une des nouvelles victimes du nouveau Ghostface. Durant le tournage de Scream 2, elle a été pour le moins étonnée du casting puisque qu'elle a retrouvé Jerry O'Connell et Rebecca Gayheart, qui étaient dans le même lycée qu'elle. Pour l'anecdote, elle accepta le rôle sans même avoir lu le script mais en se basant sur le succès du premier film qu'elle était allée voir au cinéma avec Alyson Hannigan et Charisma Carpenter.

En 1998, elle est invitée dans l'émission Saturday Night Live. Elle revient deux fois de plus en 1999 et 2002.

Grâce au succès de Scream 2, mais surtout de Souviens-toi... l'été dernier et Buffy contre les vampires, elle tourne dans trois autres films : elle joue le rôle d'une jolie jeune fille dans Simplement irrésistible, qui fut éreinté par la critique, et d'une garce dans Sexe Intentions, adaptation moderne des Liaisons dangereuses, rôle grâce auquel elle fait sensation. À noter qu'elle retrouve son ancien partenaire dans Souviens-toi... l'été dernier, Ryan Phillippe, et que ce film devait être à la base un film indépendant[31]. Ces deux films sortent en 1999 et Sarah fut acclamée par la critique pour ses prestations, surtout pour Sexe Intentions; le critique Roger Ebert dira par exemple qu'elle et Ryan Phillippe « ont développé une charge émotionnelle convaincante » et qu'elle est « efficace dans le rôle d'une fille brillante qui sait exactement comment se servir de son talent en tant que garce ». Rob Blackwelder, du SPLICEDWIRE, décrit sa performance comme "éblouissante" et déclare que l'actrice « plonge la tête la première dans la malveillance lascive qui rend Kathryn si délicieusement mauvaise. »[32] Le baiser qu'elle et Selma Blair s'échangent dans ce film est aujourd'hui culte et sera récompensé par le Best Kiss Award aux MTV Movie Awards[33]. Elle obtient la récompense de la meilleure actrice lors de cette même soirée. Elle parle en 2013 de la scène du fameux baiser avec Selma Blair :

« Embrasser quelqu'un devant une caméra, même un homme, c’est toujours très difficile. Le jour où j’ai tourné cette scène devenue culte, je n’arrêtais pas de me répéter que j’avais été obligée d’embrasser des types que je n’avais nulle envie d’embrasser. Selma Blair, au moins, c’était une amie. Toute la nuit précédente, je n’avais pensé qu’à ça, et je croyais que je n’arriverais jamais à le faire. Et, lorsque le moment fut venu, j’ai bien cru que j’allais vomir. Pour relever le défi, j’avais constamment à l’esprit les raisons de ce baiser. Par rapport à l’histoire. Au contexte. Cela n’avait rien de gratuit vous savez. Mais bon, je n’étais pas nue, c’est ça le plus important. La nudité me rend nerveuse... »

— Sarah Michelle Gellar[24]

Sarah Michelle Gellar au Comic-Con de San Diego en 2011 pour la promotion de la série télévisée Ringer.

Son troisième film est Elle est trop bien, sorti la même année, dans lequel elle ne fait qu'une petite apparition le temps de quelques secondes. La star du film n'est autre que Freddie Prinze Jr., son futur mari à l'époque. En 1998, elle a refusé un rôle dans The Faculty de Robert Rodriguez[23] .

Entre 1999 et 2000, elle joue dans 3 épisodes de la série Angel, le spin-off de Buffy contre les vampires. Le 12 août 1999, Sarah Michelle Gellar signe un contrat avec la marque de cosmétique Maybelline et en devient la première ambassadrice depuis Linda Carter dans la fin des années 70[34]. La même année, elle aurait dû jouer le rôle principal féminin du film culte Fight Club mais, en raison de conflits d'horaires avec la série Buffy, Sarah a dû renoncer au rôle[19]. En 2000, elle apparaît dans la série Sex and the City puis fut plus tard pressentie pour le rôle de Malicia dans les films X-Men mais c'est Anna Paquin qui a été choisie[23].

En 2001, elle prête sa voix dans la série Grosse Pointe. La même année, Sarah fait partie des nombreuses actrices à avoir auditionné pour le rôle de Mia Toretto dans Fast and Furious[35]. Jordana Brewster fut finalement choisie. En 2001, on la retrouve dans le film dramatique indépendant Harvard Story de James Toback au côté d'Adrian Grenier dans lequel elle interprète le rôle principal. Ce film sort dans un nombre limité de salles et reçoit des critiques mitigées. Plusieurs critiques de professionnels admettent que son rôle de Cindy Bandolini dans le film ressemble beaucoup à celui de Kathryn Merteuil dans Sexe Intentions[réf. nécessaire]. Le 20 août 2001, elle est récompensée du Extraordinary Achievement Award, des mains de Michelle Trachtenberg, pour être devenue un bon modèle et pour son engagement dans des œuvres humanitaires et en particulier pour Habitat for Humanity[3].

En 2002, elle joue le rôle de Daphne Blake dans l'adaptation du dessin animé Scooby-Doo, au côté de son fiancé, Freddie Prinze Jr.. Cette comédie familiale réalise de bons résultats au box-office mais ne séduit pas la critique. Il devient par ses résultats au box-office le 15e plus gros succès de l'année 2002 et le plus gros succès de la carrière de Sarah Michelle Gellar. La même année, elle n'assiste pas à la soirée de clôture de Buffy contre les vampires, étant prise sur le tournage de Scooby-Doo et présentant cette même année la cérémonie des MTV Movie Awards au côté de Jack Black[36]. Cette cérémonie détiendra d'ailleurs à l'époque le record de 7,1 millions de téléspectateurs[37],[38]. Par ailleurs, pour interpréter Fred et Daphne, le réalisateur voulait un vrai couple de stars et a donc opté pour Freddie et Sarah. Il est aussi dit que Sarah Michelle Gellar a dû refuser le rôle de Jenny Everdeane dans Gangs of New York en 2002 à cause de contrats que l'actrice honorait déjà[19].

2004 - 2010 : L'après Buffy, succès au cinéma puis concentration sur les film indépendants et pause[modifier | modifier le code]

En 2004, elle donne sa voix au personnage de Gina Vendetti dans le 16e épisode de la saison 15 des Simpson, diffusé le 28 mars 2004[39]. Il s'agit de sa première "apparition" à la télévision depuis la fin de Buffy contre les vampires[réf. souhaitée]. Son film suivant est la suite Scooby-Doo 2 : Les monstres se déchaînent dans lequel elle reprend le rôle de Daphne, aux côtés de son mari et de ses anciens collègues du premier film. Ce second volet est encore plus mal reçu que le premier, tant au niveau critique que commercial[40]. Scott Brown d'Entertainment Weekly avoue qu'il rejette complètement le "Buffyfield Daphne" de Sarah[41] puis la critique du Slant remarque que « Sarah et son partenaire Freddie Prinze Jr. s'engagent beaucoup trop dans leur empressement de faire monter leur propre statut d'idole des jeunes. »[42]. Dans un thème similaire, la critique d'IGN déclare que : « Sarah Michelle Gellar et Freddie Prinze Jr. exposent clairement un meilleur travail d'acteurs dans le film original. »[43].

En octobre 2004, elle obtient le rôle principal du film d'épouvante The Grudge de Takashi Shimizu, qui réalise ainsi son propre remake du film japonais Ju-on. Pour le tournage, elle s'envole pour le Japon. Le film remporte un grand succès, notamment lors de son week-end d'ouverture, puisqu'il est resté numéro 1 de 2004 à 2009, avec ses 39 millions de dollars[44]. Elle y joue aux côtés de Jason Behr, avec qui elle avait déjà joué dans Buffy contre les vampires, de Clea DuVall, avec qui elle avait joué dans un épisode de cette même série, de KaDee Strickland et de William Mapother. Avec environ 180 millions de dollars de recettes mondiales, The Grudge est un immense succès surprise mais reçoit des critiques mitigées. La prestation de Sarah est jugée de très bonne à assez mitigée par la critique : View London écrit simplement qu'elle est « bien dans le rôle principal », Hollywood.com déclare que Sarah « démontre qu'elle a la force de pouvoir porter elle-même un rôle de cet ampleur. » tandis que James Berardinelli trouve que Sarah donne « malheureusement une pauvre prestation » et ajoute que « l'actrice a déjà montré beaucoup plus d'énergie dans d'autres films et elle expose ici seulement deux expressions tout au long du film : l'irritabilité et la confusion. »[réf. souhaitée]. Elle reçoit tout de même une nomination pour le MTV Movie Award de la meilleure prestation la plus effrayante et est également nominée aux Teen Choice Awards en tant que meilleure actrice dans un film d'horreur / thriller.

Sarah Michelle Gellar à Dubaï en .

En 2005, elle s'illustre encore une fois dans le doublage en prêtant sa voix dans Robot Chicken. Toujours en 2005, elle a été considérée pendant un moment pour jouer le rôle de Rachel dans Batman Begins, remporté finalement par Katie Holmes. Puis, Sarah était avec Jennifer Love Hewitt en négociation pour le rôle principal de Street Light mais finalement aucune des deux actrices n’obtient le rôle[23].

Sarah Michelle Gellar se rend pour la première fois au Festival de Cannes en pour la présentation du film de science-fiction de Richard Kelly : Southland Tales. Sur un canevas apocalyptique (les trois derniers jours avant la fin du monde), le film fait office de témoignage d'une génération pop rongée par la superficialité où des américains de tout milieu désabusés n'ont plus goût à rien et ne croient plus aux promesses des politiciens[45]. Le film est extrêmement mal reçu par la critique et repasse plusieurs fois en montage, pour ne sortir finalement qu'en DVD en 2007. Avec un budget limité, le film sort dans seulement 63 salles de cinémas aux États-Unis. De plus, la grève américaine des scénaristes bat son plein et les talk shows sont donc suspendus. Aucune promotion pour le film n'est réalisée et il fait donc un flop au box office et passe quasi-inaperçu. Sarah y joue aux côtés de The Rock, Seann William Scott, Justin Timberlake et Mandy Moore. À savoir qu'elle avait rencontré Richard Kelly avant le tournage et tira avec lui des idées originales pour le film, acceptant son rôle avant même d'avoir lu le script[46]. Malgré les critiques négatives du film, ces dernières acclament la prestation de Sarah Michelle Gellar : J. Hoberman écrit pour Village Voice que les performances comiques de Sarah et Dwayne Johnson sont mémorables, Elizabeth Weitzman du New York Daily News admire elle aussi le travail des deux acteurs à l'écran, affirmant qu'« ils ont du charisme à revendre ». eFilmcritic.com distingue Sarah pour son interprétation affirmant qu'« elle cloue le style New Age du personnage, inspiré d'une touche d'auto-absorption, avec tant de succès que j'aimerais que Richard Kelly fasse un spin-off concentré entièrement sur le personnage de Sarah Michelle Gellar. »[47]

En , elle fait une petite apparition dans la suite The Grudge 2 pour transmettre la malédiction et permettre à l'histoire d'avancer. Là encore, The Grudge 2 est un échec aussi bien côté box-office que côté presse. Malgré tout, le film devient numéro un lors de son week-end de sortie avec ses 20,8 millions de dollars[48]. Elle tourne ensuite dans le thriller dramatique The Return qui sort un mois après et dans lequel elle joue Joanna Mills en proie à des visions effrayantes où elle revit la mort d'une jeune femme. Là aussi, ce film est un échec sur tous les fronts. Jeannette Catsoulis du New York Times décrit la participation de Sarah à ce film comme une sorte de stagnation de sa carrière[49]. Keith Phipps du The A.V. Club maintient que la performance de Sarah « ne diminue ni n'ajoute de la qualité au projet »[50].

En 2007, elle prête une nouvelle fois sa voix pour le film d'animation Happily N'Ever After, dans lequel elle interprète Ella. Le film d'animation fut unanimement éreinté par la critique[51] et fut un échec cuisant au box-office[52]. Son second film d'animation dans lequel elle prête sa voir à April O'Neil est TMNT : Les Tortues Ninja. Ce film sera un bon succès au box-office mondial[53] sans toute fois convaincre unanimement les critiques[54]. Elle tourne ensuite la comédie romantique Une fille à la page au côté d'Alec Baldwin puis États de choc (The Air I Breathe) qui sont tous deux présentés au Tribeca Film Festival de 2007. Ensuite, Une fille à la page sort directement en DVD en janvier 2008 et fut décrit comme un mélange entre Sex and the City et Le Diable s'habille en Prada et comme une « pseudo comédie-romantique sophistiquée » par Variety[55]. Ce film reçoit des critiques mitigées[56] mais l'alchimie entre elle et Alec Baldwin est très appréciée, comme pour Eye For Film qui déclare que « le film fonctionne mieux quand Baldwin et Gellar sont ensemble. »[57]. DVD Verdict trouve que l'alchimie entre les deux acteurs dans le film est « rafraîchissante » et trouve que Sarah Michelle Gellar « réussit à délivrer une performance assez naturelle »[58] . Le site de films Moviepicturefilm.com donne une critique assez similaire en déclarant que « Gellar et Baldwin donnent tous deux une magnifique performance et arrivent à rendre leur alchimie incroyablement réelle et, finalement, assez déchirante »[59]. États de choc, quant à lui, sort au cinéma le même mois, dans un nombre de salles limitées (seulement 7, à Los Angeles et New York) et obtient des critiques négatives[60]. Le film était censé connaître une sortie complète sur le continent américain quelques jours plus tard, mais les distributeurs ont décidé de retirer le film des cinémas. Il ne sera donc resté qu'à peine 7 jours dans les salles, ce qui peut expliquer en partie l'échec du film. Le New York Times l'appelle alors le « film de gangsters aux illusions de grandeur »[61]. Parallèlement, Sarah est acclamée par les critiques, autant par les professionnels que par les spectateurs[réf. souhaitée]. Le DVD Talk note que « son personnage a ici l'arc émotionnel le plus profond et elle frappe toutes les bonnes notes. »[62].

Sarah Michelle Gellar joue ensuite le rôle principal dans le thriller psychologique Possession, basé sur le thriller surnaturel sud-coréen Jungdok. En raison de problèmes financiers à YARI Film Group, le film tarde à sortir, puisqu'il est alors attendu entre l'année 2008 et l'année 2009. Il ne sortira finalement en vidéo qu'en mars 2010[63]. Le film sort parallèlement au cinéma dans différents pays comme l'Argentine, l'Équateur et le Mexique[64]. En 2008, elle dirige une visite à Los Angeles pour le documentaire A Powerful Noise qui traite de la lutte des femmes contre l'adversité[3]. En 2009, Sarah interprète le rôle principal du film Veronika décide de mourir d'Emily Young, adapté du roman de Paulo Coelho. Le film reçoit en majorité des critiques négatives, tandis que la performance de Sarah est appréciée[65],[66],[67]. Pour Frank Scheck du Hollywood Reporter, « l'actrice est raisonnablement convaincante »[68]. Le film sort en salles dans différents pays entre 2009 et 2010, réunissant à peine plus d'1,3 millions de dollars pour un budget de 9 millions, ce qui représente un échec commercial[69]. Il sortira dans un nombre limité de salles aux États-Unis et est disponible depuis le 20 janvier 2015 en vidéo à la demande[70].

Elle doit aussi décliner à regret le principal rôle féminin dans le film Stardust[71], pour se consacrer un peu plus à son mari[19].

Après la naissance de son premier enfant, l'actrice se fait de plus en plus rare, ce qui ne l’empêche pas de faire quelques apparitions publiques avec son mari. Elle fait ensuite une pause dans sa carrière afin de s'occuper de sa fille.

En 2013, elle s'explique sur son choix d'être moins présente au cinéma comme à la télévision :

« Je suis devenue plus sélective dans mes choix professionnels. Après Buffy, j’ai voulu lever le pied. J’avais besoin de prendre du recul. J’ai toujours eu une existence speedée. À onze ans, quand ma mère voulait me joindre, elle me bipait ! J’étais entrée dans une espèce de spirale infernale. Je n’en pouvais plus. Physiquement, moralement, j’étais à bout de nerf. Je voulais souffler. Me reconstruire. En un mot, vivre sans caméra autour de moi ! Buffy commençait, en effet, à me tuer à petit feu ! »

— Sarah Michelle Gellar[24].

2011 - à nos jours[modifier | modifier le code]

Après l'échec de la série The Wonderful Maladys en 2009, dont le pilote n'a pas été retenu par la chaine HBO[réf. souhaitée], Sarah Michelle Gellar s'engage, début 2011, dans un nouveau projet de série télévisée intitulée Ringer[72]. Le pilote a été acheté par la chaine CBS. L'actrice y joue un double rôle, puisqu'elle interprète des sœurs jumelles poursuivies par la mafia. Après avoir visionné le pilote, CBS est convaincu de la qualité du show, mais sa grille des programmes pour la saison 2011-2012 ne lui permet pas de diffuser la série[73]. La chaîne décide alors de vendre Ringer à la CW mais, suite à des audiences décevantes, la chaîne annonce son annulation au bout de seulement une saison en mai 2012[74].

Le 4 août 2011, elle annonce son retour dans la série La Force du destin, mais pas dans la peau du personnage de Kendall Hart. Puis, à l'annonce de la diffusion de Ringer sur The CW Television Network, Kevin Williamson et Julie Plec annoncent qu'ils voulaient l'actrice pour jouer le rôle de Rose dans la série Vampire Diaries mais celle-ci a décliné l'offre[75]. Sarah Michelle Gellar prête ensuite sa voix pour le personnage de Phyllis dans un épisode d'American Dad diffusé le 20 novembre 2011 et qui attire plus de 4,8 millions de téléspectateurs(en) The Cancel Bear, « Sunday Final Ratings: 'CSI:Miami,' 'Amazing Race,' 'Family Guy' Adjusted Up; '60 Minutes' adjusted Down », sur TV by the numbers,‎ (consulté le 18 juin 2015). L'épisode, qui reçoit de très bonne critiques, accueille aussi la voix de l'ancienne partenaire de Sarah dans Buffy, Alyson Hannigan[76].

De gauche à droite : Amanda Setton, James Wolk, Sarah Michelle Gellar et Robin Williams, les acteurs principaux de The Crazy Ones.

En 2012, elle est l'invitée du premier épisode de la vingt-quatrième saison des Simpson aux côtés de Anne Hathaway, Natalie Portman et Zooey Deschanel. Elle a aussi joué dans un épisode de la série pour enfant Sesame Street en guest-star.


Fin 2013, elle obtient le rôle principal dans la série télévisée The Crazy Ones, une sitcom diffusée sur CBS et développé par la 20th Century Fox, le même studio qui produisait Buffy contre les vampires. Le vendredi 15 février 2013, CBS annonce la commande du pilote de The Crazy Ones avec l'actrice au côté de Robin Williams. Le lancement de la série est un franc succès : le premier épisode attire plus de 16 millions de téléspectateurs. Mais peu à peu, les audiences dégringolent et The Crazy Ones est officiellement annulée le 10 mai 2014 après seulement une saison de 22 épisodes, CBS jugeant les audiences de la série, en nette chute depuis le début de la série, trop faibles[77].

En , le site IMDB crédite l'actrice au casting de la prochaine série de Ryan Murphy : Scream Queens. Mais très vite, ces rumeurs se révèlent fausses, et le site retire le nom de l'actrice du casting de la série[réf. nécessaire]. Toutefois, dans le même mois, Sarah a confié être sur un projet à venir. Le 3 mars 2015, il est annoncé que Sarah prêtera sa voix à l'un des personnages de la série animée Star Wars Rebels lors de la saison 2[78]. Toujours en 2015, elle apparaît dans la peau de la princesse Disney Cendrillon, dans l'une des courtes vidéos Princess Rap Battle de Whitney Avalon sur sa chaîne YouTube[79].

Passion du métier[modifier | modifier le code]

Sarah Michelle Gellar explique avec ses mots ce qu'est pour elle le métier d'acteur[3] :

« En tant qu'acteur, vous jouez en permanence ces autres personnages. Vous faites toujours semblant d'être quelqu'un d'autre, mais dans le même temps vous devez garder un œil sur qui vous êtes. Je pense que beaucoup d'actrices se perdent là-dessus parfois, parce que c'est difficile d'y arriver. Je peux à peine imaginer ce que ça doit être d'être une pop star, parce que vous ne jouez même pas un personnage, vous êtes un personnage. »

Très contente de son métier d'actrice, Sarah Michelle Gellar déclare :

« Il y a tellement de pression sur chacun d’entre nous aujourd’hui. Katie Holmes, James Van Der Beek ou moi même, pour faire ces films et en faire autant que possible parce qu’il y a ce sentiment qui fait qu’un jour le téléphone s’arrêtera de sonner. Les gens nous rappellent constamment que les propositions arrivent aussi vite qu’elles peuvent partir. Et je pense qu’il y a une sorte de paranoïa, ce besoin de travail constant. Je sais que je ressens ce besoin, et pour les trois premières années de la série Buffy, je n’ai jamais eu plus d’une semaine de repos, sauf pour Noël, et c’est tout. »

— Sarah Michelle Gellar

Adepte des films d'horreur, l'actrice révèle qu'elle pense toujours être celle qui se fait tuer et qu'elle tient absolument à ce que la scène soit gore[12].

Par ailleurs, elle avoua pendant le tournage de Scream 2 à Wes Craven que, bien qu'elle réalise elle-même la plupart de ses propres cascades dans Buffy, elle était bien trop effrayée pour jouer la scène où son personnage est basculé du haut d'un balcon[3].

Depuis la série Buffy contre les vampires, Sarah aurait la réputation d'être une maniaque de la sécurité. D'ailleurs lorsque l'acteur Charles Cyphers, invité dans la série, aurait reçu un morceau de tuyau sur la tête, Sarah Michelle Gellar aurait tout simplement engueulé toute l'équipe technique du show au sujet de l'incident, bien que l'acteur en question n'ait pas été gravement blessé[3].

Quant à son expérience dans le film Simplement Irrésistible, elle déclare :

« Simplement Irrésistible était simplement un mauvais choix, et c’est pour ça que c’est une bonne expérience. Je n’étais pas prête à faire ce genre de films. J’étais trop jeune. Le script n’était pas prêt. Je savais dans mon cœur avant de partir pour le tournage que je devais renoncer. »

— Sarah Michelle Gellar

Image publique[modifier | modifier le code]

Sex-symbol[modifier | modifier le code]

Sarah Michelle Gellar aux Golden Globes en .

« Ce statut de sex-symbol m’a toujours bien fait bien rigoler ! Surtout quand je vois ma tête dans le miroir le matin au réveil ! Vous savez, la notion de beauté est très subjective. Personnellement, je ne me suis jamais considérée comme étant un canon de beauté. Je ne fais pas partie de ces femmes qui font sensation lorsqu’elles entrent dans une pièce. Je pense être mignonne tout au plus. Et j’ajoute que l’idée même qu’on attache de l’importance au physique me crispe au plus haut point. Quand je lis dans la presse que je suis une de ces jolies petites actrices blondes, ça me fiche hors de moi car je ne me reconnais pas dans ces remarques. Ce n’est pas moi. La preuve  : je préfère lire des tragédies grecques pendant mon temps libre. Je me considère d’abord, et quoi qu’il arrive, intelligente avant de me trouver jolie. »

— Sarah Michelle Gellar[24]

Depuis le début de sa carrière, Sarah Michelle Gellar a fait la une de magazines célèbres comme Cosmopolitan, Glamour, FHM et Rolling Stone... Elle est aussi devenue l'égérie de célèbres marques de cosmétiques et a participé à des campagnes publicitaires. Ses rôles comme celui de Buffy dans Buffy contre les vampires et Kathryn Merteuil dans Sexe Intentions ont fait d'elle un sex-symbol[24],[80]. Elle présente aussi des cérémonies de récompenses de cinéma à quelques occasions.

  • En 1998, Entertainment Weekly la classe troisième des artistes de l'année (Entertainers of the Year).
  • En 1998, elle est dans la liste des 50 plus belles célébrités au monde dans le magazine People.
  • Elle figure aussi régulièrement depuis cette année-là dans les classements "100 Sexiest Women" des FHM Allemand, Néerlandais, Sud-Africain, Roumain, et Danois[80].
  • Elle est recensée comme étant l'une des 100 femmes les plus sexy dans la liste Hot 100 de 2002[81], 2003[82], 2005[83] et 2008[84] du magazine Maxim.
  • Elle est numéro 1 dans la liste des 100 femmes les plus sexy au monde dans l'édition de 1999 du magazine FHM et est troisième en 2000[85].
  • Topsocialite.com classe l'actrice comme la huitième femme la plus sexy des années 90 aux côtés de Shannen Doherty, Gillian Anderson et Alicia Silverstone entre autres dans le classement.
  • Elle est la 8e femme la plus recherchée sur Google en 2002[86].
  • Toujours en 2002, Sarah est élue femme de l'année par le magazine Glamour pendant leur Annual Women of the Year Awards et 9e plus belle personne au monde par le magazine People Sud-Africain[3]. Elle est aussi placée à la 45e position des 102 femmes les plus sexy du monde par le magazine Stuff[réf. souhaitée]. Puis, le magazine Maxim la classe 16e dans sa liste "Hot 100"[81].
  • En 2003, c'est par le magazine Maxim qu'elle est placée à la 45e position dans la liste "Hot 100"[3],[82].
  • En 2004 et 2005 elle apparaît comme étant la 17e puis la 24e femme la mieux habillée au monde par le magazine Glamour[réf. souhaitée].
  • En 2005, elle apparaît comme étant la 64e femme la plus sexy du monde dans la liste "100 Sexiest Women" d'FHM. Puis, Maxim la place à la 26e place dans sa liste "Hot 100"[83].
  • En 2006, elle figure à nouveau dans un classement d'FHM. Elle est élue 94e femme la plus sexy au monde dans sa liste "100 Sexiest Women in the World"[3]
  • En 2007, elle est classée 54e dans FHM Hot list et devient mannequin vedette pour Maybelline[87]. Elle fait la couverture du magazine Maxim en décembre 2007 qui la nomme Femme de l'année 2008[88].
  • La même année, elle est classée 16e dans la liste des 100 plus grands sex-symbols (100 Greatest Sex Symbols) de Channel 4[89] et apparaît dans la liste "Top 100 Tv Icons" par Entertainment Weekly[90].
  • En 2008, FHM la classe 32e femme la plus sexy de l'année 2008 et lui donne le nom de "Comeback Queen" (le retour d'une reine) car l'actrice avait été présente dans 4 films en 2007 et n'avait même pas figuré au classement de cette année-là.
  • En 2009, FHM la fait figurer à la 39e place des femmes les plus sexy de l'année 2009 et lui accorde le titre d'Eternal Flame (flamme éternelle) car cette dernière fait partie d'énormément de classements de ce genre depuis qu'elle fut classée première en 1999[3]. La même année, c'est dans la liste "TV Guide's Sexiest Sci-Fi Women of all Time" qu'elle apparaît, à la 9e position[réf. souhaitée].
  • BuddyTV (en) la place comme étant la 27e femme de la télévision la plus sexy dans sa liste "TV's 100 Sexiest Women" de 2011[réf. souhaitée].

Autres apparitions[modifier | modifier le code]

Le 17 octobre 2002, sa statue de cire est inaugurée au musée de Mme Thussaud à Londres[3].

Elle a également participé à des parodies de films connus (Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l'anneau, Spiderman) en compagnie de Jack Black à plusieurs reprises lors de différentes cérémonies des MTV Movie Awards.

Elle présente une catégorie de récompenses aux Glamour Awards en 2003[3].

Elle participe à la campagne publicitaire Got Milk?[91] et apparaît dans le clip vidéo Sour Girl du groupe Stone Temple Pilots[92] mais aussi dans le clip Comin' Up From Behind de Marcy Playground[93].

Sarah Michelle Gellar est aussi placée à la 18e place dans le classement des 100 stars pour adolescents de la télévision (Top 100 TV Teen Stars)[3].

Le , elle assiste à la 69e cérémonie des Golden Globes et présente avec son amie Piper Perabo la catégorie du Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle dans une série, une mini-série ou un téléfilm.

Elle est considérée comme une Scream Queen grâce à ses rôles dans les films d'épouvante Souviens-toi... l'été dernier, Scream 2, The Grudge, The Grudge 2 et The Return.

« Les films d’horreur sont les films où les femmes peuvent briller et ont une chance de mener l’histoire. Elles sauvent toujours le monde dans ces films. »

— Sarah Michelle Gellar

[12] Elle devient le visage de la marque Proactiv du mois de mars 2015.

Philanthropie[modifier | modifier le code]

Sarah Michelle Gellar s'investit aussi énormément dans diverses associations comme le où elle part pour la République dominicaine pour aider l'association Habitat for Humanity (que l'on peut traduire par Un toit pour l'humanité). Elle était un porte-parole actif de l'association, dans le but de construire de simples et décentes maisons pour les gens en détresse[94].

« J'ai toujours voulu travailler sur un projet de Habitat for Humanity, j'ai profité des vacances d'été pour m'éloigner du devant de la caméra, et j'ai voulu faire quelque chose de positif avec tout ce temps libre. Travailler avec Habitat est doublement positif, parce que c'est quelque chose que mes fans peuvent aussi faire. »

— Sarah Michelle Gellar[95]

En 2001, elle a fait des nombreux dons et a aidé à récolter des fonds pour les victimes des attentats du 11 septembre 2001. Le lendemain de la tragédie, sur le tournage d'un nouvel épisode de Buffy, elle demanda à chacun des acteurs et membres de l'équipe de la série de faire des dons. Elle a notamment collecté 60 000 dollars de la part de l'équipe de Buffy contre les vampires et a envoyé des vêtements à l'association Uniformed Firefighter’s Association pour les veuves et les enfants de pompiers disparus.

L'incendie de forêt ayant touché le sud de la Californie à la fin de l'année 2003 a particulièrement touché l'actrice qui a visité le comté de San Bernardino pour voir d'elle-même les dégâts causés par le feu sur cette zone ainsi que les pertes tragiques qu'ont enduré les habitants. Elle a aidé à replanter les zones touchées et à éviter que cela ne se propage sur les terres voisines.

Elle a participé en 2003 à la campagne publicitaire pour l'association The Susan G. Komen Breast Cancer Foundation afin de sensibiliser les gens sur le sujet du cancer du sein. Elle participe à une publicité pour présenter une édition limitée de vente d'écharpes pour aider les femmes atteintes du cancer du sein (Ford’s 2003 Tied to the cause Campaign)[96]. En , elle fit l'ouverture en co-présentatrice d'un événement organisé par la fondation The Young Survival Coalition pour récolter des fonds afin de lutter contre le cancer du sein[97]. En novembre, Sarah visite les personnes sinistrées du feu de San Bernardino pour leur présenter tout son soutien. Le magazine américain Marie Claire de 2004 (avec elle en couverture) fit un article sur le déplacement de la star. On peut y voir un article parlant de la jeune femme sur place ainsi que des photos prises sur les lieux montrant son action et les échanges qu'elle a pu y faire avec les habitants. Elle fait des dons de vêtements et de jeux et rencontre les résidents avec la Croix-Rouge[98]. Elle participe également au Jeans for Genes, vente aux enchères au profit de la fondation national des hémophiles, en faisant don de deux paires de jeans au bénéfice de l'association The National Hemophilia Foundation[99]. Plusieurs célébrités ont ainsi signé des jeans qui étaient ensuite vendus pour la cause. Elle a contribué à rassembler 7 000 dollars pour cette association[98]. Le 4 décembre elle est récompensée par le The 2003 Divine Designs Women of Style Award pour toutes ses contributions dans l'aide humanitaire[98].

En 2004, Sarah Michelle Gellar prit part à l'association Clothes Off Our Back en décorant un jeans de marque Paris Blues pour ensuite le donner aux enchères au profit de l'association qui a pour but d'aider les enfants dans le besoin.

Le , Sarah Michelle Gellar organise et anime aux côtés de Freddie Prinze Jr. et bon nombre de célébrités, une récolte de fonds appelée The $150 a person (que l'on peut traduire par 150 $ par personne) pour l'association Caring for Children and Families with AIDS (Aide pour les enfants et familles atteintes du SIDA).

Elle a aussi plusieurs fois contribué au bonheur d'enfants malades pour l'association Make a Wish. Elle a aussi donné de nombreux autographes au bureau de Los Angeles de cette association, qui était l'association fétiche de Buffy contre les vampires[100].

En 2007, Sarah Michelle Gellar a créé un corset pour supporter l'association Clothes Off Our Back. Pour ce corset, elle s'est inspirée des taxis classiques de New York. Le damier noir et jaune en satin est accentué avec des couches claires de carrés et de grilles. Le haut jaune du corset est lui mis en valeur avec la dentelle noire. Enfin, pour rappeler encore les taxis new-yorkais, les bretelles sont elles aussi en damier noir et jaune. Les bénéfices de l'enchère sont allés à America's Second Harvest, The Art of Elysium et World Education et la recherche contre l'autisme. L'enchère de ce corset a été organisée sur le site de Clothes Off Our Back, mise à prix de l'objet : 300 $, du 26 octobre au .

Le 13 juin de cette année-là, elle est devenue l'ambassadrice de CARE et remit un prix lors d'une manifestation organisée par la fondation à Washington. Après un séjour au Guatemala pour une mission pour l'association, elle était à Washington pour présenter et décerner le prix I Am Powerful à Stanojka Tesic, une participante au projet concernant la Bosnie-Herzégovine pour aider à unifier les femmes de différentes ethnies au travail pour faire prospérer les communautés à la suite des conflits que leur nation a subis.

« Je suis honorée de présenter le prix I Am Powerful. Je viens tout juste de rentrer du Guatemala où j'étais en visite pour les programmes de CARE, où j'ai vu de moi-même comment des femmes qui prennent de l'assurance et du pouvoir peuvent mener à une vie meilleure pour chacun. Je me sens plus forte en reconnaissant ces femmes qui prennent les devants pour changer leurs vies et ainsi améliorer la vie de leur communauté. »

CARE diminue la propagation du VIH, augmente l’accès à l'eau propre et à l'hygiène et protège les ressources naturelles. CARE apporte aussi des soins médicaux aux survivants de guerres et aux malades, et aide les personnes à reconstruire leurs vies[101]. D'ailleurs, Barack et Michelle Obama ont donné 25 000 dollars à l'association[3].

Toujours en 2007, Sarah continue de s’impliquer dans les associations qu’elle soutient, elle a dernièrement participé au programme Stars on Ice qui invite les stars à créer des étoiles, pour les périodes de Noël, qui seront ensuite mises aux enchères sur Ebay au profit de l’association Starlight Starbright qui aide les enfants gravement malades et leurs familles en apportant divertissements et autres activités. Elle a donc contribué à ce projet, son étoile a été créée à partir de pièces de la célèbre marque de bijoux Swarovski, partenaire du projet. Son étoile est disponible aux enchères sur ebay au prix de 199 $. 100% de l’argent récolté est reversé à l’association en question[102].

En 2008, elle participe à une nouvelle campagne publicitaire, mais qui a aussi un but de prévention. Elle pose presque nue pour les photographes de la célèbre marque américaine Vaseline, qui commercialise des produits de soins de la peau. Le but de cette campagne est donc de faire bénéficier l'association Coalition of Skin Diseases (La coalition des maladies de la peau) des gains des photos de plusieurs célébrités participant au projet qui seront mises en vente aux enchères sur eBay. Amanda Bynes, Hilary Duff, John Leguizamo et bien d'autres ont également participé[103].

En 2014, Sarah Michelle Gellar joint les campagnes March of Dimes et Sounds of Pertussis dans le but de faire connaître cette maladie et son vaccin. Elle s'exprime :

« C’est quelque chose que j’ai fait pour mes enfants et moi-même. ‘Sounds of Pertussis’ a un partenariat avec ‘March of Dimes’, et ils essaient de faire comprendre aux gens qu’il ne s’agit pas seulement des enfants qui sont porteurs de la maladie. C’est souvent les adultes qui la transmettent aux enfants. Quand vous entendez les statistiques, c’est effrayant. Quand ils cherchent d’où vient la maladie — qui peut être fatale — chez les enfants, 80% du temps elle leur est transmise par un membre de la famille, et dans 50% des cas elle est transmise par les parents eux-mêmes. Comme vous le dirait n’importe quel parent, la plus grande peur est qu’un nouveau-né tombe malade. Pouvez-vous imaginer si vous en étiez la cause? La meilleure façon d’aider à éviter ceci est de vous faire vacciner, vous et votre enfant. Je suis très contente d’en parler. »

— Sarah Michelle Gellar

Depuis juin 2014, l'actrice soutient l'association Baby Buggy, qui se charge de distribuer des objets pour bébés à des familles dans le besoin. Près de 60 000 objets sont distribués chaque mois.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Relation et vie de famille avec Freddie Prinze Jr.[modifier | modifier le code]

En 1997, sur le tournage de Souviens-toi... l'été dernier, elle rencontre Freddie Prinze Jr.[104], mais ce n'est qu'à partir de 2000 qu'ils se fréquentent. Le , le couple annonce leurs fiançailles, puis ils se marient lors d'une cérémonie privée le à Mexico. Sa robe de mariée fut créée par Vera Wang. À leur mariage assistaient quelque célébrités comme Dulé Hill, Shannen Doherty, Eva LaRue, Adam Shankman et Lindsay Sloane[3]. En 2007, elle change légalement son nom de famille Gellar par Prinze pour leur cinquième anniversaire de mariage, en présentant son nouveau permis de conduire à son mari[105],[1].

Sarah Michelle Gellar et son mari Freddie Prinze Jr. en .

« Je m’étais fait la promesse de ne plus jamais sortir avec un acteur ou quelqu’un travaillant dans le show-biz. Il faut croire que mon destin en a décidé autrement. Freddie et moi, nous nous connaissions depuis cinq ans avant de nous marier. Ce qui nous a permis de mieux nous apprécier et d’établir une relation solide. Pour que je prenne la décision de sortir avec un garçon, il me faut beaucoup de temps. Je n’arrive pas en effet à m’engager avec un garçon en qui je n’ai pas une totale confiance. Souvent, j’écoute avec envie les récits amoureux de certaines de mes amies. Elles ne se posent pas de questions, elles foncent et elles voient ensuite ce qu’il se passe. Moi, j’observe avant de m’offrir… »

— Sarah Michelle Gellar[24]

Ils vivent tous les deux à Beverly Hills à Los Angeles. En 2007, Sarah et Freddie ont fait l'acquisition d'une autre maison, située cette fois-ci à Brooklyn, dans New York, la ville natale de Sarah[106]. En août 2013, le couple Prinze a acheté une nouvelle villa située dans le quartier de Mandeville Canyon à Los Angeles pour leur famille qui s'est agrandie avec la venue de leur fils Rocky, né en septembre 2012. Le couple a quitté le quartier de Bel-air qu'ils occupaient depuis fin 2001.

Lorsqu'un journaliste lui demande quelle est « la recette magique » d'une relation à long terme, elle déclare :

« Si je savais, j’écrirais un livre, le vendrais et partirais à la retraite […] Je pense juste que nous devons nous rappeler que nous vivons dans une ère moderne, et que ce soit avec votre partenaire ou vos amis, vous devez lâcher vos téléphones. Posez vos iPads et éteignez la TV. Communiquez vraiment et regardez la personne dans les yeux et rappelez-vous qu’il faut vivre le moment présent »

— Sarah Michelle Gellar

Le , elle a donné naissance à leur premier enfant, une fille prénommée Charlotte Grace Prinze[107]. En , il a été annoncé qu'elle est enceinte de leur deuxième enfant[108],[109]. Le , elle a donné naissance à leur deuxième enfant, un garçon[110] prénommé Rocky James Prinze[111]. Sarah Michelle Gellar a révélé la date de naissance de son fils, qui était encore inconnue, lors du talk-show de David Letterman en octobre 2013.

Elle est, comme son mari, pour le parti républicain[3]. Toutefois elle a tenu en 2015 un chat avec ses fans, sur tweeter, précisant que la chose la plus inexacte qu'elle ait entendue sur elle, était qu'elle soit républicaine. Elle ne semble pas militer pour un parti politique.

Fin 2013, elle rachète avec sa famille une maison à Los Angeles pour 6,1 millions de dollars.

Autres faits[modifier | modifier le code]

Elle porte des lunettes de vue depuis l'âge de 19 ans[112].

Elle révèle ne pas croire en la pratique religieuse[12].

Elle possède quatre tatouages : un symbole signifiant l'intégrité en bas du dos ; un symbole signifiant patience/persévérance et une fleur de cerisier sur ses chevilles ; et deux libellules dans son dos. En 2014, elle se fait tatouer un cinquième tatouage.

Elle est ceinture noire de Taekwondo[113],[114],[115].

Sarah Michelle Gellar est une fan des Yankees de New York (baseball), des Los Angeles Dodgers (baseball), des Knicks de New York (basketball), des Giants de New York (football) et de l'équipe anglaise Arsenal[3] (football).

Ses amis célèbres sont : Kelly Ripa, rencontrée sur le tournage de La Force du destin, Lindsay Sloane qui fut l'une de ses demoiselles d'honneurs et avec qui elle a joué dans la série Grosse Pointe, Shannen Doherty (sa meilleure amie selon les médias), l'actrice Eva LaRue, et Seth Green qu'elle a rencontré alors qu'ils étaient encore enfants sur le tournage d'une publicité. Depuis, ils ont joué ensemble dans Buffy contre les vampires, Scooby-Doo 2 : Les Monstres se déchaînent et Robot Chicken[116]. Elle est également restée proche de Liev Schreiber, rencontré sur le tournage de Scream 2 en 1997[117]. Elle est aussi devenue une amie proche de Lee Pace avec qui elle tourna Possession en 2009. Ensemble, ils ont assisté à la Superheroes: Fashion and Fantasy au Costume Institute Gala au The Metropolitan Museum of Art[3].

Ses acteurs préférés sont : Tom Cruise, John Cusack, Daniel Day-Lewis, Nicole Kidman, Sandra Bullock, Julianne Moore, Uma Thurman, Angelina Jolie et Michelle Pfeiffer[118].

Elle est également une fan de la chanteuse Kylie Minogue et assista même à un concert en Australie lors de la tournée de la chanteuse Fever Tour[3].

Elle vécut une courte relation avec l'acteur Jerry O'Connell durant l'année 1999[16].

Sarah Michelle Gellar est aussi une membre active au sein de la communauté gay[12].

« J’ai de bon amis, un couple gay, qui sont ensemble depuis 18 ans. Ça me rend malade qu’aux yeux de la loi, leur amour n’est pas reconnu alors que j’ai des amies qui se sont remariées 4 fois à à peine 25 ans. »

— Sarah Michelle Gellar

Durant le tournage de l'unique saison de The Crazy Ones, Sarah et sa co-star, le grand acteur Robin Williams, ont tissé des liens forts au point que l'actrice le considérait comme « le père dont j'avais toujours rêvé. »[119] confiait-elle au magazine américain People, le lendemain de la mort de celui-ci le 12 août 2014.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[n 1][modifier | modifier le code]

Longs métrages d'animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Autre apparitions vidéos[modifier | modifier le code]

  • 2015 : Princess Rap Battle : Cinderella (Cendrillon) (invitée pour 1 épisode)

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Sarah Michelle Gellar est représentée dans le jeu vidéo Call of Duty: Black Ops, sur une map Zombie intitulée Call of the Dead dans lequel elle tourne un film d'horreur avec les acteurs Michael Rooker, Danny Trejo et Robert Englund et réalisé par George A. Romero. Attaqués par des zombies durant le tournage en Sibérie, leur mission est de survivre. Le jeu est disponible dans le DLC (Contenu téléchargeable) Call of the Dead (inclus dans le pack de cartes Escalation disponible sur le Xbox Live ou le PlayStation Store).

Elle prête sa voix à son propre personnage[121].

Salaires[modifier | modifier le code]

Année Film Salaire[122]
1997-2003 Buffy contre les vampires 10 800 000 $
1999 Sexe intentions 500 000 $
1999 Simplement Irrésistible Estimé entre 350 000 $ et 500 000 $
2002 Scooby-Doo 1 500 000 $
2004 Scooby-Doo 2 : Les monstres se déchaînent 4 500 000 $
2004 The Grudge 600 000 $
2011-2012 Ringer 90 000 $ par épisode

Distinctions[modifier | modifier le code]

Au cours de sa carrière, Sarah Michelle Gellar a eu le privilège de se voir décerner plusieurs prix cinématographiques et télévisuels pour ses excellentes interprétations, tous rôles confondus. Ainsi, à seulement 18 ans, elle remporte le Emmy Awards de la meilleure jeune actrice dans une série pour La Force du destin. Une récompense qui va lui ouvrir beaucoup de portes par la suite.

Elle obtient pas moins de 7 récompenses pour Buffy contre les vampires dont 4 Teen Choice Awards, le Saturn Award de la meilleure actrice à la télévision en 1999 et surtout une nomination pour le Golden Globe de la meilleure actrice dans une série dramatique en 2001. Côté cinéma, Sarah se voit décerner le prix du Meilleur second rôle féminin dans un film d'horreur pour Souviens-toi... l'été dernier en 1998 aux Blockbuster Entertainment Awards et une nomination pour le prix de la meilleure révélation féminine de l'année aux MTV Movie Awards de la même année pour ce même film.

L'une de ces plus prestigieuses récompenses reste le MTV Movie Award de la meilleure actrice pour Sex Intentions en 2000. Elle gagne ce soir-là le MTV Movie Award du meilleur baiser avec Selma Blair. S'ensuivent des récompenses et des nominations pour les films Scooby-Doo et The Grudge puis pour son rôle dans la série Ringer. En 2014, elle gagne le People's Choice Award de la meilleure actrice dans une nouvelle série pour The Crazy Ones.

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Année Cérémonie Titre Résultat
1993 Young Artist Awards Meilleure jeune actrice dans une nouvelle série
pour Swans Crossing (en)
Nominée
Best Young Actress in an Off-Primetime Serie
pour Swans Crossing (en)
Nominée
1994 Emmy Awards Meilleure jeune actrice dans une série
pour La Force du destin
Nominée
1995 Meilleure jeune actrice dans une série
pour La Force du destin
Récompensée
1998 Blockbuster Entertainment Awards Meilleur second rôle féminin - Horreur
pour Souviens-toi... l'été dernier
Récompensée
MTV Movie Awards Meilleure révélation féminine de l'année
pour Souviens-toi... l'été dernier
Nominée
Saturn Awards Meilleure actrice à la télévision
pour Buffy contre les vampires
Nominée
1999 FHM Femme la plus belle au monde Récompensée
Saturn Awards Meilleure actrice à la télévision
pour Buffy contre les vampires
Récompensée
Teen Choice Awards Meilleure actrice dans une série dramatique
pour Buffy contre les vampires
Récompensée
2000 Csapnivaló Awards Meilleure actrice dans une comédie
pour Cruel Intentions
Nominée
MTV Movie Awards Meilleure actrice
pour Sex Intentions
Récompensée
Meilleur baiser
pour Sexe Intentions (avec Selma Blair)
Récompensée
Meilleur méchant
pour Sex Intentions
Nominée
Teen Choice Awards Meilleure actrice dans une série dramatique
pour Buffy contre les vampires
Récompensée
Saturn Awards Meilleure actrice à la télévision
pour Buffy contre les vampires
Nominée
2001 Golden Globe Awards Meilleure actrice dans une série dramatique
pour Buffy contre les vampires
Nominée
Saturn Awards Meilleure actrice à la télévision
pour Buffy contre les vampires
Nominée
Teen Choice Awards Meilleure carrière Récompensée
Meilleure actrice à la télévision
pour Buffy contre les vampires
Nominée
2002 Kids' Choice Awards Meilleure héroïne d'action
pour Buffy contre les vampires
Récompensée
Satellite Awards Meilleure rôle dans une œuvre télévisée
pour Buffy contre les vampires
Récompensée
Saturn Awards Meilleure actrice à la télévision
pour Buffy contre les vampires
Nominée
Teen Choice Awards Meilleure actrice dans une série dramatique
pour Buffy contre les vampires
Récompensée
Meilleure actrice dans un film de comédie
pour Scooby-Doo (film)
Récompensée
Meilleur couple dans un film de comédie
pour Scooby-Doo (film) (avec Freddie Prinze Jr.)
Nominée
Young Hollywood Awards Meilleur jeune vétéran féminin pour sa carrière Récompensée
2003 Teen Choice Awards Meilleure actrice dans une série dramatique
pour Buffy contre les vampires
Récompensée
Saturn Awards Meilleure actrice à la télévision
pour Buffy contre les vampires
Nominée
Satellite Awards Meilleure prestation féminine dans une série dramatique
pour Buffy contre les vampires
Nominée
2004 Saturn Awards Meilleure actrice à la télévision
pour Buffy contre les vampires
Nominée
2005 MTV Movie Awards Meilleure prestation la plus effrayante
pour The Grudge
Nominée
Teen Choice Awards Meilleure actrice dans un film d'horreur-thriller
pour The Grudge
Nominée
2012 Teen Choice Awards Meilleure actrice dans une série dramatique
pour Ringer
Nominée
2014 People's Choice Award Meilleure actrice dans une nouvelle série
pour The Crazy Ones
Récompensée

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Claire Guyot est la voix française régulière de Sarah Michelle Gellar, depuis 1995[123] excepté en 1997 pour le film Souviens-toi... l'été dernier où elle est doublée par Valérie Siclay.

Au Québec, Aline Pinsonneault est la voix française la plus régulière de l'actrice.

En France[modifier | modifier le code]

et aussi :

Au Québec[modifier | modifier le code]

et aussi :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Longs métrages uniquement.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Sarah Michelle Gellar : appelez-la désormais Sarah Michelle Prinze »,‎ (consulté le 14 juin 2014)
  2. Geoffrey Crété, « Sarah Michelle Gellar : Qu'est devenue Buffy, la tueuse de vampires ? », sur PurePeople,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w et x « Sarah Michelle Gellar », sur Allociné (consulté le 4 mai 2015)
  4. a, b, c, d et e Geoffrey Crété, « Sarah Michelle Gellar, ou la révélation d'une blonde à part »,‎ (consulté le 11 mai 2015)
  5. « Sarah Michelle Gellar - toute son actu ! », sur Télé-Loisirs (consulté le 11 mai 2015)
  6. « Buffy de retour... au cinéma ! », sur Staragora (consulté le 4 mai 2015)
  7. (en) « Sarah Michelle Gellar Biography (1977-) », sur film reference (consulté le 18 juin 2018)
  8. (en) « Sara Michelle Gellar Calls In », sur MarksFriggin.com,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  9. a, b, c et d (en) Dominic Wills, « Sarah Michelle Gellar - Biography », sur www.talktalk.co.uk (consulté le 12 mai 2015)
  10. Hervé T., « Ma carrière passera toujours avant ma vie privée », Télé Loisirs,‎ (lire en ligne)
  11. (en) FeatsPress, « Harvard Man : Interview With Sarah Michelle Gellar », sur Cinema.com (consulté le 18 juin 2015)
  12. a, b, c, d, e, f et g « Citations », sur SMG-France.net (consulté le 18 juin 2015)
  13. (en) « Sarah Michelle Gellar: 'I was always different' », sur The Independent,‎ (consulté le 13 juin 2015)
  14. a, b, c et d (en) Marilyn D. Anderson, Sarah Michelle Gellar, Infobase Learning, coll. « Popular Icons » (ISBN 978-1-4381-4104-6, présentation en ligne)
  15. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j « Biographie de Sarah Michelle Gellar », sur SMG-FRANCE.NET (consulté le 4 mai 2015)
  16. a et b (en) Lun Newton, « More Famous People and the Schools they Attended », sur families.com (consulté le 11 mai 2015)
  17. (en) « Breakthroughs '97 : For These Bright Talents, 1997 Was a Watershed Year », sur People.com,‎ (consulté le 13 juin 2015)
  18. a et b Nikki Stafford, « Sarah Michelle Gellar », sur Les Anges de la Nuit (consulté le 18 juin 2015)
  19. a, b, c, d, e, f, g et h (en) « Roles turned down by Sarah Michelle Gellar », sur NotStarring.com (consulté le 11 mai 2015)
  20. a et b « Biographie de Sarah Michelle Gellar », sur Le monde de Buffy (consulté le 4 mai 2015)
  21. (en) « Defending Dawn: Confessions of a Michelle Trachtenberg Fan », sur Confessions of a pop culture addict (consulté le 14 juin 2015)
  22. « Après avoir auditionné... », sur PureTrend (consulté le 18 juin 2015).
  23. a, b, c, d et e « Le saviez-vous ? », sur SMG-France.net (consulté le 4 mai 2015)
  24. a, b, c, d, e et f « La nudité rend Buffy "nerveuse” », sur DH.be,‎ 1er juin 2013 (consulté le 18 juin 2015)
  25. (en) Jeff Jensen, « The Goodbye Girl : Sarah Michelle Gellar: Why I quit "Buffy." », Entertainment Weekly,‎ (lire en ligne)
  26. (en) « The return of Cordelia », sur Slayer Revival (consulté le 14 juin 2015)
  27. (en) « Sarah Michelle Gellar », sur wikipedia.org (consulté le 30 juin 2015)
  28. (en) « 'Summer' Time: The Living is Deadly », sur Washington Post,‎ (consulté le 13 juin 2015)
  29. (en) « My guilty pleasure: I Know What You Did Last Summer », sur The Guardian (consulté le 13 juin 2015)
  30. Souviens-toi... l'été dernier 2 sur Allociné
  31. (en) « Film:Cruel Intentions », sur TV Tropes (consulté le 14 juin 2015)
  32. (en) Rob Blackwelder, « 'Cruel Intentions' a scintillating teen remake of sex- and- revenge 'Liaisons' », sur SPLICEDwire (consulté le 14 juin 2015)
  33. Scène du baiser dans Cruel Intentions
  34. (en) « 'Buffy' star is new Maybelline "face" », sur Advertising age,‎ (consulté le 13 juin 2015)
  35. (en) « The remarkable evolution of the Fast and Furious movie franchise », sur CBS Sports (consulté en 14 juibn 2015)
  36. (en) « 'Rings,' 'Moulin Rouge' top MTV Movie Awards », sur CNN,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  37. (en) « 'The 2002 MTV Movie Awards' are Most Watched in 11 Year History Averaging More Than 7 Million Viewers », sur PR Newswire (consulté le 14 juin 2015)
  38. (en) « MTV Movie Award ratings fall for second year », sur Reuters,‎ (consulté le 14 juin 2015)
  39. « Fugue pour menottes à 4 mains », sur The Simpsons Park (consulté le 14 juin 2015)
  40. (en) « Scooby-Doo 2: Monsters Unleashed », sur Rotten Tomatoes (consulté le 14 juin 2015)
  41. (en) « Scooby-Doo 2: Monsters Unleashed », sur Entertainment Weekly,‎ (consulté le 14 juin 2015)
  42. (en) Ed Gonzales et Chris Barsanti, « Scooby-Doo 2: Monsters Unleashed », sur Slant magazine,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  43. (en) Jeff Otto, « Review of Scooby-Doo 2: Monsters Unleashed », sur IGN,‎ (consulté le 14 juin 2015)
  44. « Vendredi 13 chanceux au box-office pour «Friday the 13th» », sur le site des Cinémas Imagix,‎ (consulté le 14 juin 2015)
  45. « TOP 10 Les films maudits au cinéma ! : Southland Tales », sur MYTF1NEWS (consulté le 11 mai 2015)
  46. (en) Brian Linder, « Gellar goes to Southland », sur IGN,‎ (consulté le 17 juin 2015)
  47. (en) Peter Sobczynski, « Southland Tales », sur eFilmcritic.com,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  48. (en) Brandon Gray, « 'Grudge' Budges in Popularity », sur Box Office Mojo,‎ (consulté le 17 juin 2015)
  49. (en) Jeannette Catsoulis, « The Return (2006) : A Young Woman Sickened by a Triple Shot of Stalkers », sur The New York Times,‎ (consulté le 17 juin 2015)
  50. (en) Keith Philips, « The Return », sur The A.V. Club,‎ (consulté le 17 juin 2015)
  51. (en) « Happily N'ever After (2006) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 18 juin 2015)
  52. (en) « Happily N'Ever After », sur The Numbers (consulté le 18 juin 2015)
  53. (en) « TMNT », sur Box Office Mojo (consulté le 18 juin 2015)
  54. (en) « TMNT (2007) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 18 juin 2015)
  55. (en) Ronnie Scheib, « Review: 'Suburban Girl' », sur Variety,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  56. (en) « Suburban Girl », sur Rotten Tomatoes (consulté le 18 juin 2015)
  57. (en) « Suburban Girl », sur EyeForFilm.co.ik,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  58. (en) Franck Tabouring, « Suburban Girl », sur DVD Verdict (en) (consulté le 18 juin 2015)
  59. (en) Scott Hoffman, « Review Of The Day : Suburban Girl (Tribeca Film Festival 2007) », moviepicturefilm.com,‎ 1er juin 2007 (lire en ligne)
  60. (en) « The Air I Breathe », sur Rotten Tomatoes (consulté le 18 juin 2015)
  61. (en) Stephen Holden, « The Air I Breathe (2007) : Gangsterism as Allegory for Life’s Basic Themes », sur The New York Times,‎ (consulté en 18 juin 2015)
  62. (en) Jamie S. Rich, « Theatrical Reviews : The Air I Breathe », sur DVD Talk,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  63. (en) David Dylan Thomas, « Possession Goes Straight-to-DVD After Two-Year Wait », sur Straight2DVDMovies.com,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  64. (en) « Possession (2009) : Foreign », sur Box Office Mojo (consulté le 18 juin 2015)
  65. (en) Amir Syarif Siregar, « Review: Veronica decides to die », sur At the movies,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  66. (en) « Veronica decides to die : Review », sur ramascreen.com,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  67. (en) « Film Review : Veronica decides to die », sur The Movie Network,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  68. (en) Frank Scheck, « Veronika Decides to Die : Film Review », sur The Hollywood Reporter,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  69. (en) « Veronika decides to die », sur Box Office Mojo (consulté le 18 juin 2015)
  70. (en) Doty Meriah, « Sarah Michelle Gellar Explores Dark Side in 'Veronika Decides to Die' (Exclusive Trailer) », sur Yahoo! Movies,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  71. (en) « Sarah Michelle Gellar Turned Down 'Stardust' Role For Her Husband », sur starpulse.com (consulté le 4 mai 2011)
  72. Slayerboy, « Sarah Michelle Gellar est de retour à la TV ! », sur Slayer Revival,‎ (consulté le 18 juin 2015).
  73. (en) Rick Porter, « 'Ringer': CBS liked Sarah Michelle Gellar's show but didn't have room for it », sur zap2it,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  74. (en) « 'Ringer' Canceled : The CW Cuts Sarah Michelle Gellar Drama And 'The Secret Circle' », sur Huffington Post,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  75. « The Vampire Diaries : Sarah a décliné le rôle de Rose », sur purefans[réf. insuffisante].
  76. (en) Rowan Kaiser, « American Dad: “Virtual In-Stanity” », sur AV Club,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  77. Tony Cotte, « CBS annule The Crazy ones, la comédie avec Robin Williams et Sarah Michelle Gellar », sur Toute La Télé,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  78. (en) Natalie Abrams, « Sarah Michelle Gellar joins Star Wars Rebels in season 2 », sur Entertainment Weekly,‎ (consulté le 18 juin 2015)
  79. [vidéo] CINDERELLA vs BELLE: Princess Rap Battle (Sarah Michelle Gellar & Whitney Avalon) sur YouTube
  80. a et b (en) « Sarah Michelle Gellar », sur Am I Annoying (consulté le 18 juin 2015)
  81. a et b (en) « 2002 Hot 100 : The definitive list of the world's most beautiful women », sur Maxim,‎ 1er mai 2002 (consulté le 18 juin 2015)
  82. a et b (en) « 2003 Hot 100 : The definitive list of the world's most beautiful women », sur Maxim,‎ 1er mai 2003 (consulté le 18 juin 2015)
  83. a et b (en) « 2005 Hot 100 : The definitive list of the world's most beautiful women », sur Maxim,‎ 1er mai 2005 (consulté le 18 juin 2015)
  84. (en) « 2008 HOT 100 List », sur Maxim (consulté le 18 juin 2015)
  85. http://fantastic-sarah.skyrock.com/2870984392-Sarah-Michelle-Gellar-pose-sur-le-catalogue-MAXIM.html [réf. insuffisante]
  86. (en) « 2002 Year-End Google Zeitgeist : Search patterns, trends, and surprises », sur Google Press (consulté le 19 juin 2015)
  87. « Sarah Michelle Gellar, l'actrice de la série T-Ringer », sur Waouo.com,‎ (consulté le 20 juin 2015)[réf. insuffisante]
  88. « Sarah Michelle Gellar élue femme de l'année 2008 selon Maxim ! », sur Les news de Ben,‎ .
  89. (en) « UK Channel 4's 100 Greatest Sex Symbols (2007) », sur AmIAnnoying.com (consulté le 20 juin 2015)
  90. (en) « Entertainment Weekly's Top 100 TV Icons (2007) », sur AmIAnnoying.com (consulté le 20 juin 2015)
  91. « Got milk ? » (consulté le 20 juin 2015).
  92. (en) [vidéo] Stone Temple Pilots - Sour Girl (music video) sur YouTube
  93. (en) [vidéo] Marcy Playground - Comin' Up From Behind sur YouTube
  94. « `Buffy The Vampire Slayer' Star A Habitat Volunteer », sur Chicago Tribune,‎ (consulté le 21 juin 2015)
  95. http://smg-france.net/informations/les-associations/
  96. (en) Sabrina McCormick, No Family History : The Environmental Links to Breast Cancer, Rowman & Littlefield Publishers, coll. « New Social Formations »,‎ (ISBN 9780742566286, lire en ligne), p. 40
  97. (en) « Bulletin board : In Living Pink party », sur Daily News,‎ (consulté le 21 juin 2015)
  98. a, b et c « Biographie de Sarah Michelle Gellar », sur un blog sur Allociné (consulté le 4 mai 2015)[réf. insuffisante]
  99. « Les Associations » (consulté le 4 mai 2015)
  100. http://smg-france.net/16-juin-sarah-au-greater-la-zoo-beastly-ball/.
  101. http://modelsarah.blogs.allocine.fr/article-care-publication-ete-2007--traduction-complete-l-article-82364343.html
  102. « Les Associations », sur SMG-FRANCE.NET (consulté le 4 mai 2015)
  103. http://www.justjared.com/2008/01/20/sarah-michelle-gellar-vaseline/
  104. [1]
  105. [2]
  106. http://www.just-sarah.fr/residence.php
  107. [3]
  108. [4]
  109. [5]
  110. Sarah Michelle Gellar a accouché d’un petit garçon, sur elle.fr, consulté le25 septembre 2012
  111. http://www.usmagazine.com/celebrity-moms/news/sarah-michelle-gellar-freddie-prinze-jr-name-son-rocky-james-20121711
  112. « Home », sur SMG-FRANCE.NET (consulté le 28 novembre 2014)
  113. [6]
  114. [7]
  115. [8]
  116. http://www.just-sarah.fr/friends.php
  117. http://www.public.fr/News/Photos/Photos-Sarah-Michelle-Gellar-joyeux-rendez-vous-avec-le-cheri-de-Naomi-Watts-Liev-Schreiber-494472
  118. http://www.just-sarah.fr/fiche-identite.php
  119. «Robin était le père dont je rêvais»-Sarah Michelle Gellar, sur canoe.ca,‎ (consulté le 15 août 2014)
  120. a et b Le film est sorti directement en DVD.
  121. http://golem13.fr/sarah-michelle-gellar-defonce-du-zombie-dans-call-of-the-dead/
  122. http://www.just-sarah.fr/salaire.php.
  123. a et b « Comédiennes ayant doublé Sarah Michelle Gellar en France » sur RS Doublage, mis en ligne le 11 août 2013
  124. a, b, c et d « Comédiennes ayant doublé Sarah Michelle Gellar au Québec » sur Doublage.qc.ca, mis en ligne le 11 août 2013

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]