Ang Lee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lee.
Ang Lee
Description de cette image, également commentée ci-après
Ang Lee lors de la Mostra de Venise 2009
Naissance (64 ans)
Drapeau de la République de Chine Pingtung (Taïwan)
Nationalité République de Chine (Taïwan) États-Unis
Profession Réalisateur, producteur et scénariste
Films notables Garçon d'honneur
Salé sucré
Raison et sentiments
Ice Storm
Tigre et Dragon
Le Secret de Brokeback Mountain
L'Odyssée de Pi

Ang Lee (chinois : 李安, pinyin : Lǐ Ān) est un réalisateur, producteur et scénariste taïwanais né le à Pingtung. Il travaille aujourd'hui pour l'essentiel aux États-Unis.

Ang Lee est connu pour la diversité des genres qu'il aborde et sa capacité à changer de style. Ses réalisations comptent notamment des films à grand spectacle, des fresques historiques et des œuvres intimistes. Son travail est largement reconnu par la profession en Europe, en Asie et en Amérique. Le cinéaste est lauréat de trois Oscars à Hollywood : deux du meilleur réalisateur (en 2006 et 2013) et un pour le meilleur film étranger (en 2001), deux Lions d'or à Venise (en 2005 et 2007) et deux Ours d'or à Berlin (en 1993 et 1996).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et révélation du cinéma asiatique[modifier | modifier le code]

Né le 23 octobre 1954, il grandit à Taïwan, ses parents sont venus en Taïwan de la province de Jiangsu, un des centres culturels chinois de la Chine continentale en 1945, après La guerre civile chinoise avec KMT. Ang Lee étudie le théâtre et le cinéma à l'Académie des arts de Taipei. Il continue sa formation aux États-Unis à l'Université de l'Illinois et reçoit ensuite un Master of Fine Arts à l'Université de New York où il réalise le moyen métrage Fine Line comme projet de fin d'étude. Comme étudiant, il est le camarade de classe de Spike Lee.

Il réalise également un autre moyen métrage : Dim Lake, distingué par le Golden Harvest taïwanais du meilleur film.

Il tourne son premier long métrage en 1992 : Pushing Hands, présenté au Festival de Berlin et récompensé par le prix du meilleur film au Festival du film de l'Asie-Pacifique.

Il signe, l'année suivante, le portrait d'un jeune Taïwanais installé à New York, cachant son homosexualité à ses parents, Garçon d'honneur, qui reçoit l'Ours d'or du Festival de Berlin. Le film est ensuite nommé au Golden Globe et à l'Oscar du meilleur film étranger. Ang Lee devient ainsi l'un des premiers réalisateurs à introduire le thème de l'homosexualité dans le cinéma chinois.

Peu après, il tourne une autre chronique intimiste : Salé sucré, film sur la famille taïwanaise également récompensé dans plusieurs festivals.

Reconnaissance critique en Occident (1995-2009)[modifier | modifier le code]

En 1995, il se tourne vers l'Occident et réalise en Angleterre, avec une distribution d'acteurs anglais, son premier film à costume : Raison et sentiments, d'après Jane Austen, qui lui vaut encore de nombreux prix dont un deuxième Ours d'or berlinois. Il continue sur la route des succès hollywoodiens avec la comédie dramatique Ice Storm et la fresque historique Chevauchée avec le diable, prenant pour cadre la guerre de Sécession.

Il adapte en 2000, de façon moderne pour le public international, le genre wuxia avec Tigre et Dragon, film d'art martiaux mettant en scène plusieurs combats stylisés au temps de la Chine impériale. Triomphe international, le film remporte quatre Oscars en 2001 dont celui du meilleur film étranger.

Ang Lee s'essaye alors au blockbuster hollywoodien en s'attaquant en 2003 à l'adaptation du comic-book Hulk. Mais cette superproduction ne récolte que 243 millions de dollars dans le monde pour un coût total de 172 (production et promotion).

Changeant complètement de registre, il met en scène Le Secret de Brokeback Mountain, une histoire d'amour entre deux hommes, Ennis del Mar et Jack Twist, dans les montagnes du Wyoming. Ce film dramatique, adapté de la nouvelle d'Annie Proulx, lui vaut le Lion d'or de la Mostra de Venise en 2005 et l'Oscar du meilleur réalisateur l'année suivante.

La plupart de ses films traitent des relations entre tradition et modernité et s'attaquent au problème de l'affirmation par l'individu de ses choix et de ses aspirations face à la norme sociale.

En 2007, Ang Lee réitère l'exploit d'obtenir un deuxième Lion d'or à la 64e Mostra, deux ans seulement après avoir gagné son premier trophée, pour Lust, caution, un drame historique et érotique se déroulant à Shanghai durant l'occupation japonaise. En 2009, il réalise une comédie ayant pour cadre le Festival de Woodstock : Hôtel Woodstock.

Confirmation (années 2010)[modifier | modifier le code]

Le cinéaste pour la présentation de Life of Pi, au 35th Mill Valley Film Festival, en octobre 2012.

Pendant plus de trois ans, il travaille ensuite avec Yann Martel sur l'adaptation du roman Histoire de Pi narrant le voyage d'un jeune Indien qui, après le naufrage d'un bateau rempli d'animaux sauvages, erre près de 300 jours sur un radeau en compagnie d'un tigre du Bengale. L'Odyssée de Pi, conçu comme une fable initiatique et une ode à l'imaginaire, est en grande partie tourné sur fond vert et les décors sont incrustés plus tard par ordinateur et retouchés à la palette graphique. Des nouvelles techniques de matte painting et de modélisation 3D sont employées. Le film sort en salles fin 2012 et est presque exclusivement exploité en 3D. Les critiques américaines sont très élogieuses et L'Odyssée de Pi réunit 86 % de critiques positives sur le site Rotten Tomatoes. En 2013, l'œuvre gagne quatre Oscars dont celui de la meilleure réalisation.

Ang Lee a présidé le jury de la Mostra de Venise 2009 et fait partie du jury du Festival de Cannes 2013, présidé par Steven Spielberg[1].

En 2016, il connait en revanche un flop avec le film de guerre Un jour dans la vie de Billy Lynn, une co-production internationale dont le rôle-titre est joué par un acteur anglais quasi-inconnu, Joe Alwyn. Le reste de la distribution de ce treizième long-métrage compte tout de même Kristen Stewart, Garrett Hedlund, Chris Tucker et Vin Diesel. Les critiques sont aussi très mitigées[2].

En octobre 2019, il dévoilera son quinzième long-métrage, qui marquera aussi sa première incursion dans la science-fiction : Gemini Man est écrit par une référence du genre, Andrew Niccol, et a pour têtes d'affiche Will Smith et Clive Owen.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Nominations et récompenses[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Thomas Morel, « Festival de Cannes : le jury dévoilé », Europe 1, (consulté le 24 avril 2013)
  2. https://www.rottentomatoes.com/m/billy_lynns_long_halftime_walk/
  3. AFP, « Les Arts et Lettres pour Emmanuelle Béart et Ang Lee », sur lefigaro.fr, (consulté le 27 novembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]