Langan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Langan (homonymie).
Langan
L'église paroissiale de Langan.
L'église paroissiale de Langan.
Blason de Langan
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Rennes
Canton Montauban-de-Bretagne
Intercommunalité Rennes Métropole
Maire
Mandat
Daniel Yvanoff
2014-2020
Code postal 35850
Code commune 35144
Démographie
Gentilé Langanais
Population
municipale
919 hab. (2014)
Densité 118 hab./km2
Population
aire urbaine
654 478 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 14′ 43″ nord, 1° 51′ 08″ ouest
Altitude 95 m (min. : 69 m) (max. : 124 m)
Superficie 7,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Langan

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Langan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Langan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Langan
Liens
Site web http://www.langan.fr

Langan est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine, en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Langan
La Chapelle-Chaussée
Romillé Langan Langouet
Gévezé
Carte de la commune.

Transports[modifier | modifier le code]

Depuis le 1er janvier 2014, à la suite de son entrée dans Rennes Métropole, la commune est desservie par le réseau STAR via la ligne 82.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes ecclesia de Langan au XIe siècle[1], Lagan au XIIe siècle, Langan au XIVe siècle[1], Languen en 1411.

Du breton lan- (« monastère ou ermitage » créé par des religieux venus de Grande-Bretagne) et de -cann (« blanc, éclat, splendeur, brillant »), le « monastère lumineux » avec une connotation religieuse[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La paroisse de Langan, enclavée dans l'évêché de Saint-Malo faisait partie du doyenné de Bobital relevant de l'évêché de Dol et était sous les vocables de saint Pierre et de saint Martin.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Les dix communes du canton de Bécherel ont créé en 1990 le syndicat intercommunal pour le développement du Pays de Bécherel qui s'est transformé le 1er janvier 1994 en communauté de communes du Pays de Bécherel[3].

Celle-ci a été dissoute au 1er janvier 2014 et Langan, ainsi que Bécherel, Romillé, La Chapelle-Chaussée, Miniac-sous-Bécherel ont intégré la communauté d'agglomération Rennes Métropole[4], [5].


Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2008 Jeannie Peiniau    
mars 2008 mars 2014 Maryvonne Lavarec PS  
mars 2014 en cours
(au 17 Juin 2017)
Daniel Yvanoff[6] DVG Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 919 habitants, en augmentation de 2 % par rapport à 2009 (Ille-et-Vilaine : 5,31 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
695 723 652 650 690 620 595 642 640
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
628 650 651 632 652 655 680 649 610
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
585 588 558 502 533 515 480 438 429
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
436 445 404 725 806 772 900 922 919
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Porte du transept méridional de l'église avec des réemplois.
  • L'église paroissiale Saint-Martin-et-Saint-Pierre, reconstruite par l'architecte Arthur Regnault au XIXe en ré-employant des éléments plus anciens[11],[12].
  • La motte de La Chaussaie, motte rasée de 20 m de diamètre, associée à une basse-cour grossièrement circulaire de 50 à 40 m de diamètre. Situé à 900 m du bourg de Langan, ce site possession de la famille Le Chat-Langan-Lanrigan, alias Bouttier,[13] puissante famille issue des seigneurs de Combourg et qui fit souche sur les paroisses de Lanrigan et Dingé, sont lesquels étaient les seigneurs-fondateurs de l’église de Langan. Au XVème siècle, les seigneurs du manoir de Saubois, propriétaire de La Chaussais, détenait la haute justice de la paroisse[14].
  • Le Trousse Chemise, bar et salle de concerts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De sable au léopard couronné d’argent.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Etymologie et Histoire de Langan », infobretagne.
  2. Dictionnaire Français-Celtique ou Français-breton du Père Grégoire de Rostrenen. Imprimé à Guingamp en 1834 : « cann ar tered », « le brillant d’un corps lumineux ».
  3. « La Communauté de Communes du Pays de Bécherel en quelques mots … », sur http://www.cc-paysdebecherel.fr (consulté le 24 juillet 2014)
  4. « De la communauté de communes du pays de Bécherel à Rennes Métropole », Mairie et démarches, Mairie de Romillé (consulté le 24 juillet 2014)
  5. « Cinq nouvelles communes intègrent la Métropole », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  6. « Daniel Yvanoff a été élu maire, vendredi », Ouest-France, 1er avril 2014.
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. Notice no IA00007957, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. Notice no IA00007957, sur Gertrude, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  13. Les descendants de la famille Boutier auraient dû normalement s'appeler Le Chat. Ce fut Thomas "filius Buterus" Catus qui en décida autrement en se faisant appeler Thomas Boutier.
  14. Manoirs et château dans le comté de Rennes. Michel Brand’Honneur, PUR, Rennes

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]