Langouet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Langouet
Église Saint-Armel
Église Saint-Armel
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Rennes
Canton Melesse
Intercommunalité Communauté de communes du Val d'Ille
Maire
Mandat
Daniel Cueff
2014-2020
Code postal 35630
Code commune 35146
Démographie
Gentilé Langouëtien
Population
municipale
579 hab. (2012)
Densité 83 hab./km2
Population
aire urbaine
18 579 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 15′ 02″ N 1° 49′ 19″ O / 48.2505555556, -1.8219444444448° 15′ 02″ Nord 1° 49′ 19″ Ouest / 48.2505555556, -1.82194444444
Altitude Min. 71 m – Max. 121 m
Superficie 6,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Langouet

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Langouet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Langouet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Langouet
Liens
Site web www.langouet.fr

Langouet[1], localement orthographiée Langouët[2], est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en Région Bretagne.

Ses habitants, qui étaient 544 en 2007[3], sont les Langouëtiens et les Langouëtienne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom signifie « église dans le bois »[réf. nécessaire].

Les formes anciennes sont :

  • 1407 : Langoait
  • XVe siècle : Langoet
  • XVIe siècle : Langouet

La forme bretonne actuelle de la commune est Langoed[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Langouet se situe à 20 kilomètres au nord de Rennes et s'étend sur environ 700 hectares.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant la Seconde Guerre mondiale, cette petite commune était très active : elle possédait un vendeur de tissus, un maréchal-ferrant, un boulanger et autres petits commerces aujourd'hui disparus. Le 9 mai 1970, un référendum est organisé pour un rattachement de Langouët à Vignoc ou à Gévezé. Les Langouëtiens votent contre le rattachement de Langouët à l'une ou l'autre des deux communes[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
décembre 1919[6]  ?? Richard    
 ??  ??  ??    
juin 1999 en cours Daniel Cueff DVE puis [7] Maître de conférences,
conseiller régional (depuis 2010)
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 579 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
504 516 502 489 564 523 515 498 525
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
504 514 536 490 509 480 455 492 519
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
507 467 436 375 401 395 378 352 285
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2012
257 278 317 418 454 537 543 545 579
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Langouët possède plusieurs chênes centenaires situés dans les champs, ils sont classés au patrimoine du département[10].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Commandant Dieudonné de Laubier, aviateur mort à Sedan en héros lors de la Seconde Guerre mondiale. La base aérienne 901 de Drachenbronn (Bas-Rhin - Alsace) a choisi en 1991 de prendre le nom de tradition "Commandant de Laubier"[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Langouet, dans le code officiel géographique
  2. Site officiel de la commune
  3. INSEE, 2010
  4. Résultats concernant « Langouet » dans la base KerOfis de l’office public de la langue bretonne.
  5. « Bretagne à cinq départements. Une votation à Langouët ce dimanche », sur ouest-france.fr,‎ (consulté le 8 février 2015)
  6. Les élections des maires : arrondissement de Rennes, L'Ouest-Éclair du 11 décembre 1919, no 7269 (lire en ligne).
  7. Lors des régionales de 2010, Daniel Cueff a été élu conseiller régional sous l’étiquette « Bretagne Écologie » sur la liste menée par le socialiste Jean-Yves Le Drian. Source : Philippe Boissonnat, « La nouvelle carte électorale d'Ille-et-Vilaine », sur rennes.maville.com, Ouest-France,‎ (consulté le 25 mars 2010)
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2012.
  10. « Vélo Promenade n°1 : Entre bief et bocage », sur paysderennes.fr (consulté le 8 février 2015)
  11. Site en mémoire du Commandant de Laubier, parrain de la base aérienne 901


Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]