Saint-Erblon (Ille-et-Vilaine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Erblon.
Saint-Erblon
La mairie de Saint-Erblon
La mairie de Saint-Erblon
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Rennes
Canton Janzé
Intercommunalité Rennes Métropole
Maire
Mandat
Hervé Letort
2014-2020
Code postal 35230
Code commune 35266
Démographie
Gentilé Saint-erblonnais, Saint-erblonnaise
Population
municipale
2 553 hab. (2012)
Densité 234 hab./km2
Population
aire urbaine
395 710 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 01′ 08″ N 1° 39′ 06″ O / 48.01879515, -1.6516290448° 01′ 08″ Nord 1° 39′ 06″ Ouest / 48.01879515, -1.65162904  
Altitude Min. 20 m – Max. 49 m
Superficie 10,93 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Saint-Erblon

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Saint-Erblon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Erblon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Erblon
Liens
Site web Site de la commune

Saint-Erblon est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Saint Erblon se situe au sud de l'agglomération rennaise.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Erblon
Noyal-Châtillon-sur-Seiche
Pont-Péan Saint-Erblon Vern-sur-Seiche
Orgères Bourgbarré

Transports[modifier | modifier le code]

La ville de Saint-Erblon, membre de Rennes Métropole est desservie par les transports du STAR, le service de l'agglomération rennaise :

  • Ligne 61 Saint Erblon - Noyal Châtillon sur Seiche - Rennes (Henri Fréville)
  • Ligne 161 Express Bourgbarré - Saint Erblon - Noyal Châtillon sur Seiche - Rennes (Henri Fréville) du lundi au vendredi en période scolaire.
  • Ligne 212 Saint Erblon - Noyal Châtillon sur seiche - Rennes (Lycée Bréquigny). Du lundi au vendredi en période scolaire.
  • Ligne 232 Saint Erblon - Orgéres (collége Andrée-Récipon). Du lundi au vendredi en période scolaire.
  • Ligne Ts 2 en direction de : collège Saint-Joseph - lycée Saint-Joseph - collège Pierre-Brossolette - lycée Anita-Conti
  • Ligne Ts 7 en direction de : collège Saint-Joseph - lycée Saint-Joseph -  lycée Anita-Conti
  • Ligne Ts 54 en direction du collège André- Récipon
  • Ligne Ts 82 en direction du collège Fontenay

Toponymie[modifier | modifier le code]

Extrait de la Tabula ducatus britanniae gallis, où l’on peut lire « S. Erbellon ». Le symbole utilisé signifie pagi (bourgs).

Les formes anciennes sont :

  • Sancti Armellandi (1211)
  • Sancti Hermelandi de Eremo (1455)
  • S. Erbellon

Le nom breton de la commune était Sant-Hermelen-Roazhon, aujourd'hui Sant-Ervlon-an-Dezerzh [1].

Le nom de la commune proviendrait de saint Herbot, dit aussi saint Herblon ou saint Hermelan.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
décembre 1919[2] décembre 1939 Aristide Legault    
janvier 1940 mai 1942 Jean Marie Froger    
octobre 1942 novembre 1944 Alexande Gilois    
décembre 1944 octobre 1947 Joseph Crambert    
octobre 1947 mars 1965 Alexandre Gilois    
mars 1965 mars 1983 Alexandre Quatrebœufs    
mars 1983 décembre 1985 Pierre Récan    
janvier 1986 mars 2008 Jean-Gilles Berthommier UDF Enseignant
mars 2008 en cours Hervé Letort DVG Conseiller pédagogique
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 2 553 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 289 1 342 1 347 1 275 1 350 1 319 1 264 1 378 1 309
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 370 1 487 1 550 1 531 1 541 1 645 1 773 1 892 1 885
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 791 1 320 1 311 1 327 1 347 1 354 1 425 1 750 1 779
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 847 681 1 108 1 238 1 708 2 230 2 421 2 475 2 482
2012 - - - - - - - -
2 553 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

La commune abrite un monument historique :

  • Une croix du cimetière en granit, datant du XVIe siècle, inscrite par arrêté du 27 février 1946[5].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Noël du Fail, écrivain et juriste (né vers 1520 dans la propriété familiale de Château-Letard à Saint-Erblon).
  • Frédéric Deschamps, sculpteur, grand prix de Rome (1850 - 1920).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Archives[modifier | modifier le code]

  • Baronnie de Châteauloger - Saint-Erblon, Bourgbarré, cotes 23 J 466 à 23 J 474 > Fonds de La Bourdonnaye-Montluc (23 J), Archives I&V.

Liens externes[modifier | modifier le code]