Cintré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cintré
Cintré
L'église paroissiale Saint-Melaine.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Rennes
Canton Le Rheu
Intercommunalité Rennes Métropole
Maire
Mandat
Jacques Ruello
2014-2020
Code postal 35310
Code commune 35080
Démographie
Gentilé Cintréen
Population
municipale
2 276 hab. (2016 en augmentation de 5,66 % par rapport à 2011en augmentation de 5,66 % par rapport à 2011)
Densité 274 hab./km2
Population
aire urbaine
395 710 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 06′ 20″ nord, 1° 52′ 20″ ouest
Altitude 35 m
Min. 25 m
Max. 63 m
Superficie 8,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Cintré

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Cintré

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cintré

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cintré
Liens
Site web www.ville-cintre.fr

Cintré est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en Région Bretagne. D'une population municipale de 2276 habitants en 2016, elle est une des 43 communes de Rennes Métropole.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cintré est situé à 37 mètres d'altitude et voisine des communes de la Chapelle-Thouarault et de Mordelles.

La plus grande ville à proximité de Cintré est la ville de Rennes située au sud-est de la commune à 12 km. La rivière le Meu et la Vaunoise sont les principaux cours d'eau qui traversent la ville de Cintré.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Cintré
Breteil La Chapelle-Thouarault
Talensac Cintré Le Rheu
Mordelles
Carte de la commune.

Transports[modifier | modifier le code]

Desservie par les bus du réseau service des transports en commun de l'agglomération rennaise (STAR) de Rennes Métropole via les lignes 54 (53 les vendredis et samedis soirs) et 154ex.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Ecclesia de Cintreyo en 1152[1], Ecclesia de Cintreio en 1158, Parochia de Sintreio en 1245, Cintreyum en 1437[2].

L'étymologie de Cintré, qui provient de l'agglutination du nom de personne gallo-romain cintirius et du suffixe eium, signifie : « la terre de cintirius », variante de centurius : « le centurion ». Deux chemins sont souvent empruntés lors de randonnées, « le Petit Cintirius » et « le Grand Cintirius ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières traces remontent à 1152, à l’époque un prieuré appartenait à l'abbaye Saint-Melaine de Rennes[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
décembre 1919[4] ? M. Hubert    
Les données manquantes sont à compléter.
Maire en 1965
(démission)
Ambroise Fontaine (1908-1981)    
Louis Courtois[5]   Retraité
François Laurans[6]    
Maryvonne Maurais[7]   Retraitée
Alain Pestel   Retraité
en cours Jacques Ruello[8]   Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10].

En 2016, la commune comptait 2 276 habitants[Note 1], en augmentation de 5,66 % par rapport à 2011 (Ille-et-Vilaine : +5,55 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
669674684694700696702763755
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
715700723706723703741724690
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
652626598550543554539545526
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
5205338571 0691 1701 4671 9852 0542 236
2016 - - - - - - - -
2 276--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

2 276 Cintréens et Cintréennes résident sur la commune sur une superficie de 8,3 km2 (soit 247 hab km−2).

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune ne compte aucun monument historique protégé.

  • L'église Saint-Melaine, dont des parties remontent au XIIe siècle[13],[14]. Le retable du maître-autel[15] et les deux retables des autels latéraux[16] du XVIIe siècle sont classés en tant que monument historique au titre objet.
  • Une croix de chemin de 1670[18].
  • Plusieurs fermes sont inventoriées[19], à la Richeudais[20], au Coudray[21], au clos de Meu[22], au Chesne Marie[23], et au Châtaignier[24].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Citée par le pape Luce III en 1185
  2. « Etymologie et Histoire de Cintré », infobretagne (consulté le 17 décembre 2016)
  3. Chanoine Amédée Guillotin de Corson, Pouillé historique de l'archevêché de Rennes, Rennes, Fougeray et Paris, René Haton, 1880-1886, 6 vol. in-8° br., couv. impr., tome II, p.62 (disponible sur Gallica).
  4. Les élections des maires : arrondissement de Rennes, L'Ouest-Éclair du 11 décembre 1919, no 7269 (lire en ligne).
  5. « M. Louis Courtois élu maire », Ouest-France,‎
    « M. Fontaine ayant démissionné de sa fonction, le conseil municipal de Cintré s'est réuni hier soir afin de procéder à l'élection du nouveau maire. C'est M. Louis Courtois qui a été élu »
  6. « Élection du maire et des adjoints », Ouest-France,‎
    « M. François Laurans, neuf voix, élu »
  7. « Maryvonne Maurais élue maire », Ouest-France,‎
    « Le nouveau conseil municipal a élu maire Mme Mayrvonne Maurais par 13 voix sur 15. »
  8. « Jacques Ruello est élu maire de Cintré », Ouest-France, 1er avril 2014.
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  13. « prieuré Saint-Melaine, église paroissiale de bénédictins », notice no IA00007803, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. Prieuré de bénédictins, église paroissiale Saint-Melaine, sur Gertrude, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.
  15. Notice no PM35000147, base Palissy, ministère français de la Culture
  16. Notice no PM35000837, base Palissy, ministère français de la Culture
  17. « Manoir », notice no IA00007805, base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. Notice no IA00007804, base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. Notice no IA00007802, base Mérimée, ministère français de la Culture
  20. Notice no IA00007810, base Mérimée, ministère français de la Culture
  21. Notice no IA00007809, base Mérimée, ministère français de la Culture
  22. Notice no IA00007808, base Mérimée, ministère français de la Culture
  23. Notice no IA00007807, base Mérimée, ministère français de la Culture
  24. Notice no IA00007806, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]