Montgermont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montgermont (homonymie).
Montgermont
Eglise de Montgermont
Eglise de Montgermont
Blason de Montgermont
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Rennes
Canton Betton
Intercommunalité Rennes Métropole
Maire
Mandat
Brigitte Le Men
2014-2020
Code postal 35760
Code commune 35189
Démographie
Gentilé Montgermontais, Montgermontaise
Population
municipale
3 195 hab. (2011)
Densité 684 hab./km2
Population
aire urbaine
395 710 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 09′ 24″ N 1° 42′ 58″ O / 48.15674391, -1.71618079 ()48° 09′ 24″ Nord 1° 42′ 58″ Ouest / 48.15674391, -1.71618079 ()  
Altitude Min. 34 m – Max. 62 m
Superficie 4,67 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Montgermont

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Montgermont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montgermont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montgermont
Liens
Site web Site officiel de la commune

Montgermont est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Montgermont est situé sur l'axe Rennes-Saint-Malo à environ 1 km au nord de Rennes.

La commune de Montgermont, la 25e plus petite du département en superficie (467 ha), est située sur un plateau d'une cinquantaine de mètres d'altitude, le point culminant (61 m) se situant à la limite de la commune sur la route de la Chapelle-des-Fougeretz. Ce plateau est entaillé par les vallées des deux ruisseaux du petit et grand Marais d'Olivet, séparés par une croupe sur laquelle le bourg est construit.

L'élément essentiel des paysages de Montgermont est constitué par ces deux larges vallées dont le fond marécageux constitue un facteur écologique d'un grand intérêt. La vallée du ruisseau du grand marais d'Olivet, en particulier, offre des sites écologiques, au plan de la flore, d'un intérêt départemental, voire régional et à ce titre elle est inscrite au patrimoine écologique à protéger.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Montgermont
La Chapelle-des-Fougeretz
Pacé Montgermont Saint-Grégoire
Rennes
Carte de Montgermont.

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes suburbaines de bus du réseau STAR de Rennes Métropole :

  • Ligne 52 : La Chapelle-des-Fougeretz (Bersandières) ↔ MontgermontSaint-Grégoire (Grand Quartier) ↔ Rennes (Villejean-Université, métro) ↔ PacéSaint-Gilles (Ouest), du lundi au dimanche de 7h à 21h environ.
    La ligne assure aussi un service de nuit les vendredi et samedi soir à minuit et 1h35 environ (au départ de Rennes), sauf en juillet et août. La ligne de nuit est prolongée au départ de République au lieu de Villejean-Université.
  • Ligne 68 : Gévezé (Placis Bréal) ↔ La Chapelle-des-Fougeretz (La Brosse) ↔ Montgermont (Décoparc/Métrie, La Vizeule) ↔ Saint-Grégoire (Grand Quartier) ↔ Rennes (Villejean-Université, métro), du lundi au dimanche.
    La ligne dessert la partie mongermontaise de la Route du Meuble (ancienne route nationale N137, devenue D137) sur le même tracé que la ligne 52, de la Vizeule à la zone d'activité de la Bégassière (arrêts Décoparc/La Métrie).
    Bien que la ligne 68 traverse aussi la zone d'activité de Cap Malo, au nord de la Chapelle-des-Fougeretz, elle n'en dessert aucun arrêt car la zone est en fait située essentiellement à Montgerval sur la commune de La Mézière, qui n'est pas membre de la communauté d'agglomération.

Histoire[modifier | modifier le code]

Toponymie et gentilés[modifier | modifier le code]

La commune tire son nom de sa motte castrale ou motte féodale (communément dénommée le mont ou la butte). Cette motte castrale est aujourd'hui un jardin après avoir été longtemps un terrain de jeu pour les enfants de la commune. Elle est située à proximité de l'église communale.

  • Gentilé en français : montgermontais et mongermontaise(s)
  • Nom de la commune en breton : Menezgervant.
  • Gentilé en breton : Menezgervantad (Menezgarvantiz), Menezgervantadez (-ed)

Héraldique[modifier | modifier le code]

Les armoiries qui illustrent certains panneaux indicateurs des rues (et qui étaient utilisées comme ancien logo de la commune jusqu'en 2006), sont celles de la famille Raoul de Montgermont. Cette branche s'est éteinte au XVe siècle.

Blason Blasonnement :
Losangé d'or et de gueules, à la fasce d'azur frettée d'argent.

Blason actuel de la commune de Montgermont: La lettre M représentant la Motte féodale et le clocher de l'église.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1793 Jean-Marie Aubrée    
1793 1797 Léonard Penard    
1797 1798 Jean-Marie Aubrée    
1798 1826 Joseph Lebreton    
1826 1834 Gabriel Jamet    
1834 1848 Charles Leguesdron    
1848 1868 Jean-Marie Aubrée    
1868 1878 Jean-Marie Aubrée    
1878 1895 Jean-Marie Lebrun    
1895 1912 Jean-Pierre Louazel    
1912 1932 Pierre Veillard    
1932 1944 Jean Gabillard    
1944 1945 Joseph Lehuger    
1945 1956 Albert Fourel    
1956 1959 Lucien Allée    
1959 1976 Pierre Texier    
1976 1983 Jane Beusnel    
1983 1989 Henri Le Polotec    
1989 1995 Bernard Douard    
1995 2014 Alain Poulard DvG  
2014 en cours Brigitte Le Men[1] DvG  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 3 195 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
394 409 412 461 365 385 385 318 416
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
437 441 437 449 439 426 447 436 428
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
383 383 387 389 370 386 375 454 460
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
453 600 1 099 1 978 2 402 2 758 2 965 3 074 3 039
2011 - - - - - - - -
3 195 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument aux morts devant l’église.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Michel Gérard - mort le 6 décembre 1815 à Montgermont - Cultivateur, il fut Député du Tiers état et siégea aux États généraux à Versailles le 5 mai 1789. Il participa au serment du Jeu de paume - déclarant l'Assemblée nationale constituante (le 9 juillet 1789). Il fut connu sous le nom de "Père Gérard". Salué par Louis XVI, le jour de la présentation des députés, par un "Bonjour bonhomme !". Il devint célèbre par ses manières, son costume, et le ton direct de ses interventions.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Mise en place du nouveau conseil municipal  », Ouest-France, 1er avril 2014.
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]