La Chapelle-Thouarault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Chapelle.
La Chapelle-Thouarault
L'église paroissiale Notre-Dame-de-Montual.
L'église paroissiale Notre-Dame-de-Montual.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Rennes
Canton Montfort-sur-Meu
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Rennes Métropole
Maire
Mandat
Jean-François Bohuon
2014-2020
Code postal 35590
Code commune 35065
Démographie
Gentilé Castel thouaraulins
Population
municipale
1 902 hab. (2011)
Densité 249 hab./km2
Population
aire urbaine
395 710 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 07′ 28″ N 1° 51′ 56″ O / 48.12438559, -1.86549682 ()48° 07′ 28″ Nord 1° 51′ 56″ Ouest / 48.12438559, -1.86549682 ()  
Altitude Min. 28 m – Max. 64 m
Superficie 7,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
La Chapelle-Thouarault

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
La Chapelle-Thouarault

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Chapelle-Thouarault

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Chapelle-Thouarault
Liens
Site web www.lachapellethouarault.fr

La Chapelle-Thouarault est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en Région Bretagne. La commune est membre de la communauté d'agglomération Rennes Métropole.

Géographie[modifier | modifier le code]

La proximité de la ville de Rennes lui a permis de s'insérer dans la communauté d'agglomération de Rennes, Rennes district en 1970, devenue Rennes Métropole en 2000.

Transports[modifier | modifier le code]

Cette intercommunalité lui permet d'être desservi par les bus du réseau service des transports en commun de l'agglomération rennaise (STAR), la ligne no 53 qui lui permet de rejoindre le centre de l'agglomération en environ 30 minutes avec une fréquence importante.

Desservie par les bus du STAR :

  • Ligne 53 La Chapelle Thouarault (Église) <> L'Hermitage <> Vezin le Coquet <> Rennes (République Pré Botté) du lundi au dimanche et jour férié.
  • Ligne 153 Express La Chapelle Thouarault (Église) <> L'Hermitage <> Vezin le Coquet <> Rennes (République) du lundi ausamedi en période scolaire.

Desservie par les cars du réseau départemental Illenoo :

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de La Chapelle Thouarault
Breteil Saint-Gilles
La Chapelle Thouarault L'Hermitage
Cintré Mordelles

Les communes limitrophes de La Chapelle Thouarault sont, en commençant par le nord et en suivant le sens des aiguilles d'une montre : Saint-Gilles, L'Hermitage, Mordelles, Cintré, Montfort-sur-Meu et Breteil

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Montual (XIVe siècle) puis Notre-Dame de Montual (1555).

Le nom de la commune en breton est Bredual[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de La Chapelle-Thouarault a été créée en 1790, par démembrement de la commune de Mordelles[réf. nécessaire].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Chapelle-Thouarault (La) Blason D'or à un portail d'église d'argent mouvant de la pointe, maçonné et ouvert de sable, pavillonné d'azur et sommé du clocher de l'église du lieu aussi d'argent, maçonné aussi de sable et couvert d'azur, à la bordure de gueules frettée d'argent.
Détails Création de 1978.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1975 1977 Roger Beaulieu PS  
1977 1995 Alfred Trinquart PS  
1995 2001 Robert Beaudrier  ?  
2001 en cours Jean-François Bohuon DVG Enseignant
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 902 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
499 414 464 594 512 518 538 591 581
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
569 552 564 577 593 618 603 582 575
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
549 541 549 462 501 464 453 458 456
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
419 451 792 1 566 1 975 1 915 1 966 1 969 1 926
2011 - - - - - - - -
1 902 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune compte plus de 107 bâtiments inventoriés mais aucun monument historique[4].

  • L'église Notre-Dame-de-Montual[5]
  • Une des plus vieilles maisons du département se situe dans la commune. Elle daterait de 1520.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Plusieurs personnalités de la commune ont été distinguées. L'école publique, reconstruite et inaugurée en 2005 par le maire de la commune Jean-François Bohuon et le député Philippe Rouault porte le nom de Roger Beaulieu, ancien maire de La Chapelle-Thouarault et ancien directeur de l'école publique.

C'est en septembre 1943 qu'a été recueilli Georges C. Padgett, aviateur américain, aujourd'hui décédé, et caché à l'armée allemande dans la ferme de Jean Bohuon (père de l'actuel maire). Une plaque marquait jusqu'à peu le souvenir de cette cache sur les murs de la ferme, toujours existante. La place de la mairie a été baptisée du nom de l'aviateur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]