Brécé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Brécé
Brécé
L'église Saint-Exupère.
Image illustrative de l’article Brécé
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Rennes
Intercommunalité Rennes Métropole
Maire
Mandat
Christophe Chevance
2020-2026
Code postal 35530
Code commune 35039
Démographie
Gentilé Brécéen
Population
municipale
2 106 hab. (2017 en augmentation de 5,04 % par rapport à 2012en augmentation de 5,04 % par rapport à 2012)
Densité 294 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 06′ 32″ nord, 1° 28′ 57″ ouest
Altitude Min. 32 m
Max. 73 m
Superficie 7,16 km2
Élections
Départementales Canton de Liffré
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
Voir sur la carte administrative de Bretagne
City locator 14.svg
Brécé
Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine
Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Brécé
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brécé
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brécé
Liens
Site web www.mairie-brece.fr

Brécé est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne, peuplée de 2 106 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Brécé est située à une quinzaine de kilomètres à l'est de Rennes. Elle est d'ailleurs traversée par la voie rapide Rennes-Paris, de même que par la voie ferrée et par la Vilaine. Elle appartient au canton de Liffré et fait partie de Rennes Métropole.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Brécé
Acigné
Brécé Servon-sur-Vilaine
Noyal-sur-Vilaine
Carte de Brécé.

Transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attestée sous les formes Brece en 1158, Braceio en 1160[1], Breceio en 1165, Breceium en 1170[2].

Son nom en breton est Brec'heg[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

L'origine de Brécé remonte au XIIe siècle. Il s'agit d'un démembrement de la paroisse primitive de Noyal-sur-Vilaine.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

En 1782, les généraux [assemblées paroissiales] de Saint-Jean-sur-Vilaine, Saint-Didier, Domagné, Châteaubourg, Broons, Servon et Brécé se plaignent : « la corvée des grands chemins [la route de Rennes à Paris] est un fardeau d'autant plus onéreux pour les habitants des campagnes qu'ils y sont les seuls assujettis, qu'ils sont forcés de se livrer à un travail qu'elle exige dans les tems [temps] de l'année les plus précieux pour eux »[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1971[4] juin 1995 Pierre Jan   Agriculteur
juin 1995[5] mars 2014 Joël Bouvet PS Représentant
mars 2014 26 mai 2020 Jean-Paul Gérard[6] DVG Retraité
26 mai 2020 En cours Christophe Chevance[7]   Ingénieur en recherche et développement
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[9].

En 2017, la commune comptait 2 106 habitants[Note 2], en augmentation de 5,04 % par rapport à 2012 (Ille-et-Vilaine : +5,19 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
657693643723689648650634600
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
611611664627611541507493520
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
505504508479473445419445464
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
4344546308351 1281 5611 5681 8962 097
2017 - - - - - - - -
2 106--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Du fait que la commune soit traversée par la RN 157, Brécé profite de l'installation de nombreuses entreprises et de plusieurs zones industrielles.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

On ne trouve aucun monument historique protégé à Brécé. Selon la base Mérimée, il y a cependant 100 bâtiments inventoriés[12].

  • Église Saint-Exupère de Brécé[13],[14] L'abside et arc diaphragme datent de l'époque romane. Le reste de l'édifice est reconstruit aux XVIe siècle et XVIIe siècle. La façade ouest et le clocher en charpente datent de 1841.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2017, légale en 2020.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b EOLAS, « La base de données KerOfis - Office Public de la Langue Bretonne », sur www.fr.brezhoneg.bzh (consulté le 20 juin 2018)
  2. Amédée Guillotin de Corson, Pouillé historique de l'archevêché de Rennes, volume 4, Rennes, Fougeray, 1880-1886 (lire en ligne), p. 237
  3. J. Lecatonnoux, Le régime de la corvée en Bretagne au XVIIIème siècle, revue Annales de Bretagne, 1906, consultable https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1153183/f605.image.r=Saint-Jean-sur-Vilaine
  4. « Le Bulletin d'information de Brécé (p. 10) » [PDF], sur mairie-brece.fr, la mairie de Brécé (consulté le 28 mars 2019)
  5. « Joël Bouvet, maire de la ville, passera la main en 2014 », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 28 mars 2019)
  6. « Jean-Paul Gérard, premier magistrat de la commune », Ouest-France, 1er avril 2014.
  7. Ouest-France, « Municipales à Brécé. Christophe Chevance succède à Jean-Paul Gérard », sur Ouest-France.fr, (consulté le 30 mai 2020)
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  12. « Liste des notices pour la commune de Brécé », base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. « église paroissiale Saint-Exupère », notice no IA00130799, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. Notice no IA35031136, sur Gertrude, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.

Liens externes[modifier | modifier le code]