Esquimaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Eskimo)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Esquimau (homonymie) et Eskimo (homonymie).
Esquimaux
Description de cette image, également commentée ci-après

Famille Iñupiat de King Island (Alaska), qualifée d'Esquimaux en 1917

Populations significatives par région
Autres
Régions d’origine Arctique
Langues Groupe eskimo de la famille des langues eskimo-aléoutes
Religions animisme, chamanisme, christianisme
Ethnies liées Inuits, Yupiks
Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de répartition

Esquimaux ou Eskimos (ou plus rarement Eskimaux[1]) est un nom donné (exonyme) à certains peuples autochtones de l'Arctique vivant en Alaska, dans le Grand Nord canadien, au Groenland et en Sibérie orientale. Il s'agit généralement des peuples inuits et yupiks. Bien que les inuits représentent la majorité de la population appelée Eskimo, ce terme, popularisé par les explorateurs du XIXe siècle, ne distingue aucune ethnie particulière. Il n'est pas utilisé par les Inuits eux-mêmes et est de nos jours considéré comme discriminatoire voir insultant par ces derniers[2],[3]. L'ensemble des peuples couverts par le terme « esquimaux » est représenté au sein du conseil circumpolaire inuit.

Par extension, l'expression « langues eskimos » désigne aussi un groupe de la famille des langues eskimo-aléoutes qui comprend les langues inuites et les langues yupik.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme français le plus commun, esquimau (féminin esquimau, parfois esquimaude, pluriel esquimaux) est attesté pour la première fois en 1691 dans la Nouvelle relation de la Gaspésie de Chrétien Le Clercq (sous l'orthographe eskimau, pluriel eskimaux), où il désigne les « habitants des régions arctiques de l'Amérique »[1].

La dénomination pourrait venir d'un terme algonquin du XVIIe siècle signifiant « mangeur de viande crue »[4],[5],[6], mais cette hypothèse est refusée par certains linguistes, qui font valoir que les premiers explorateurs européens ont obtenu le terme à partir d'un mot micmac ayant rapport avec les raquettes à neige[7], tandis que d'autres ont proposé qu'il signifiait « les locuteurs d'une langue étrangère »[8],[9].

Le terme a été popularisé par les explorateurs polaires du XIXe siècle, notamment dans les revues de voyages telles que Le Tour du monde[note 1]. D'après Barnum, le nom viendrait du missionnaire jésuite français Charlevoix établi au Canada au XVIIe siècle[10].

Les eskimologues ont adopté le terme « eskimo », invariable dans l'orthographe danoise, pour désigner traditionnellement le groupe linguistique[11].

Perception[modifier | modifier le code]

Au Canada, l'appellation « Inuits » est officielle depuis 1970 et remplace le terme « Esquimaux »[12]. Ce dernier pouvant être considéré comme péjoratif et offensant.

Au Groenland, le terme « Eskimos » est aussi considéré comme une offense par les Inuits[2],[3]. Les indigènes se désignent comme Groenlandais (en groenlandais : Kalaallit).

En Alaska, le terme « Eskimos », rejeté par les inuits Iñupiat, est toléré par les populations yupiks qui ne veulent pas être assimilés au peuple des Iñupiat[13]. Les Yupiks, préfèrent néanmoins simplement le terme « Yupik ». Le terme « Alaska Natives », littéralement « natifs de l'Alaska », est plus convenable qu'« Eskimo » pour désigner l'ensemble des populations yupiks et iñupiat d'Alaska.[réf. nécessaire]

Note et références[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. voir par exemple l'édition du 2e semestre 1860.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b CNRTL
  2. a et b Joëlle Robert-Lamblin, « ESQUIMAUX ou ESKIMO », sur http://universalis.fr, Encyclopædia Universalis (consulté le 20 décembre 2014)
  3. a et b (en) « Setting the Record Straight: Does "Eskimo" mean "Raw Meat Eater" in Cree? » (consulté le 20 décembre 2014)
  4. Royot 2007, p. 78
  5. Online Etymology Dictionary
  6. (en) Judith R. Harper, Inuits, Makato, Minnesota, Smart Apple Media,‎ , 32 p. (ISBN 1-887068-74-0)
  7. Sailer 2002
  8. Mennecier 1995, p. 5
  9. Dorais 1996, p. 8
  10. Barnum 1901
  11. Dorais 1996, p. 2
  12. Office québécois de la langue française
  13. Inuit or Eskimo: Which names to use?

Annexes[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]