Évènes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le peuple évène. Pour la langue évène, voir Évène. Pour les homonymes, voir Évène (homonymie).
Évènes
Lamoutes
Description de cette image, également commentée ci-après

Femmes évènes (début du XXe siècle)

Populations significatives par région
Autres
Langues Évène
Ethnies liées Toungouses
Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de répartition

Les Évènes (aussi connus sous le nom de Lamoutes, « Peuple de l'océan » en évène) est une ethnie du groupe des Toungouses du nord de la Sibérie et du nord de l'Extrême-Orient russe.

Description[modifier | modifier le code]

Comprenant environ 19 000 personnes (recensement 2002), elle est présente en Yakoutie du nord, sur les bords de la mer d'Okhotsk, au Kamtchatka et en Tchoukotka. Ils vivent de chasse, de pêche, ainsi que de l'élevage du renne.

La population a sa propre langue, l'évène, du groupe des langues toungouses. Les Évènes sont culturellement et linguistiquement proches des Evenks.

Établis dans la vallée de l'Indiguirka à partir de 1639, les Russes avaient imposé aux Évènes la collecte du « iassak », et bafouaient régulièrement leurs droits coutumiers ; les indigènes tentèrent d'échapper à ces exactions en émigrant vers d'autres régions[1]. Par deux fois, en 1668[1] (Forsyth: 1666-1667)[2] et en 1679, ces Lamoutes se révoltèrent ouvertement, mais dans Zachiversk, les colons prirent le meilleur puis ils fortifièrent leur camp d'une palissade, d'un genre unique dans toute la vallée de l’Indiguirka[1]. Découragés par les batteries de canon de la forteresse, les Évènes se rabattirent sur convoi russe se rendant de la vallée de la Iana à Zachiversk[2], qu'ils pillèrent. Ils maintinrent une résistance farouche jusqu'en 1692 ; vers 1700 les Lamoutes et les Ioukaghirs étaient soumis à l’autorité du tsar, ce qui mit d'ailleurs un terme aux rivalités entre clans[2].

La période soviétique a marqué de profonds changements pour les Évènes. Les Soviétiques créèrent un langage écrit et beaucoup d'Évènes se sédentarisèrent, rejoignant les kolkhozes.

Le journaliste américain David Remnick (en) mentionne dans son livre La tombe de Lénine que la sédentarisation forcée des Évènes, qui était un peuple nomade, dans des villes et des villages créa de sérieux problèmes sociaux et psychologiques dans la population, particulièrement l'alcoolisme et l'abus de drogues. Il mentionne également des enfants évènes enlevés à leurs familles pour être éduqués dans des écoles d'État, principalement dans le but d'éradiquer le langage et la culture.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c D'après (ru) A. Zakharova, « Icheznouvchi gorod (Исчезнувший город) », Yakutia, National Archives de la République de Sakha,‎ (lire en ligne)
  2. a, b et c D'après James Forsyth, A History of the Peoples of Siberia: Russia's North Asian Colony 1581-1990, Cambridge University Press,‎ (ISBN 978-0-521-47771-0, lire en ligne), p. 79

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Gerhard Doerfer, Lamutische Märchen und Erzählungen (édité et complété par Michael Knüppel après la mort de l'auteur), Harrassowitz Verl., Wiesbaden, 2011, 2 vol., (120, 168 p.) (ISBN 978-3-447-06551-1)
  • (de) Katharina Gernet, Evenen. Jäger, Rentierhirten, Fischer : zur Geschichte eines nordostsibirischen Volkes im russischen Zarenreich : mit einer Bibliografie historischer, ethnografischer, linguisticher und belletristicher Publikationen, Harrasowitz, Wiesbaden, 2007, 140 p. (ISBN 978-3-447-05610-6)
  • (de) Katharina Gernet, Kulturrevolution in Zentral-Kamtschatka : die Integration der evenischen Rentiernomaden in die sowjetische Gesellschaft, Harrassowitz Verl., Wiesbaden, 2008, 165 p. (ISBN 978-3-447-05687-8)
  • Nicolas Vanier et Jean-Philippe Chatrier, Loup, XO ÉEditions,‎ (ISBN 978-2-84563-257-8)
  • Piers Vitebsky, Reindeer People: Living with Animals and Spirits in Siberia, HarperCollins,‎ (ISBN 0-00-713362-6)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Scènes de vie chez les Évènes de Yakoutie : région de Moyenne Kolyma, film documentaire de Joëlle Robert-Lamblin, CNRS images, Meudon, 2000, 29 min (DVD)
  • Loup, film de fiction de Nicolas Vanier (2009), adapté de son roman éponyme paru en 2008

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :