Cuphead

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cuphead
Image illustrative de l'article Cuphead

Éditeur Studio MDHR
Développeur Studio MDHR
Distributeur Microsoft Games Studios
Concepteur Chad Moldenhauer
Jared Moldenhauer
Musique Kris Maddigan

Date de sortie PC, Xbox One
INT : 29 septembre 2017

Nintendo Switch
INT : 18 avril 2019

PlayStation 4
INT : 28 juillet 2020
Licence Licence propriétaire
Genre Beat them all, Plates-formes
Mode de jeu Solo, multijoueur
Plate-forme Microsoft Windows, Xbox One, Nintendo Switch, PlayStation 4
Contrôle Clavier, souris
Manette (Xbox One)

Joy-Con, Controleur Pro (Nintendo Switch)


Moteur Unity

Site web cupheadgame.com

Cuphead est un jeu vidéo indépendant de type shoot 'em up. développé et publié par le Studio MDHR. Ce dernier est fondé par des frères canadiens, Chad et Jared Moldenhauer. Le jeu est inspiré par les œuvres de réalisateurs de dessins animés des années 1930 comme les studios de Max Fleischer et de Walt Disney Animation Studios.

Cuphead sort le sur Microsoft Windows et Xbox One, le sur Nintendo Switch[1] et le 28 juillet 2020 sur PlayStation 4.[2]

Trame[modifier | modifier le code]

Cuphead et Mugman (un duo comprenant 2 tasses anthropomorphes) décident d'aller faire un tour au casino. Tout se passe bien jusqu'au moment où le Diable en personne, qui est le propriétaire du casino, leur propose une partie de dés ; en cas de victoire, ils obtiendront toute la richesse du casino, mais en cas de défaite, ils devront lui donner leurs âmes. Les dés sont jetés et les 2 frères sont perdants et doivent donc se résigner à donner leurs âmes. Ces derniers supplient le Diable de ne pas les leur prendre. Le Diable accepte, mais en échange, les deux personnages devront récupérer des âmes aux boss qu'ils vont rencontrer durant leurs aventures pour, à la fin, les livrer au Diable. Dès le pacte signé, le duo commence leur quête d’âmes à offrir au Diable.

Une fois toutes les âmes récupérées, Cuphead et Mugman retournent au casino. Ils y trouvent le Roi Dédé, un anthropomorphe qui est le second du Diable. Celui-ci engage le combat contre les protagonistes. Sortant victorieux de ce combat, Cuphead et Mugman se dirigent vers le bureau du Diable à l'arrière du casino. Le Diable, impressionné du talent qu'ont les deux personnages pour le combat, leur propose de travailler pour lui. Le choix d'accepter ou non est ici proposé :

  • Si Cuphead et/ou Mugman accepte(nt) l'offre du Diable, le jeu se termine avec une scène où le Diable et les deux héros, corrompus (Cuphead est devenu violet), sourient de manière diabolique avec un décor infernal en arrière-plan et on peut y entendre un rire machiavélique.
  • Si Cuphead et/ou Mugman refuse(nt) l'offre, le Diable les provoque en duel ; une fois victorieux du Diable, les deux frères libèrent les âmes et quittent le casino. Après avoir raconté ce qu'il s'était passé, les deux frères sont acclamés en héros dans leur village où on voit les âmes libérées, redevenues bonnes et félicitent les Héros. L'histoire de leurs aventures s’arrête ici, leur présageant un avenir heureux...

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Cuphead se compose de trois mondes avec une dizaine de niveaux pour chacun. Ceux-ci se décomposent en trois types, les combats de boss continu, les séquences shoot 'em up à bord d'un avion et les niveaux de plate-forme de type beat them all[3]. Il peut se jouer en solo ou à deux en mode coopératif[4],[5],.

Le jeu se caractérise par sa difficulté, le joueur doit généralement réessayer à plusieurs reprise un niveau avant de le réussir, à la manière des Die and retry. Après avoir terminé un niveau, le joueur est classé en fonction de ses performances sur des facteurs tels que le temps nécessaire pour vaincre un boss, les dégâts évités et le nombre de parades.

Le joueur incarne Cuphead ou son frère Mugman. Les niveaux sont accessibles via une carte du monde faisant penser à celles des RPG et recelant des zones secrètes.

Développement[modifier | modifier le code]

Cuphead est le premier jeu du Studio MDHR, un studio canadien de développement de jeu vidéo indépendant fondé par deux frères : Chad et Jared Moldenhauer. Le développement du jeu commence en 2010 en utilisant le moteur de jeu Unity.

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
Edge (UK) 8/10[6]
EGM (US) 9.5/10[7]
Game Informer (US) 8/10[8]
Presse numérique
Média Note
Gameblog (FR) 9/10 (PC, Xbox One)[9]

9/10 (Switch)[10]

GameSpot (US) 8/10[11]
IGN (US) 8,8/10[12]
Jeuxvideo.com (FR) 17/20[3]
Polygon (US) 8.5/10[13]
Agrégateurs de notes
Média Note
Metacritic PC : 88/100[14]

Ventes[modifier | modifier le code]

En un week-end, Cuphead passe la barre des 100 000 exemplaires vendus et en une semaine, la barre des 300 000[15]. Le , ce sont plus d'1 million d'exemplaires qui ont trouvé preneur[16]. Le 20 décembre 2017, la barre des 2 millions d'exemplaires vendus est franchie[17].

Critiques[modifier | modifier le code]

Postérité[modifier | modifier le code]

Influence[modifier | modifier le code]

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ChewbieFR, « Nindies Showcase : la sortie de Cuphead se confirme sur Nintendo Switch », Jeuxvideo.com, (consulté le 20 mars 2019)
  2. « Surprise : Cuphead arrive sur PS4... AUJOURD'HUI ! », sur Gameblog (consulté le 28 juillet 2020)
  3. a et b Carnbee, « Test : Cuphead, j'ai envie de Mickey », sur jeuxvideo.com, (consulté le 26 juin 2019)
  4. (en-US) « Cuphead Team - | Studio MDHR » (consulté le 21 juillet 2016)
  5. (en-US) « Cuphead is roughly 40% done, but hey, it's gonna be a trilogy - Kill Screen », (consulté le 21 juillet 2016)
  6. (en) Cuphead, Edge, (ISSN 1350-1593), p. 114-115
  7. (en) Ray Carsillo, « Cuphead Review », EGM,‎ (lire en ligne[archive])
  8. « Cuphead : A Tempest In A Teacup », Game Informer,‎ (lire en ligne)
  9. Thomas Pillon, « TEST de Cuphead : Un chef-d'œuvre comme on n'en fait plus », sur Gameblog, (consulté le 24 juin 2019)
  10. Angel Davila, « TEST de Cuphead (Switch) : Un portage parfait pour un jeu d'exception », sur Gameblog, (consulté le 24 juin 2019)
  11. (en-US) « Cuphead Review - Rise To The Challenge », GameSpot,‎ (lire en ligne, consulté le 8 mai 2020)
  12. Joe Skrebels, « Cuphead Test Finely tooned. », sur fr.ign.com, (consulté le 26 juin 2019)
  13. (en) Chris Plante, « Cuphead review », Polygon,‎ (lire en ligne, consulté le 8 mai 2020)
  14. (en) « Cuphead », sur Metacritic (consulté le 8 mai 2020)
  15. daFrans, Cuphead dépasse les 300 000 exemplaires vendus sur Steam, 6 octobre 2017, Jeuxvideo.com.
  16. ChewbieFR, Cuphead s'est écoulé à un million d'exemplaires, 14 octobre 2017, Jeuxvideo.com.
  17. MalloDelic, Cuphead : Les deux millions de ventes atteintes pour l'exclusivité Microsoft, 20 décembre 2017, Jeuxvideo.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]